Les meilleures chaussures avec une lame en carbone (classement 2020)

Filtrer les résultats 13 - 16 sur 16 résultats
Trier par
Prix
Terrain
Marque
Type de soutien
Épaisseur de la semelle
Inclinaison de la semelle (drop)
Poids
Caractéristiques

Affichage de 13–16 sur 16 résultats

Ajouter au comparateur
Brooks Hyperion Elite 2 test chaussure running
La Brooks Hyperion Elite 2 est une très bonne chaussure de compétition avec lame en carbone qui offre confort et dynamisme.
Voir plus +
250,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
Le premier modèle à peine déballé, Brooks revient à l’assaut avec une deuxième version. Il faut dire que l’Hyperion Elite avait reçu un accueil mitigé, beaucoup lui reprochant un amorti ferme et ennuyeux. De plus, la durabilité n’était pas au rendez-vous, de l’aveu même de la marque qui annonçait une durée de vie de seulement 150 km (!). Brooks semble avoir corrigé le tir à ce niveau en renforçant la semelle avec plus de caoutchouc. Sans être franchement solide, les testeurs notent que ce nouveau modèle devrait pouvoir encaisser plus de kilomètres que le premier. L’amorti de son côté s’est adouci et offre un plus grand dynamisme. On retrouve une semelle épaisse de 37 mm sous le talon avec un drop de 8 mm. Brooks a remplacé la mousse DNA Zero par DNA Flash avec une texture encore plus compressée pour favoriser un retour d’énergie plus explosif lors de la course. Et, bien entendu, il y a également la lame en fibre de carbone qui a pour but de guider le coureur vers un effort plus efficace. Les coureurs ont trouvé le résultat convaincant. De plus, ils ont apprécié la configuration stable et large de la plateforme. Sans atteindre le niveau de dynamisme des modèles concurrents comme la Nike Alphafly ou la Saucony Endorphin Pro, la Brooks Hyperion Elite 2 n’a pas à rougir de la comparaison. En outre, le ressenti est souvent personnel et c’est une chaussure qui plaira donc aux athlètes n’ayant pas aimé ces autres modèles. Ensuite, l’empeigne est confortable et bien aérée tout en assurant un maintien précis du pied. De plus, elle est particulièrement accommodante pour les coureurs qui ont les pieds plus larges. Cependant, malgré ces qualités, quelques testeurs n'ont pas aimé certains détails. Par exemple, le talon est désormais équipée d’une couche d’épaisseur moyenne que certains coureurs ont trouvé irritante pour le tendon. De la même manière, la languette fine aurait tendance à bouger lors de la course, ce qui n’est pas pratique. En résumé, la Brooks Hyperion Elite 2 marque une amélioration nette par rapport au premier modèle. Son confort et son amorti dynamique en font une très bonne chaussure de running pour la compétition.
Confort
9.5
Durée de vie
8.5
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9.5
POUR:
  • Amorti dynamique et stable
  • Empeigne bien aérée et qui offre un maintien efficace
  • Chaussure polyvalente
  • Modèle très léger
CONTRE:
  • Languette et couche au niveau du talon pas confortables selon certaines personnes
  • Durabilité améliorée mais toujours insuffisante
  • Dans l'ensemble, pas aussi impressionnante que son prix pourrait laisser penser
Ajouter au comparateur
On Cloudboom test chaussure running lame carbone
La On Cloudboom est la première chaussure de la marque suisse à être équipée d'une lame en carbone avec à la clé un amorti dynamique et ferme.
Voir plus +
199,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
La On Cloudboom est la première chaussure de la marque suisse à afficher une lame en carbone pour booster la propulsion. Ainsi, c'est une chaussure au design épuré faite pour la compétition. Ce qui frappe d'emblée, c'est le profil atypique de l'empeigne. L'entrée est large et rappelle un peu les chaussures bateau. Cette configuration a l’avantage de mieux laisser le pied respirer et de lui donner une bonne liberté de mouvement. Malheureusement, cela se paie au niveau du maintien : celui-ci est bon, notamment grâce au système de lacets efficace, mais certains coureurs ont eu l’impression que leur pied sortait de la chaussure pendant la course. Heureusement, cela n'est pas arrivé mais c'est une sensation étrange, notamment pour un modèle fait pour aller vite. Pour le reste, le mesh fin avec construction ouverte assure une bonne ventilation du pied. L’amorti de son côté reprend les technologies classiques de On, à savoir la mousse Helion et la plaque de propulsion Speedboard. Cependant, la Cloudboom apporte une nouveauté majeure : Speedboard est désormais en carbone. Le tout se révèle plutôt ferme tout en étant plutôt efficace. En effet, les coureurs notent des sensations de courses dynamiques avec un déroulé fluide. Néanmoins, si vous recherchez un amorti doux qui absorbe bien les chocs, vous risquez d’être déçu·e. La lame en carbone est particulièrement ferme et rigide mais cela semble nécessaire pour la protéger. En effet, si vous regardez la semelle, vous verrez que la lame est découverte au lieu d’être enfouie dans la semelle intermédiaire comme chez les concurrentes de la Cloudboom. Ce choix ne convainc pas tous les testeurs. Ainsi, le consensus qui se dégage est que la chaussure est ferme avec un retour d’énergie pas aussi impressionnant que sur d’autres chaussures avec lame en carbone comme la Saucony Endorphin Pro ou la Nike Alphafly NEXT% pour ne nommer qu’elles. En résumé, la On Cloudboom est une bonne chaussure de running qui séduit par son joli design et son amorti dynamique mais avec quelques lacunes pour vraiment s'imposer dans la catégorie très compétitive des chaussures avec lame en carbone.
Confort
8.5
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9
POUR:
  • Empeigne bien aérée, idéale pour l'été
  • Grande qualité : une chaussure faite pour durer
  • Amorti efficace pour aller vite grâce à son bon dynamisme
  • Joli design
CONTRE:
  • Amorti et plateforme rigides et fermes dans l'ensemble
  • Construction de l'empeigne spéciale qui donne l'impression que le pied flotte un peu
Ajouter au comparateur
Brooks Hyperion Elite test chaussure route
La Brooks Hyperion Elite est une bonne chaussure faite pour la vitesse et la première de la marque à être équipée d'une lame de propulsion en carbone.
Voir plus +
175,00 
Acheter
Meilleure offre :Amazon.fr
Dernière mise à jour du prix : janvier 18, 2021 2:28
La Brooks Hyperion Elite est la première chaussure de la marque à être équipée d'une lame de propulsion en carbone. Brooks se lance donc dans ce que certains ont baptisé la "guerre des lames" et tente de rivaliser avec Nike qui en est déjà à son troisième modèle de ce type avec l'Alphafly. L'Hyperion Elite propose une semelle épaisse, maximaliste, avec une nouvelle mousse ultradouce : DNA Zero. On peut penser que l'amorti serait vraiment souple en l'absence de lame de propulsion mais justement la Propulsion Plate de Brooks donne de la structure à la chaussure. Ainsi, l’amorti est ferme, stable et réactif, ce qui permet de vraiment se faire plaisir à vitesse rapide. Malheureusement, la chaussure n’est pas aussi dynamique lorsque le rythme est plus lent, ce qui diminue sa polyvalence. Les coureurs qui ont eu la chance de tester ce modèle ont donc trouvé son amorti à la hauteur des espérances. L'Hyperion Elite plaira particulièrement aux athlètes qui trouve l'amorti des Nike Vaporfly et Alphafly trop doux. Pour le reste, le design est simple et efficace. On retrouve l’approche de Brooks qui privilégie la fonctionnalité au style. Ainsi, même si la chaussure paraît volumineuse, l’Hyperion Elite est légère avec moins de 200 grammes. Le mesh sans couture offre un maintien bien ajusté et confortable. Enfin, on trouve du caoutchouc au niveau de la semelle extérieure pour assurer une bonne adhérence et protéger la chaussure. Sur ce dernier point, il faut noter que, de l’aveu même de Brooks, la durée de vie de ce modèle serait limitée à 150 kilomètres. C'est vraiment dommage étant donné le prix de la chaussure mais la marque a au moins le mérite d'être honnête. De plus, les testeurs n'ont pas constaté d'usure prématurée lors de leurs entraînements donc il se peut qu'il ne s'agisse que d'une mise en garde par précaution. En résumé, la Brooks Hyperion Elite est une très bonne chaussure ultralégère faite pour la compétition qui séduit par son confort et son dynamisme.
Confort
9.5
Durée de vie
8
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9
POUR:
  • Grand confort
  • Amorti ferme et très dynamique
  • Chaussure ultralégère (moins de 200 grammes)
  • Empeigne au maintien efficace
CONTRE:
  • Des doutes sur la durabilité (Brooks annonce un durée de vie d'environ 150 kilomètres)
  • Un peu décevante à vitesse faible
Ajouter au comparateur
Hoka Rocket X test chaussure running
La Hoka Rocket X est une bonne chaussure de running avec lame en carbone qui propose une configuration pointue pour la compétition.
Voir plus +
160,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
La Rocket X est la nouvelle chaussure de running avec lame en carbone d'Hoka One One. Elle met en avant un design classique, simple et épuré conçu avec le marathon en ligne de mire. Comme nous allons le voir, c'est une chaussure pointue qui peut se révéler efficace mais pas forcément adaptée à tout le monde.

Tout d'abord, la Hoka Rocket X se rapproche plus d'une chaussure de compétition classique que d'un modèle équipé d’une lame en fibre de carbone. Celle-ci, semi-rigide, se fait discrète et offre un bon dynamisme sans l’effet “trampoline” d’autres chaussures carbone — beaucoup de testeurs comparent la Rocket X à la Saucony Endorphin Pro en termes de sensations de course tout en trouvant cette dernière plus “fluide” dans l’ensemble. La semelle épaisse en mousse CMEVA de 32 mm sous le talon et 27 mm sous l’avant-pied offre une configuration simple et efficace. L’amorti est décrit par les testeurs comme étant ferme et modérément dynamique. Pas grand chose à voir donc avec l’amorti doux et moelleux typique d'Hoka. Cependant, il semblerait que la fermeté de la plateforme et le drop faible (5 mm) limite la polyvalence de la chaussure. Selon les coureurs, il faut un bon rythme pour “activer” le mouvement de propulsion de la plaque en carbone. La Rocket X est équipée de la technologie Meta Rocker mais celle-ci n’est pas très efficace sur ce modèle. Pour tirer le meilleur parti de cette chaussure, il faut attaquer de l’avant-pied selon plusieurs testeurs. Hors la majorité des coureurs attaquent principalement du talon, ce qui réduit le public potentiel de la Rocket X.

Au niveau de l'empeigne, on trouve un mesh léger et bien ventilé qui assure un maintien du pied precis et relativement souple : la configuration idéale pour concilier confort et maintien impeccable du pied, notamment en compétition. De plus, le contrefort au niveau du talon est doux et ne monte pas trop haut pour ne pas irriter le tendon d’Achille. Notons également que la boîte à orteil est modérément spacieuse — elle ne devrait pas poser de souci aux coureurs qui ont les pieds larges.

Enfin, le caoutchouc de la semelle extérieure se révèle efficace malgré sa texture lisse en apparence. Les coureurs notent qu’il assure une bonne adhérence et résiste bien à l’usure.

En résumé, la Hoka Rocket X est une bonne chaussure de running de compétition avec lame en carbone mais son profil très spécifique qui favorise les coureurs attaquant de l'avant-pied ne lui permet pas de s'imposer face aux reines de la catégorie comme la Nike AlphaFly ou l'Adidas Adios Pro, en particulier sur les longues distances. Cependant, elle peut être une option intéressante si vous recherchez une chaussure de compétition simple avec lame en carbone pour les distances courtes ou moyennes.
Confort
8.5
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9
Design
9
POUR:
  • Amorti ferme et efficace malgré l'absence d'effet "trampoline"
  • Empeigne bien conçue qui offre un maintien impeccable
  • Lame en carbone discrète sous le pied
  • Bonne stabilité pour une chaussure de compétition avec lame en carbone
  • Chaussure solide dans l'ensemble
CONTRE:
  • Amorti ferme qui manque de fluidité et de dynamisme pour une chaussure carbone
  • Meta Rocker pas très efficace
  • Manque de polyvalence (chaussure principalement recommandée pour une attaque avant-pied)

Les chaussures avec lame en carbone, c’est quoi ?

La lame (ou plaque) en carbone est une technologie relativement nouvelle inventée par Nike pour son projet Breaking2. Le but de celui-ci était de réaliser un marathon en moins de deux heures. Pour cela, la marque américaine a rassemblé des stars de la discipline comme Eliud Kipchoge et conçu une nouvelle chaussure : la Vaporfly. La première chaussure avec lame en carbone était née.

Comme son nom l’indique, la lame en carbone est une unité à base de fibre de carbone. Cette matière est réputée pour sa solidité et sa légèreté. Ainsi, la plupart des chaussures avec plaque en carbone sont ultra-légères avec moins de 220 grammes au compteur.

Souvent combinée à une semelle très épaisse (mais pas toujours), la lame en carbone a pour but de rendre la course plus efficace et plus fluide pour économiser les efforts du coureur. Pour cela, elle insuffle un rebond et un mouvement de bascule lors de la course.

Un succès phénoménal

Si ce type de chaussures a suscité un engouement immédiat c’est que, pour une fois, on a affaire à bien plus qu’une simple opération marketing : ces chaussures sont imbattables en compétition ! Eliud Kipchoge a battu le record du monde officiel du marathon à Berlin en 2018 avec un chrono de 2:01:39. Il a même failli passer sous la barre des 2 heures lors d’un essai Breaking2 en 2:00:25 (même si ce record n’a pas été homologué). Pareil du côté des femmes avec Brigid Kosgei qui a pulvérisé le record du monde en 2:14:04 en 2019 au marathon de Chicago.

Les chaussures carbones de Nike sont si efficaces que certains athlètes sponsorisés par des marques concurrentes les portent en cachant le logo. De nombreux articles se sont d’ailleurs interrogés sur le fait que ces chaussures puissent offrir un avantage déloyal lors des courses officielles. Par exemple, le New York Times a réalisé une étude qui a conclu que les coureurs qui portaient les Next% étaient 4% à 5% plus rapide que la meilleure alternative.

Face à ces critiques, World Athletics (anciennement IAAF) a mis en place les règles suivantes pour encadrer ces chaussures :

  • La semelle ne doit pas être plus épaisse que 40 mm
  • La semelle ne doit pas contenir plus d’une lame rigide (en carbone ou autre matière) qui couvre soit la longueur entière de la chaussure ou une partie de la chaussure. Il est possible d’avoir une lame en plusieurs parties mais elles ne doivent pas se chevaucher.
  • La chaussure ne doit pas être un prototype : il faut qu’elle soit commercialisée depuis déjà au moins 4 mois.

La contre-attaque s’organise chez les concurrents de Nike

Face à ce succès en lame de fond (pardonnez le jeu de mots), les marques concurrentes ont commencé à organiser la riposte pour ne pas perdre leurs athlètes (et leurs clients).

Certaines grandes marques comme Asics, Saucony et Adidas ont mis un peu de temps pour dévoiler leur premier modèle afin d’être sûrs de proposer des alternatives sérieuses à la gamme Next%.

À l’heure actuelle voici les meilleurs chaussures avec lame en carbone disponibles :

  • Nike Air Zoom Alphafly NEXT%
  • Adidas Adizero Adios Pro
  • Asics MetaRacer
  • Saucony Endorphin Pro
  • Brooks Hyperion Elite 2
  • New Balance FuelCell RC Elite
  • Hoka Carbon X
  • On Running Cloudboom
  • Foire aux questions (FAQs)

    Pourquoi ces chaussures sont-elles si chères ?

    Ces chaussures demandent beaucoup d’investissement pour pouvoir se démarquer de la concurrence et exceller en compétition officielle. Ainsi, les marques demandent un prix élevé pour compenser les sommes investies. La fibre de carbone est également une matière onéreuse. Autre explication : ces chaussures sont souvent fabriquées en petite quantité et les coureurs se les arrachent. Par exemple, l’Adidas Adizero Adios Pro était en rupture de stock seulement quelques heures après son lancement.

    Peut-on s’entraîner quotidiennement avec ce type de chaussures ?

    Cela dépend avant tout du modèle. Dans l’ensemble, leur châssis ultra-léger les rend plus vulnérables que les chaussures de running classiques. Cependant, certains modèles sont plutôt durables et résistent bien à l’usure comme la Saucony Endorphin Pro. À l’inverse, d’autres auront du mal à faire plus de 200 km (comme la Brooks Hyperion Elite).

    Ainsi, nous vous recommandons d’alterner et de ne pas vous entraîner exclusivement avec ce type de chaussure. Cela vous permettra de mieux développer vos muscles et de garder vos chaussures en bonne forme pour le jour de votre compétition (si vous en avez une).

    Quels modèles Nike sont équipés d’une lame en carbone ?

    Toutes les chaussures de la gamme NEXT% en ont une.

    Les chaussures carbones sont-elles meilleures que les chaussures de running classiques ?

    Tout dépend de votre objectif. Si vous souhaitez établir un nouveau record personnel en compétition, alors oui il y a un faisceau de preuves qui démontre que ces chaussures permettent d’aller plus vite que des chaussures classiques.

    Si vous voulez avant tout courir tranquillement avec comme but principal de ne pas vous blesser alors la réponse est plus compliquée. Dans ce cas, il est recommandé de les essayer tout en alternant avec d’autres chaussures classiques. Vous pourrez alors décider en fonction de votre expérience et de votre ressenti personnel.

    Chaussure Running
    Comparer les chaussures
    • Total (0)
    Comparer