Accueil > Chaussures de running (route) > On Cloudboom

On Cloudboom : test et avis ! (2022)

 class=

Publié le : 2020-07-28

La On Cloudboom est la première chaussure de la marque suisse à être équipée d'une lame en carbone avec à la clé un amorti dynamique et ferme.

Le consensus

8.8Note globale

Bonne chaussure de running avec lame en carbone qui offre un amorti dynamique et ferme

La On Cloudboom est la première chaussure de la marque suisse à afficher une lame en carbone pour booster la propulsion. Ainsi, c’est une chaussure au design épuré faite pour la compétition. Ce qui frappe d’emblée, c’est le profil atypique de l’empeigne. L’entrée est large et rappelle un peu les chaussures bateau. Cette configuration a l’avantage de mieux laisser le pied respirer et de lui donner une bonne liberté de mouvement. Malheureusement, cela se paie au niveau du maintien : celui-ci est bon, notamment grâce au système de lacets efficace, mais certains coureurs ont eu l’impression que leur pied sortait de la chaussure pendant la course. Heureusement, cela n’est pas arrivé mais c’est une sensation étrange, notamment pour un modèle fait pour aller vite. Pour le reste, le mesh fin avec construction ouverte assure une bonne ventilation du pied. L’amorti de son côté reprend les technologies classiques de On, à savoir la mousse Helion et la plaque de propulsion Speedboard. Cependant, la Cloudboom apporte une nouveauté majeure : Speedboard est désormais en carbone. Le tout se révèle plutôt ferme tout en étant plutôt efficace. En effet, les coureurs notent des sensations de courses dynamiques avec un déroulé fluide. Néanmoins, si vous recherchez un amorti doux qui absorbe bien les chocs, vous risquez d’être déçu·e. La lame en carbone est particulièrement ferme et rigide mais cela semble nécessaire pour la protéger. En effet, si vous regardez la semelle, vous verrez que la lame est découverte au lieu d’être enfouie dans la semelle intermédiaire comme chez les concurrentes de la Cloudboom. Ce choix ne convainc pas tous les testeurs. Ainsi, le consensus qui se dégage est que la chaussure est ferme avec un retour d’énergie pas aussi impressionnant que sur d’autres chaussures avec lame en carbone comme la Saucony Endorphin Pro ou la Nike Alphafly NEXT% pour ne nommer qu’elles. En résumé, la On Cloudboom est une bonne chaussure de running qui séduit par son joli design et son amorti dynamique mais avec quelques lacunes pour vraiment s’imposer dans la catégorie très compétitive des chaussures avec lame en carbone.

Confort
8.5
Dynamisme
9
Maintien du pied
9
Stabilité
9
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9

POUR

  • Empeigne bien aérée, idéale pour l’été
  • Grande qualité : une chaussure faite pour durer
  • Amorti efficace pour aller vite grâce à son bon dynamisme
  • Joli design

CONTRE

  • Amorti et plateforme rigides et fermes dans l’ensemble
  • Construction de l’empeigne spéciale qui donne l’impression que le pied flotte un peu

Technologies

Semelle extérieure

  • Tout d’abord, on trouve du caoutchouc durable sur la partie extérieure de la semelle de la On Cloudboom. Il présente une haute résistance à l’abrasion et assure une traction époustouflante sur l’asphalte même lorsqu’il pleut pour éviter les glissades accidentelles.
  • Ensuite, le motif de traction spécial du caoutchouc offre une prise efficace et accroît la souplesse de la plateforme pour ne pas gêner les mouvements du sportif.

Semelle intermédiaire

  • La semelle intermédiaire propose la technologie de cushioning Helion. Il s’agit d’une mousse légère et dynamique nouvelle génération lancée par On Running en 2020. Elle propose un bon équilibre entre douceur et fermeté et travaille en tandem avec la lame Speedboard. Elle disperse les chocs au moment de l’impact lors de la course pour un confort optimal. De plus, cette plateforme doit offrir plus de dynamisme grâce à une réactivité maximale.
  • D’autre part, on trouve également CloudTec. Cette technologie emblématique de la marque suisse se traduit par des éléments en forme d’alvéoles (Clouds). Cette technologie doit offrir une course confortable en améliorant l’amorti de la plateforme. Sur la Cloudboom, on trouve deux couches de Clouds : une sous la lame Speedboard et une au-dessus.
  • Enfin, la Speedboard est une lame de propulsion en carbone qui permet de dynamiser la foulée pour aller toujours plus vite en rendant le mouvement plus fluide. Si Nike a été la première marque à utiliser de la fibre de carbone pour ses lames de propulsion, Speedboard est un élément majeur que la marque suisse utilise depuis ses débuts.

Partie supérieure (empeigne)

  • L’empeigne de la On Cloudboom se traduit par un mesh technique. Celui-ci a pour but de caler le pied efficacement durant l’entraînement pour un confort optimal. De plus, il est naturellement respirant pour assurer une bonne aération et éviter ainsi que le pied n’ait trop chaud durant l’effort.
  • Par ailleurs, les renforts à l’avant-pied augmentent le maintien du pied ainsi que la structure de l’empeigne pour une plus grande durabilité de la chaussure. De plus, ces renforts ont pour objectif d’équilibrer la course dans les virages.

Foire aux questions (FAQ)

Comment taille la On Cloudboom ?

Cette chaussure de route suit un système de taille régulier. À ce jour, nous n’avons pas vu de commentaires de coureurs alertant sur le fait que ce modèle taille grand ou petit. Vous pouvez donc opter pour votre taille habituelle pour des chaussures de running. Cependant, si vous en avez la possibilité, il est toujours mieux d’essayer vos chaussures en magasin pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Cette chaussure convient-elle aux coureurs pronateurs ?

Ce modèle est une chaussure pour foulée universelle. Ainsi, elle est conçue pour s’adapter à tous les athlètes quelque soit leur type de foulée. Elle n’affiche donc pas d’aide à la stabilité pour corriger la foulée et éviter la surpronation. Notons ici que de toute façon les chaussures pour pronateur ne sont pas plus efficaces que les chaussures universelles pour éviter les blessures (voir notre article sur le sujet). Nous recommandons donc de choisir vos baskets en fonction de leur confort, le critère plus important. Ainsi, vous pouvez utiliser ce modèle quelque soit votre foulée, tant qu’il est confortable.

Ce modèle de route convient-il aux sportifs lourds (85 kg ou plus) ?

À notre connaissance seule une étude scientifique jusqu’à présent a observé la relation entre le poids, l’épaisseur de la semelle et le risque de blessure. Selon les conclusions de cette étude, les chaussures avec une semelle très fine (minimalistes) peuvent accroître le risque de blessure pour les sportifs avec un poids de plus de 71 kilos. La Cloudboom propose une semelle d’épaisseur généreuse et ne rentre donc pas dans cette catégorie : elle devrait ainsi convenir à votre gabarit quel qu’il soit.

Est-il possible de courir un marathon ou un semi-marathon avec ce modèle ?

Cette chaussure de route On est tout à fait adaptée aux différents types d’entraînements et de distances. Avec sa semelle épaisse et sa lame de propulsion en carbone, c’est une chaussure qui a pour objectif de vous permettre d’aller vite et longtemps. Cependant, les testeurs notent que son amorti est plutôt ferme et qu’ils préfèrent donc ce modèle avant tout pour les distances jusqu’au semi-marathon. Notez qu’il n’y aucune contre-indication pour le marathon, cela reste avant tout une question de préférence personnelle.

Comparaisons – On Cloudboom vs :

Saucony Endorphin Pro

Il n’y a aucune discussion selon les coureurs qui ont testé les deux modèles : l’Endorphin Pro affiche un amorti à la fois plus confortable et plus réactif. Voir la comparaison côte à côte.

Asic MetaRacer

Même constat ici. L’Asics MetaRacer propose comme la Cloudboom une configuration proche du sol avec une semelle moyennement épaisse. Cependant, sa plateforme est plus souple et donc plus confortable. Voir la comparaison côte à côte.

Adidas Adizero Pro

Comme l’Asics MetaRacer et la On Cloudboom, l’Adizero Pro est une chaussure avec une semelle plus fine que les autres modèles phares avec lame en carbone comme les Nike Vaporfly ou la Saucony Endorphin Pro. Cependant, sa lame en carbone est plus discrète que sur la Cloudboom tout en offrant un très bon retour d’énergie. Le confort est donc meilleur dans l’ensemble. Voir la comparaison côte à côte.

Nike Air Zoom Alphafly NEXT%

À venir ! [wpsm_box type= »info » float= »none » textalign= »left »] Depuis 2017, nous avons analysé plusieurs centaines de modèles et chaque mois des milliers de runners nous font confiance pour trouver la bonne paire ! Découvrez notre sélection des meilleures chaussures avec plaque carbone 2022. [/wpsm_box] On Cloudboom test chaussure running lame carbone On Cloudboom semelle caoutchouc lame en carbone

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle9 mm
Épaisseur de la semelle (talon)20 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)11 mm
Poids (modèle homme)225 g
Poids (modèle femme)185 g
Année de sortie 2020
Athlètes
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieure
Semelle intermédiaire
Tige
CaractéristiquesPlaque carbone, Marque européenne

Amorti

DouceurFerme
DynamismeÉlevé

Utilisation

DistanceCourte, 5 km, Moyenne, 10 km, Semi-marathon
AllureModérée, Rapide
Type d'entraînementCompétition
Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Il a également contribué au lancement de la marque américaine Under Armour en Europe, notamment sa collection HOVR pour le running, au sein de son équipe marketing. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

Laisser un commentaire