Accueil > Chaussures de running (route) > Nike Alphafly 3

Nike Alphafly 3 (test 2024) : la chaussure de running ultime ?

Nike Air Zoom Alphafly Next 3% Proto test

La Nike Alphafly 3 est le modèle de compétition running à plaque carbone le plus abouti de la marque.

Notre verdict

9.5Note globale

Excellente chaussure à plaque carbone pour le marathon.

Vous n’avez pas le temps de lire l’analyse complète ? Voici ce que vous devez savoir.

La Nike Air Zoom Alphafly Next% 3 a suscité une attente impressionnante après les performances des athlètes Eliud Kipchoge à Berlin et Kelvin Kiptum à Chicago pour son record du monde. Les nouveautés sont nombreuses et viennent considérablement améliorer ce modèle hors-norme.

La semelle intermédiaire est cette fois constituée d’un seul bloc de mousse ZoomX et d’une plaque carbone FlyPlate plus large pour une meilleure stabilité. Les unités Air Zoom sont du coup intégrées dans ce monobloc. Cette nouvelle combinaison permet une meilleure répartition des chocs et donne une propulsion plus forte, tout en conservant une économie d’énergie importante.

L’empeigne AtomKnit est minimaliste et légère, mais procure un confort impressionnant pour un modèle de compétition. L’ajustement est très bon avec une tige FlyKnit qui épouse parfaitement le pied. La semelle extérieure est plus fine pour pouvoir placer plus de mousse, malgré cela l’adhérence est meilleure avec une très bonne traction.

Sans surprise, le seul point relevé par les autres testeurs et moi-même est la durée de vie. Sinon, la Nike Alphafly 3 vient réussir le tour de force d’être plus performante tout en étant plus accessible au grand public pour venir se placer au top de sa catégorie.

Lisez notre analyse complète de la Nike Alphafly 3 pour plus d’informations.

Confort
10
Dynamisme
10
Maintien du pied
9.5
Stabilité
9
Durée de vie
8.5
Rapport qualité-prix
9
Design
10

Avantages

  • Propulsion très forte vers l’avant
  • Très bonne absorption des chocs
  • Amorti moelleux et dynamique
  • Très confortable et bon verrouillage du pied
  • Meilleure stabilité et donc plus accessible au grand public

Inconvénients

  • Prix qui reste élevé
  • Durée de vie qui semble insuffisante pour certains testeurs

Introduction

test Nike Alphafly 3 2024

On peut dire que Nike a révolutionné le monde de la course à pied avec sa Vaporfly première du nom qui a fait date. Puis la marque a étoffé sa gamme de chaussures à plaque carbone, avec notamment un modèle quasi dédié au marathon : l’Alphafly.

Dans les premières années, on peut dire que la domination a été totale. Puis les autres marques ont réagi, comme Asics et Adidas qui ont des produits tout à fait comparables disponibles à la vente, d’autant plus que la Alphafly 2 et la Vaporfly 3 n’ont pas fait l’unanimité.

C’est donc un euphémisme de dire que cette nouvelle chaussure est attendue, surtout depuis le record du monde extraordinaire (2 h 0 min 35 s) de Kelvin Kiptum à Chicago chaussait un prototype des Nike Alphafly 3.

Le marathon étant ma distance de prédilection avec plus d’une dizaine courus, autant dire que j’étais impatient de voir si ces chaussures sont réellement les plus performantes. Il convient également de voir si elles sont une amélioration par rapport à la version précédente.

C’est ce que nous allons découvrir dans cette analyse issue de mon test de plus de 100 km mis en perspective avec le ressenti de plusieurs testeurs différents.

Amorti

Nike Air Zoom Alphafly Next 3 Proto amorti semelle intermédiaire

On retrouve la fameuse mousse ZoomX dans la semelle intermédiaire. Elle reste parmi les meilleures à ce jour, avec une version remise à jour même si Nike laisse planer le doute sur les changements apportés.

Ensuite, la plaque en fibre de carbone FlyPlate est élargie et mieux ajustée pour répartir plus équitablement l’énergie. Enfin, les deux unités Air Zoom à l’avant-pied viennent compléter les technologies et sont cette fois intégrées dans le bloc semelle.

Ce n’est pas le seul changement puisque la semelle extérieure est plus fine, ce qui permet d’avoir davantage de mousse. La principale modification vient de la nouvelle géométrie : fini les deux blocs séparés, place à un seul monobloc de mousse ZoomX.

unité Zoom Air arrière sur la Alphafly Next 3 Nike

L’alchimie entre ces différents éléments donne une propulsion très forte. Je retrouve pourtant un amorti confortable avec une sensation moelleuse très agréable, ce qui confère plus de polyvalence avec des sensations uniques. Visuellement, la chaussure fait son effet avec des dimensions impressionnantes de 40 mm au talon et 32 mm sous le métatarse.

L’absorption des chocs est épatante pour un modèle de compétition et permet d’envisager sereinement les longues distances comme le marathon. Enfin, le drop de 8 mm est classique et ne demandera pas d’adaptation particulière.

coureur portant Nike Air Zoom Alphafly Next 3% version Proto

Retour d’énergie

Le talon est biseauté et la bascule vers l’avant lors de l’impact est très forte. C’est le premier point de vigilance pour les novice, la chaussure reste exigeante. Inévitablement, le retour d’énergie est excellent avec les unités Zoom Air et la mousse ZoomX.

La grande rainure dans la longueur de la semelle extérieure permet une meilleure torsion de la plaque FlyPlate. Le rebond est très élevé tout en restant efficace, la transition talon-orteil est fluide.

Nike Alphafly 3 talon

Le poids de 196 g contribue à l’excellent dynamisme de la Nike Alphafly 3 est excellent, parmi les meilleurs à ce jour. Je trouve l’économie d’énergie considérable sur la longueur. Ainsi, la chaussure me permet de maintenir des allures élevées avec beaucoup de facilité.

Soutien et stabilité

Point de crispation des versions précédentes, le passage à un monobloc de mousse ZoomX et la plateforme plus large constituent. Cette nouvelle structure induit une meilleure stabilité pour la Nike Alphafly 3. Virages, changement de rythme, j’ai eu beaucoup de mal à la prendre en défaut.

testeur sur piste athlétisme alphafly v3

Attention tout de même, avec l’épaisseur de la semelle et le côté moelleux, ce n’est tout de même pas la chaussure la plus stable qui soit et cela constitue le deuxième point de vigilance pour les novices. Le soutien est tout de même satisfaisant et conviendra à un grand nombre de coureurs. Ajoutons que la chaussure est pour foulée neutre.

Maintien du pied

Le mesh est également un point fort de la Nike Alphafly 3 Proto grâce à la tige AtomKnit 3.0 sans couture optimisée. Le tissu est chauffé puis étiré pour une coupe légère et étirée. L’empeigne est d’une respirabilité optimale et l’évacuation de l’eau très efficace.

AtomKnit Alphafly Next 3

Pas facile à enfiler, le confort est immédiat quand on met la chaussure. Là encore, c’est un point important pour le coureur qui va la garder longtemps sur une distance comme le marathon.

Le contrefort talon est rigide jusqu’à mi-hauteur puis plus souple au-dessus. On peut noter des rembourrages très appréciables. La languette n’en est pas vraiment une mais plus une extension de la tige, rien de nouveau pour ceux qui connaissent l’empeigne FlyKnit de Nike.

Tout cela donne un très bon ajustement qui devrait convenir à une large variété de pieds, la chaussure taille normalement. Avec mon pied large, je ne me suis pas senti compressé avec juste ce qu’il me faut d’espace. Le verrouillage est bon et permet d’envisager sereinement toutes les allures. On peut également noter les lacets crantés qui tiennent bien en place.

Traction

semelle extérieure caoutchouc Alphafly blanc orange noir

La semelle extérieure est plus fine. Pourtant, force est de constater que le caoutchouc présent sur l’avant-pied aux endroits stratégiques comme l’emplacement des unités Zoom Air est très efficace pour une bonne adhérence.

En revanche, certains testeurs notent l’absence de caoutchouc sur le talon (celui-ci démarre à la moitié de la chaussure), ce qui peut conduire à une instabilité sur sols humides pour les talonneurs. Pour ma part, avec ma foulée entre médio-pied et avant-pied, je n’ai pas ressenti la pluie comme un obstacle. Cela est atténué par la géométrie de la chaussure qui impose presque ces deux dernières attaques du pied.

zoom caoutchouc picots Nike chaussure plaque carbone

On peut noter les rainures qui assurent une bonne flexibilité de la semelle. En ce qui concerne le terrain, les chemins non techniques ne poseront pas de problème, mais l’usage principal de la Nike Alphafly 3 reste bien évidemment sur route.

Utilisation

La Nike Alphafly Next 3 Proto est une paire destinée à la performance pour battre ses records en course officielle, davantage sur des courses type semi-marathon ou marathon. Il vaut mieux éviter de l’envisager comme paire unique. En effet, les chaussures à plaque carbone facilitent l’effort et préservent les muscles, alors qu’il est important de stresser un peu les tendons à l’entrainement suivant les derniers conseils.

julien guyod teste les Nike Alphafly 3

Je l’ai pour ma part réservé pour des séances clés type sortie longue avec portions à allure marathon. Bien évidemment, je l’aurai au pied le jour J (elle ou la Mizuno Wave Rebellion pro). Pour bien exploiter la propulsion de la chaussure, il faut déjà avoir un certain rythme. Néanmoins, le côté moelleux de la mousse ZoomX permet un large usage quelle que soit son allure pour les marathons.

J’ai pour ma part trouvé qu’elle commence à réagir davantage à partir de 15 km/h, et bien davantage au-delà.

Qualité et durée de vie

Présentation Nike Alphafly Next 3

Sans grande surprise, la durabilité est l’inconvénient principal relevé par les testeurs. Ce n’est pas une nouveauté, mais force est de constater que Nike n’a pas vraiment amélioré ce point. Le mesh est surprenant, car assez robuste malgré sa finesse. La semelle extérieure est également durable.

C’est au niveau de la mousse que le problème demeure. Il y a déjà le risque que les unités Zoom Air explosent. Même sans cela, la technologie ZoomX risque suivant les foulées de perdre ses propriétés plus ou moins rapidement. Il y a certes eu du progrès, mais avec ma foulée, je ne pense pas pouvoir dépasser les 300-400 km. On vous laisse juger du rapport qualité-prix pour cette Nike Alphafly 3.

Nous n’avons pas d’information sur cette chaussure en termes d’écoresponsabilité et de protection des animaux. Nous avons contacté la marque. À priori, la Nike Alphafly 3 n’est pas vegan.

Conclusion

Nike Alphafly 3 Proto unboxing déballage

La Nike Air Zoom Alphafly Next 3 Proto est une chaussure d’exception. Les deux seuls points de vigilance que l’on peut soulever sont sa durée de vie et son côté exigeant : forte bascule vers l’avant et une stabilité peut-être insuffisante pour les novices.

Encore qu’avec les améliorations, elle est plus accessible et pourra convenir à beaucoup de coureurs. Quoi qu’il en soit, il faut avoir une certaine vitesse pour bénéficier de sa propulsion. Les avis sont unanimes pour placer la chaussure parmi les meilleures si ce n’est la meilleure pour battre son record sur les marathons.

YouTube video

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Comparaisons

Nike Alphafly 3 Proto chaussures de running carbone

Nike Air Zoom Alphafly Next% 2

On peut noter plusieurs nouveautés :

  • L’empeigne AtomKnit est revisitée pour une meilleure respirabilité, mais surtout une nette perte de poids
  • La plaque FlyPlate est plus large et la mousse ZoomX en un seul bloc pour une meilleure stabilité
  • Les unités Zoom Air sont intégrées dans la semelle intermédiaire, la chaussure est plus dynamique
  • Une semelle extérieure plus fine, mais surtout plus efficace pour une meilleure traction

Toutes ces différences rendent la Nike Alphafly 3 meilleure et justifient de se tourner vers celle-ci. Cependant, la version 2 était déjà très performante et vous pouvez l’acheter si vous la voyez en promotion.

Autres comparatifs

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle8 mm
Épaisseur de la semelle (talon)40 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)32 mm
Poids (modèle homme)218 g
Poids (modèle femme)174 g
Année de sortie 2024
AthlètesEliud Kipchoge, Kelvin Kiptum
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieureCaoutchouc
Semelle intermédiaireZoomX, plaque carbone FlyPlate, deux unités Zoom Air
TigeAtomKnit 3.0
CaractéristiquesPlaque carbone, Design à bascule (Rocker)

Amorti

DouceurDoux
DynamismeÉlevé

Utilisation

DistanceMoyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureRapide
Type d'entraînementCompétition
Julien Guyod

Julien Guyod

Julien Guyod est enseignant en mathématiques et rédacteur freelance. Il est tombé dans la course à pied en 2015 et s’est spécialisé sur le marathon, chrono bloqué à 2h38 pour l’instant à celui de la Rochelle. Passionné de chaussures running, il adore partager son ressenti sur les modèles testés et pousse toujours plus loin le kilométrage pour en découvrir un maximum ! Retrouvez-le sur Strava.

Laisser un commentaire