Les meilleures chaussures à plaque carbone 2022 (Top 9)

Notre sélection pour bien choisir.

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Cet article contient des liens affiliés et nous recevons une commission lorsque vous les utilisez pour faire vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Mise à jour : 24/05/2022

Les chaussures de running avec plaque carbone sont devenues incontournables ces dernières années. Si au départ il n’y en avait que deux ou trois, on assiste maintenant à un tel engouement qu’il y a des dizaines de modèles disponibles. La majorité est destinée à la compétition mais les marques n’hésitent pas à expérimenter avec les chaussures pour l’entraînement.

Dans ce guide, on vous dit tout sur ces « super chaussures de running », comment les choisir et quelles sont nos favorites.

Notre sélection des meilleures chaussures carbones 2022

Tableau comparatif

ModèleÉpaisseur de la semelleDropPoidsAmortiUtilisationMeilleure offre
Adidas Adizero Adios Pro 3
Adidas Adizero Adios Pro 3 thumbnail
39 mm8 mm223 gDouxCompétitionVoir prix →
Asics MetaSpeed Sky+
asics metaspeed sky+ thumbnail
39 mm5 mm193 gÉquilibréCompétitionVoir prix →
Nike ZoomX Vaporfly NEXT% 2
Nike Vaporfly 2 thumbnail
40 mm8 mm186 gDouxCompétitionVoir prix →
New Balance RC Elite v2
New Balance FuelCell RC Elite v2 thumbnail
36 mm8 mm221 gDouxPolyvalenteVoir prix →
Saucony Endorphin Pro 3
saucony endorphin pro 3 thumbnail
39,5 mm8 mm204 gFermeCompétitionVoir prix →
Hoka Carbon X 3
Hoka Carbon X 3 thumbnail
32 mm5 mm242 gFermeCompétitionVoir prix →
Puma Deviate Nitro
Puma Deviate Nitro thumbnail
32 mm8 mm258 gÉquilibréPolyvalenteVoir prix →
Nike Zoom Fly 5
Nike Zoom Fly 5 thumbnail
39 mm8 mm272 gFermeEntraînementVoir prix →
Adidas Adizero Takumi Sen 8
Adidas Adizero Takumi Sen 8 thumbnail
33 mm6 mm193 gDouxCourses courtesVoir prix →

1. Adidas Adizero Adios Pro 2 : la reine carbone

Adidas Adizero Adios Pro 3

Pour

  • Grand confort
  • Amorti toujours aussi efficace et polyvalent
  • Transitions fluides
  • Empeigne mieux ajustée pour un maintien plus ciblé
  • Bonne durabilité pour ce type de chaussure

Contre

  • Quelques testeurs notent quelques problèmes de stabilité et d’ajustement du maintien
  • Un peu plus lourde que ses concurrentes directes (30 g environ)

La tâche n’était pas facile face à Nike et ses chaussures carbones pionnières du genre. Mais Adidas a relevé le défi haut la main avec son Adizero Adios Pro 3. Celle-ci coche toutes les cases pour s’imposer comme la meilleure chaussure avec plaque de carbone à l’heure actuelle.

Ses tiges en carbone Energy Rods offrent un amorti explosif avec des transitions très fluides de l’arrière à l’avant du pied. Le ressenti sous le pied est doux grâce à la mousse Lightstrike Pro. Avec 39 mm de hauteur, Adidas vise les longues distances en confort. Par ailleurs, le drop de 8 mm rassurera les coureurs à la recherche d’une configuration classique.

Le principal point fort de l’Adios Pro 2 ? Sa polyvalence. Alors que ses concurrentes directes peuvent se révéler poussives à faible allure, l’Adios Pro reste agréable, ce qui ne l’empêche pas d’exceller à haute vitesse ! Cependant, cette polyvalente a un prix : cette chaussure est un peu plus lourde avec 223 g.

Pour nous, c’est la meilleure et un choix sûr pour tous les runners en quête de carbone !

Voir le test de l’Adios Pro 3

2. Asics MetaSpeed Sky+ : la plus performante

Asics MetaSpeed Sky+

Pour

  • Grand confort
  • Amorti très dynamique
  • Modèle robuste (pour une chaussure de compétition avec plaque en carbone)
  • Design impeccable
  • Bonne adhérence

Contre

  • Prix très élevé
  • Manque de polyvalence (pas très agréable à rythme lent)
  • Peut-être un peu ample si vous avez les pieds fins

Au vue de son excellente collection et de son savoir-faire dans le running, on se doutait bien qu’Asics finirait par entrer en concurrence frontale avec Nike et Adidas dans la ruée vers le carbone.

Mais pas n’importe comment.

Avec son rocker très agressif, sa mousse dernier-cri FF BLAST TURBO et sa plaque en carbone sur toute la longueur du pied, l’Asics MetaSpeed Sky est un bolide haut de gamme conçu pour la haute voltige en compétition. Ici, pas de petit rythme : c’est une chaussure carbone qui demande une vitesse élevée pour révéler son potentiel.

La version 2022 passe de 33 mm à 39 mm d’épaisseur, mais a le mérite de rester stable. Cela rend la MetaSpeed Sky+ intéressante pour les athlètes qui préfèrent une chaussure carbone plus classique.

Enfin, forcément avec Asics, la qualité est bonne et cette chaussure affiche une durée de vie supérieure à la moyenne pour sa catégorie.

Voir le test de l’Asics MetaSpeed Sky+

3. Nike ZoomX Vaporfly NEXT% 2: la légende popularisée par Eliud Kipchoge

Nike ZoomX Vaporfly NEXT 2

Pour

  • Encore plus confortable que la première version
  • Amorti rebondissant qui impressionne
  • Plateforme plus stable
  • Nouvelle empeigne avec un ajustement plus large et mieux aérée
  • Meilleure polyvalence

Contre

  • Maintien du pied imprécis selon les testeurs
  • Prix élevé par rapport à la durabilité

Celle par qui tout a commencé. Sa première itération remonte à 2017 et la Vaporfly a beaucoup changé depuis.

La Nike ZoomX Vaporfly NEXT% 2 sortie en 2021 propose une semelle pile à la limite règlementaire avec 40 mm à l’arrière et 32 mm sous l’avant-pied. On y retrouve la mousse la plus légère et la plus rebondissante de Nike : ZoomX. La plaque carbone équipe la chaussure sur toute sa longueur et délivre un retour d’énergie optimal.

Le résultat est un amorti impressionnant avec un effet trampoline inégalé selon beaucoup de runners. Bien entendu, cela reste une question de préférence personnelle. Les athlètes Nike s’en accommodent très bien en tout cas et continuent d’enchaîner les victoires.

Malgré une durabilité à améliorer, la Vaporfly 2 a l’avantage d’offrir plus de polyvalence que la version originale et d’être plus stable. On a hâte de voir la v3 !

Voir le test de la Vaporfly 2

4. New Balance FuelCell RC Elite v2: la plus polyvalente

New Balance FuelCell RC Elite v2

Pour

  • Un très joli design
  • Une construction de grande qualité
  • Un amorti impeccable
  • Chaussure polyvalente pour un modèle de compétition avec plaque carbone
  • Un bon grip

Contre

  • Attention dans les virages serrés, elle manque parfois de stabilité

Vous recherchez une première expérience avec plaque carbone mais redoutez le mouvement de bascule rapide, soudain, et pas toujours très naturel ? La New Balance FuelCell RC Elite 2 est une bonne option pour vous mettre en confiance.

Contrairement à la majorité de ses concurrentes, elle propose une course plus « classique » et assure un rebond efficace pour économiser vos efforts et dérouler en toute facilité. Avec ses 221 g (version homme) et 38 mm, sa semelle intermédiaire en mousse FuelCell douce et, bien sûr, sa plaque en fibre de carbone, la RC Elite v2 a tout d’une championne.

Elle se démarque avec une semelle extérieure robuste en caoutchouc qui protège bien le reste de la chaussure de l’abrasion sur bitume. D’autre part, sa configuration plus « normale » la rend plus accessible et confortable pour vos sorties de tous les jours, même à faible vitesse.

Voir le test de la NB RC Elite v2

5. Saucony Endorphin Pro 3

Saucony Endorphin Pro 2

Pour

  • Grand confort
  • Empeigne améliorée : légèrement plus spacieuse avec un meilleur maintien du pied
  • Sensations de course très dynamiques
  • Bonne durabilité
  • Profil de chaussure qui reste classique en termes de configuration

Contre

  • Amorti ferme qui peut ne pas convenir à tout le monde
  • Empeigne qui reste un peu étroite

La gamme Endorphin a connu un énorme succès depuis son lancement en 2020. Aux côtés de la Shift et de la Speed, la Pro est LA chaussure de course de la collection. Malgré sa plaque en fibre de carbone et sa conception à bascule Speedroll, elle offre une course plutôt classique – et très dynamique.

Alors que les principales chaussures avec plaque carbone utilisent une mousse plutôt douce pour donner l’impression que le pied flotte sur un nuage, la Saucony Endorphin Pro se distingue elle par un ressenti plutôt ferme.

La mousse PWRRUN PB de la semelle intermédiaire assure un rebond efficace pour une course très efficace, à condition d’avoir un bon rythme.

Enfin, notons que l’Endorphin Pro est plutôt solide par rapport à la concurrence. De quoi mieux faire passer le prix (ou pas).

Lire le test de la Saucony Endorphin Pro 3

6. Hoka Carbon X 3

Hoka Carbon X 3

Pour

  • Amorti confortable et dynamique
  • Empeigne à la fois robuste et légère qui offre un maintien impeccable, notamment grâce à la nouvelle forme du talon
  • Poids léger
  • Bonne polyvalence pour aller vite et loin

Contre

  • Des doutes sur la durabilité de la semelle
  • Modèle plus étroit qu’avant, ce qui pourrait gêner certains coureurs

S’agissant de Hoka One One, on aurait pu penser avoir affaire à une chaussure démesurément maximaliste. Mais non. La Carbon X 4 est loin sous la limite « légale » de la fédération d’athlétisme avec 32 mm d’épaisseur sous le talon.

En pratique, le ressenti sous le pied offert par la plaque en fibre de carbone et la mousse CMEVA est plutôt ferme. Cela donne une bonne stabilité et un rebond convaincant pour une course rapide. Cependant, l’effet n’est peut-être pas aussi impressionnant que sur d’autres modèles comme la Vaporfly ou l’Adios Pro. Encore une fois, c’est une question de préférence.

Néanmoins, la chaussure déçoit quelque peu en termes de durabilité : il n’y a pas de caoutchouc et cela se paie rapidement avec des signes d’usure visibles rapidement. Un bon choix néanmoins pour les fans de la marque !

Lire le test de la Hoka Carbon X 3

7. Puma Deviate Nitro

Puma Deviate Nitro plaque carbone

Pour

  • Amorti souple et réactif
  • Modèle à lame en carbone mais qui offre un ressenti classique
  • Chaussure polyvalente qui convient aux sorties quotidiennes
  • Bonne adhérence
  • Prix abordable

Contre

  • Un peu lourde pour une chaussure avec lame en carbone
  • Certains testeurs trouvent le talon mal ajusté
  • Manque de stabilité

Depuis 2020, Puma a opéré une remontada impressionnante dans le running avec des modèles efficaces, stylés et abordables. La Puma Deviate Nitro est la parfaite illustration de cette renaissance.

À 160 euros (prix de base), elle est beaucoup moins chère que la concurrence tout en proposant une course comparable grâce à sa lame carbone et sa mousse dernier-cri Nitro Foam. Les transitions sont fluides et le maintien du pied confortable tandis que le caoutchouc de la semelle extérieure lui confère une bonne durabilité.

On peut juste regretter le poids un peu élevé pour une chaussure de compétition (258 g) mais dans l’ensemble c’est un très bon choix !

Lire le test de la Puma Deviate Nitro

8. Nike Zoom Fly 5

Nike Zoom Fly 5 chaussure de course à pied pour l'entraînement

Pour

  • Amorti confortable avec un bon retour d’énergie
  • Empeigne à la fois robuste et légère qui offre un maintien impeccable, notamment grâce à la nouvelle forme du talon
  • Poids léger
  • Bonne polyvalence pour aller vite et loin

Contre

  • Des doutes sur la durabilité de la semelle
  • Modèle plus étroit qu’avant, ce qui pourrait gêner certains coureurs

Avec la Zoom Fly 5, la marque américaine inaugure l’ère des chaussures d’entraînement avec plaque carbone. Ainsi, la Zoom Fly est un modèle complémentaire à la Vaporfly pour vos sessions en entraînement fractionné ou fartlek, par exemple. Cela peut avoir du sens car, après tout, sortir un modèle d’élite seulement le jour de la course par peur de les abîmer est une approche risquée.

Vous pouvez également voir la Zoom Fly comme une chaussure de compétition moins chère et plus solide, ce qui est parfaitement valable.

On regrettera simplement un manque de polyvalence pour une chaussure destinée aux sorties quotidiennes.

Lire le test de la Nike Zoom Fly 5

9. Adidas Adizero Takumi Sen 8

Adidas Adizero Takumi Sen 8

Pour

  • Chaussure ultra-légère
  • Amorti confortable qui offre une propulsion impressionnante, notamment lorsque vous allez vite
  • Mesh fin qui offre un bon maintien dans l’ensemble et reste suffisamment ample
  • Bonne durabilité grâce à la semelle extérieure robuste
  • Super design

Contre

  • Lacets qui ne sont pas très pratiques
  • Manque de stabilité selon quelques coureurs, notamment à allure faible

Certains crient déjà au sacrilège : du carbone dans la vénérée Takumi Sen ! Adidas a de grandes ambitions et aucun modèle ne semble à l’abri d’une refonte en profondeur.

En tout cas, la nouvelle formule de l’Adidas Adizero Takumi Sen 8 est déjà payante avec un nouveau chrono mondial au 5 km de Senbere Teferi en 2021 en 14:29.

En clair, la TS8 reprend les atouts de l’Adios Pro 2 mais avec une configuration encore plus légère (193 g) et moins amortie (33 mm d’épaisseur). Autant qu’on le dise clairement : c’est une chaussure de spécialiste pas forcément accessible au runner lambda. Oui, sa performance est impressionnante mais son manque de stabilité peut en effrayer plus d’un.

Lire le test de la Takumi Sen 8

Les mentions honorables

  • Nike Alphafly 2 : très proche de la Vaporfly 2, l’Alphafly est un plus accessible mais également plus chère.
  • On Cloudboom Echo : il s’agit de la deuxième version du modèle carbone de On Running, la marque suisse qui monte.
  • New Balance FuelCell TC : RC correspond à Racing & Competition alors que TC désigne Training & Competition. Ces modèles ont donc des configurations proches mais la RC est plus dynamique avec un amorti plus doux.
  • Brooks Hyperion Elite 3 : une chaussure de running avec plaque carbone très confortable et efficace mais fragile.
  • Hoka Rocket X : elle commence à dater et a donc du mal face à la concurrence des modèles plus récents. Cependant, une version 2 est dans les cartons et pourrait rebattre les cartes !

La chaussure à plaque carbone, qu’est-ce que c’est ?

Eliud Kipchoge chaussure carbone

Le rêve d’un marathon en moins de deux heures

La plaque carbone (aussi appelée tige ou lame carbone) est une technologie relativement nouvelle inventée par Nike pour son projet Breaking2 (1). Le but de celui-ci était de réaliser un marathon en moins de deux heures. Pour cela, la marque américaine a rassemblé des stars de la discipline comme Eliud Kipchoge et conçu une nouvelle chaussure : la Vaporfly Elite. La première chaussure avec plaque carbone était née. C’est sur le base de ce prototype que Nike a ensuite développé son modèle Vaporfly destiné au grand public.

Comme son nom l’indique, la plaque en carbone est une unité à base de fibre de carbone. Cette matière est réputée pour sa solidité et sa légèreté. Ainsi, la plupart des chaussures de running avec plaque en carbone sont ultra-légères avec moins de 220 grammes au compteur.

Souvent combinée à une semelle très épaisse (mais pas toujours), la lame en carbone a pour but d’obtenir un gain d’énergie en rendant le mouvement plus efficace et plus fluide, et économiser ainsi les efforts du coureur. Pour cela, elle insuffle un rebond et un mouvement de bascule lors de la course à pied.

Un succès phénoménal

Si ce type de chaussures a suscité un engouement immédiat c’est que, pour une fois, on a affaire à bien plus qu’une simple opération marketing : véritable arme fatale, elles sont imbattables en compétition ! Eliud Kipchoge a battu le record du monde officiel du marathon à Berlin en 2018 avec un chrono de 2:01:39. Il a même failli passer sous la barre des 2 heures lors d’un essai Breaking2 en 2:00:25 (même si cette prouesse n’a pas été homologuée) (2). Pareil du côté des femmes avec Brigid Kosgei qui a pulvérisé le record du monde en 2:14:04 en 2019 au marathon de Chicago (3).

Une technologie régulée par la fédération internationale d’athlétisme

Les chaussures carbones de Nike sont si efficaces que certains athlètes sponsorisés par des marques concurrentes les portent en cachant le logo. De nombreux articles se sont d’ailleurs interrogés sur le fait qu’elles puissent offrir un avantage déloyal lors des courses officielles. Par exemple, le New York Times (4) a réalisé une étude qui a conclu que les coureurs qui portaient les Next% étaient 4% à 5% plus rapides qu’avec la meilleure alternative.

Face à ces critiques, World Athletics (anciennement IAAF) a mis en place les règles (5) suivantes pour encadrer ces modèles :

  • La semelle ne doit pas être plus épaisse que 40 mm
  • La semelle ne doit pas contenir plus d’une lame rigide (en carbone ou autre matière) qui couvre soit la longueur entière de la chaussure ou une partie de la chaussure. Il est possible d’avoir une lame en plusieurs parties mais elles ne doivent pas se chevaucher.
  • La chaussure ne doit pas être un prototype : il faut qu’elle soit commercialisée depuis déjà au moins 4 mois.

Comment bien choisir ses chaussures avec plaque carbone ?

Vaporfly 2 avec plaque carbone (gamme Nike Carbon)

Au début, ce type de chaussures étaient exclusivement réservées à la compétition. Cependant, face à la grande popularité de cette technologie, les marques ont commencé à l’étendre également à leurs chaussures d’entraînement. Ainsi, la Nike Zoom Fly 4 a désormais une plaque carbone même si c’est une trainer pour les sorties quotidiennes.

Par ailleurs, même parmi les options pour la compétition, on observe des différentes notables à prendre en compte en fonction de ses objectifs et de sa pratique.

Les principaux critères pour bien choisir ses chaussures carbonées sont les suivants :

Type d’entraînement

Comme nous l’avons vu, il existe des modèles carbone pour battre un record personnel en compétition et d’autres pour ses entraînements de tous les jours plutôt orientés sur la vitesse. De la même manière, certaines racers sont plus polyvalentes que d’autres. Par exemple, il faut voir la Nike Vaporfly comme un joker à sortir le jour de votre épreuve tandis que la New Balance RC Elite est plus versatile et peut être une bonne option pour certains entraînements.

Distance

Les modèles phares avec plaque en carbone ont tous en ligne de mire l’épreuve reine : le marathon. C’est avec les Vaporfly que Eliud Kipchoge a établi un nouveau record du monde de la discipline en 2 h 01 min 39 s au marathon de Berlin en 2018 tandis que l’année suivante Brigid Kosgei faisait tomber le record féminin à Chicago.

Le semi n’est pas en reste. Dans la team Adidas, Peres Jepchirchir détient le meilleur chrono au semi-marathon féminin en 1 h 05 min 16 s.

Cependant, toutes les chaussures carbone ne sont pas conçues spécialement pour les moyennes et longues distances. Ainsi, l’Adidas Adizero Takumi Sen 8 et l’Asics MetaRacer s’orientent plutôt vers les distances courtes comme le 5 ou 10 km.

Durabilité

Autant le dire tout de suite : malgré leur prix élevé (souvent plus de 200 euros !), les chaussures avec lame carbone affiche une durée de vie franchement médiocre. En effet, leur conception ultra-légère mise tout sur la vitesse et se débarrasse de ce qui pourrait se mettre en travers : renforts au niveau de la tige, couches de caoutchouc supplémentaires sur la semelle extérieure, structure dans la semelle intermédiaire… Tout (ou presque) doit disparaître !

En clair, c’est comme si on comparaît une formule 1 à une bonne grosse berline pour les longs voyages.

Cependant, certaines chaussures s’en tirent mieux que d’autres. La New Balance FuelCell RC Elite est presque aussi robuste qu’une chaussure classique et aller au-delà des 400 km. À l’inverse, la Brooks Hyperion risque de tomber en lambeaux après 250 km.

Malheureusement, comme vous allez le voir dans notre sélection, il est difficile de combiner performance ultime et durée de vie maximale. Il vous faudra faire un choix.

Budget

Comme nous l’avons évoqué, les modèles avec plaque carbone sont souvent assez chers. La Nike Alphafly est la plus onéreuse de loin avec un prix de base 300 euros ! Heureusement, il existe des alternatives moins couteuses à partir de 150 euros. La marque Peak Sports propose même un modèle (la Peak UP30) avec plaque carbone à 130 euros mais nous ne l’avons pas testé.

Foire aux questions (FAQ)

coureur marathon plaque carbone
Pourquoi les chaussures avec plaque carbone sont-elles si chères ?

Une chaussure de running carbone demande beaucoup d’investissement pour pouvoir se démarquer de la concurrence et exceller en compétition officielle. Ainsi, les marques demandent un prix élevé pour compenser les sommes investies. La fibre de carbone est également une matière onéreuse. Autre explication : elles sont souvent fabriquées en petite quantité et les coureurs se les arrachent. Par exemple, l’Adidas Adizero Adios Pro était en rupture de stock seulement quelques heures après son lancement.

Peut-on s’entraîner quotidiennement avec une chaussure à plaque carbone ?

Cela dépend principalement du modèle. Dans l’ensemble, leur châssis ultra-léger les rend plus vulnérables que les chaussures de running classiques. Cependant, certains modèles sont plutôt durables et résistent bien à l’usure comme la Saucony Endorphin Pro. À l’inverse, d’autres auront du mal à faire plus de 200 km (comme la Brooks Hyperion Elite 2).

Ainsi, nous vous recommandons d’alterner et de ne pas vous entraîner exclusivement avec ce type de chaussure. Cela vous permettra de mieux développer vos muscles et de garder vos chaussures en bonne forme pour le jour de votre compétition (si vous en avez une).

Les chaussures carbones sont-elles meilleures que les chaussures de running classiques ?

Tout dépend de votre objectif. Si vous souhaitez établir un nouveau PB en compétition, alors oui il y a un faisceau de preuves qui démontre qu’elles permettent d’aller plus vite que des chaussures classiques.

Si vous voulez courir tranquillement avec comme but principal de ne pas vous blesser alors la réponse est plus compliquée. Dans ce cas, il est recommandé de les essayer en alternant avec une autre paire traditionnelle. Vous pourrez alors décider en fonction de votre expérience et de votre ressenti personnel.

Et le trail ?

Tous les modèles présentés dans notre sélection sont pour la route. Cependant, le marché du trail running commence à voir l’émergence de modèles avec plaque carbone pour aller vite sur les sentiers. Sortie en 2021, The North Face Flight Vectiv est la première chaussure de trail avec plaque carbone. Cependant, on devrait voir l’apparition de nombreux modèles trail carbone en 2022, notamment chez Salomon.

Où acheter ?

Nous faisons confiances à nos magasins partenaires suivants :

Références

(1) Page Wikipedia du projet Nike Breaking2
https://en.wikipedia.org/wiki/Breaking2

(2) The Greatest, Fakest World Record, The Atlantic
https://www.theatlantic.com/health/archive/2019/10/kipchoges-sub-two-hour-marathon-how-legitimate-it/599974/

(3) Page Wikipedia de Brigid Kosgei
https://en.wikipedia.org/wiki/Brigid_Kosgei

(4) Nike’s Fastest Shoes May Give Runners an Even Bigger Advantage Than We Thought, New York Times
https://www.nytimes.com/interactive/2019/12/13/upshot/nike-vaporfly-next-percent-shoe-estimates.html

(5) Communiqué de presse de World Athletics
https://www.worldathletics.org/news/press-releases/modified-rules-shoes

Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Il a également contribué au lancement de la marque américaine Under Armour en Europe, notamment sa collection HOVR pour le running, au sein de son équipe marketing. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.