Les meilleures chaussures avec une lame en carbone (classement 2020)

Découvrez notre guide pour bien choisir ses chaussures de running avec lame en carbone.

Mise à jour : septembre 2020.

Filtrer les résultats 1 - 12 sur 16 résultats
Trier par
Prix
Terrain
Marque
Type de soutien
Épaisseur de la semelle
Inclinaison de la semelle (drop)
Poids
Caractéristiques

Affichage de 1–12 sur 16 résultats

Ajouter au comparateur
New Balance FuelCell RC Elite test chaussure running lame carbone
La New Balance FuelCell RC Elite est une excellente chaussure de running avec lame en carbone qui offre confort et polyvalence.
Voir plus +
230,00 
Acheter
Meilleure offre :newbalance.fr
Après la FuelCell TC — première chaussure de New Balance à être équipée d’une lame en carbone — voici la FuelCell RC Elite, une chaussure dont les mots d’ordre sont confort, polyvalence et accessibilité.

Elle propose une semelle épaisse avec 35 mm sous le talon et 25 mm sous l'avant-pied. La mousse FuelCell donne un amorti plutôt doux avec une pointe de fermeté sous le talon. On retrouve ainsi une mousse très similaire à celle de l’Adidas Adios Pro. Cela donne un bon confort mais les testeurs ont trouvé le rebond finalement modéré. La lame de carbone — discrète sous le pied — fait son travail et contribue à fluidifier la foulée mais pas autant que sur d’autres modèles similaires (au hasard l’AlphaFly de Nike). Ainsi, la configuration se rapproche un peu plus d'une chaussure traditionnelle, ce qui peut en faire une option intéressante pour les coureurs à la recherche d'une chaussure carbone plus accessible, plus confortable.

Ensuite, le mesh est doux et relativement épais pour une chaussure de course. Cela renforce l’impression de confort générale. La chaussure taille fidèlement à la pointure annoncée mais le maintien est un peu relâché au niveau du milieu du pied selon plusieurs coureurs. Ils s’inquiètent que celui-ci puisse se révéler insuffisamment strict pour la compétition comme le marathon. Pour le reste, les orteils ont de l’espace et le contrefort cale bien le pied dans la chaussure. Le design est également joli avec un profil effilé et des couleurs fluorescentes criardes, même si cela dépend bien sûr des goûts.

Enfin, la semelle extérieure Dynaride avec ses petits crampons triangulaires en caoutchouc donne une bonne traction et semble résistante — les testeurs n’ont pas noté de traces d’usure après plusieurs entraînements. De plus, les crampons remontent sur la pointe de la chaussure pour former un pare-pierre qui protège le pied et rend la chaussure plus solide.

En résumé, la FuelCell TC est une très bonne chaussure de running avec lame en carbone qui fait le pari d'une configuration douce et flexible. Cela lui permet de concilier performance et confort pour la rendre plus polyvalente. Qu'on ne s'y trompe pas : c'est une chaussure taillée pour le marathon mais qui est également très bien adaptée pour les entraînements quotidiens vigoureux.
Confort
10
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
9.5
Design
9.5
POUR:
  • Grand confort
  • Amorti souple très agréable
  • Lame carbone discrète et qui offre un bon dynamisme
  • Empeigne ample et souple
  • Bonne polyvalence qui la rend accessible et adaptée à la fois à la compétition et à l'entraînement
CONTRE:
  • Empeigne un peu trop relâchée au niveau du médio-pied
  • Peut-être pas aussi "explosive" que ses concurrentes directes
Ajouter au comparateur
Adidas Adizero Adios Pro test avis chaussure de running
L'Adidas Adizero Adios Pro est une excellente chaussure de running avec une semelle maximaliste et plusieurs lames en carbone pour courir vite et longtemps ...
Voir plus +
200,00 
La marque allemande frappe un grand coup en cette rentrée 2020 avec l'Adidas Adizero Adios Pro, sa deuxième chaussure à être équipée d'une lame de propulsion en carbone. Comme ses concurrentes directes comme la Nike Alphafly ou la Brooks Hyperion Elite 2, l'Adios Pro affiche une configuration résolument maximaliste pour pouvoir courir longtemps et vite confortablement.

Quand on vous disait que la chaussure est équipée d'une lame en carbone, c'était pour simplifier. En réalité, ce modèle comporte non pas une mais six lames ! En effet, tout d'abord, on en trouve une en nylon infusé de carbone sous le talon pour améliorer la stabilité et compenser le profil étroit de la chaussure à l'arrière. Ensuite, il y a cinq "EnergyRods" en TPU infusé de carbone qui supportent les orteils pour promouvoir une foulée fluide et dynamique. Ces lames de propulsion sont entourées de la nouvelle mousse Lightstrike Pro qui est très souple. Le tout donne une semelle épaisse avec 39 mm de hauteur sous le talon et 31 mm sous l'avant-pied. Les testeurs ont trouvé le résultat époustouflant en termes d'efficacité et de sensations de courses. En effet, ils notent des "transitions fluides" du talon aux orteils ainsi qu'un équilibre parfait entre douceur et rebond. Ainsi, le ressenti est vraiment moelleux et souple avec la mousse Lightstrike Pro mais les lames en carbone donnent une bonne structure et une impulsion naturelle lors de la course. Le seul bémol concerne le poids de la mousse : celle-ci est en effet plus lourde que celle de ses concurrentes (comme ZoomX de Nike). La chaussure est loin d'être lourde mais elle n'est pas aussi légère que ce que l'on pourrait attendre d'une chaussure de ce type.

L'Adidas Adizero Adios Pro brille également grâce à son empeigne Celermesh qui offre un maintien du pied supérieur grâce à sa texture unique. De plus, elle assure une très bonne ventilation tout au long de la course et laisse de l'espace aux orteils à l'avant sans que cela ne réduise le maintien. La seule critique que nous avons vu reproche à la partie au niveau du talon d'irriter le tendon d'Achille mais il se peut que ce ne soit qu'un incident isolé.

Enfin, la semelle extérieure est étonnamment lisse avec un caoutchouc résistant mais sans relief. Rassurez-vous cependant, les testeurs n'ont pas trouvé que cette configuration diminuait la durabilité ou l'adhérence, bien au contraire !

En résumé, l'Adidas Adizero Adios Pro est une excellente chaussure de running pour la compétition qui propose une configuration originale et efficace avec notamment les lames en carbone EnergyRods sous les orteils. Le confort est au rendez-vous et l'amorti est absolument spectaculaire à en croire les coureurs qui ont testé la chaussure.
Confort
10
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9.5
Design
9.5
POUR:
  • Grand confort général
  • Amorti impressionnant qui allie retour d'énergie et douceur
  • Mesh bien aéré qui offre un maintien précis tout en étant ample au niveau des orteils
  • EnergyRods (tiges en TPU/carbone) efficaces sous l'avant-pied
  • Design très joli
CONTRE:
  • La plateforme étroite sous le talon surprend au début même si la stabilité est convenable
  • Chaussure légère mais plus lourde que ses concurrentes directes
Ajouter au comparateur
Saucony Endorphin Pro test chaussure running
La Saucony Endorphin Pro est une très bonne chaussure légère avec lame en carbone pour un amorti confortable et réactif.
Voir plus +
220,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
Saucony se lance dans l'arène des chaussures équipées d'une lame en carbone avec l'Endorphin Pro. Il s'agit d'une chaussure légère (221 grammes pour les hommes, 190 grammes pour les femmes) avec une semelle très épaisse (35 mm sous le talon). Elle propose une toute nouvelle technologie de cushioning créée par Saucony : PWRRUN PB. Celle-ci se traduit par des granules en Pebax collés les uns aux autres avec une texture qui n'est pas sans rappeler Boost d'Adidas. À l'intérieur, la lame de propulsion en carbone a pour but de dynamiser la foulée en facilitant un rebond efficace. Alors qu'en est-il vraiment ? Déjà, ce qui a surpris d'emblée les testeurs est la fermeté de l'amorti malgré l'épaisseur de la semelle. Cela est consistant avec le profil plutôt rigide de la chaussure. Ils notent que l'amorti est très dynamique sans pour autant offrir l'effet "trampoline" de la Nike ZoomX Vaporfly NEXT%. Cette configuration a l'avantage de donner des sensations de course plus stables et plus naturelles avec un bon ressenti du sol. Il est possible que cela ne donne pas d'aussi bonnes performances qu'avec la Nike Vaporfly – seul le temps le dira – mais dans l'ensemble l'approche de Saucony est convaincante et originale. En ce qui concerne l'empeigne, on trouve un mesh inextensible qui assure un maintien du pied strict pour plus de sûreté lorsque vous allez vite. Les coureurs ont été impressionné par l’excellente aération qu’elle procure au pied lors de l’effort. Notons cependant que la chaussure a un profil effilé et qu'elle peut donc se révéler un peu étroite si vous avez les pieds larges. Enfin, le caoutchouc carbone de la semelle extérieure assure une bonne durabilité et une traction efficace sur les surfaces urbaines. En résumé, la Saucony Endorphin Pro est une très bonne chaussure de route à lame en carbone qui s'impose d'ores et déjà comme un modèle incontournable.
Confort
9.5
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
9.5
Design
9.5
POUR:
  • Grand confort
  • Amorti efficace et dynamique
  • Lame en carbone qui offre une bonne réactivité tout en conservant une foulée naturelle
  • Empeigne souple bien aérée qui garantit un maintien sûr du pied, idéal pour la compétition
  • Poids léger
CONTRE:
  • Plateforme rigide dans l'ensemble ce qui risque de ne pas convenir à tous les coureurs
  • Chaussure un peu étroite pour les coureurs qui ont des pieds larges
Ajouter au comparateur
- 15% Nike ZoomX Vaporfly Next% test chaussure route
Chaussure de route exceptionnelle grâce à son confort et sa légèreté, la Nike ZoomX Vaporfly Next% a pour objectif d'aider Eliud Kipchoge à pulvériser le record du ...
Voir plus +
275,00  235,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
La Vaporfly est née du rêve fou de Nike de battre le record du monde du marathon en moins de deux heures avec le projet Breaking2. Si la marque américaine n’a pas encore réussi, elle n’en est néanmoins pas loin. En effet, Eliud Kipchoge a fait tomber le record du monde en 2:01:39 au marathon de Berlin en 2018. 2019 est l’occasion pour Nike de dévoiler la nouvelle version de la Vaporfly, la Nike ZoomX Vaporfly Next% ! En plus de son look époustouflant en vert électrique, celle-ci affiche 15% de mousse ZoomX en plus. Ainsi, la partie sous l'avant-pied a plus d'amorti et de souplesse qu'auparavant. On retrouve également la plaque en carbone qui, en plus de donner de la structure à la chaussure, décuple le retour d’énergie à chaque foulée. Les sensations de courses restent excellentes avec un amorti maximal qui offre confort et dynamisme. Difficile de ne pas être séduit par cette configuration, même si l’on se méfie des semelles trop épaisses, tant la Vaporfly impressionne avec cette combinaison de légèreté et de cushioning. Le principal changement avec la Next% est la stabilité supplémentaire. En effet, alors que la version Flyknit 4% avait tendance à pousser le coureur en avant, ce nouveau modèle offre un équilibre plus naturel sans diminuer l'efficacité du mouvement de bascule qui dynamise la foulée. Enfin, on notera que la durabilité a été améliorée en renforçant le talon. En résumé, la Nike ZoomX Vaporfly Next% est une chaussure de route exceptionnelle grâce à ses prouesses technologiques. Son seul véritable point faible est son prix : à 275 euros, à défaut de passer sous la barre des 2h au marathon, la Vaporfly aura au moins le mérite de s'imposer comme la chaussure de running la plus chère au monde.
Confort
10
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9
Design
10
POUR:
  • Grand confort
  • Chaussure ultra-légère
  • Amorti très réactif pour de très bonnes sensations de course
  • Empeigne fine et souple qui maintient le pied agréablement
  • Design futuriste époustouflant
CONTRE:
  • Prix élevé
Ajouter au comparateur
Asics MetaRacer test chaussure running
Premier modèle de la marque à être équipé d'une lame en carbone, l'Asics MetaRacer est une très grande réussite qui offre des sensations de courses ...
Voir plus +
200,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
Après deux ans de recherche, la marque japonaise dévoile enfin sa première chaussure équipée d'une lame en carbone : Asics MetaRacer. Avec 195 grammes au compteur pour les hommes et 182 grammes pour les femmes, c'est une chaussure ultra-légère faite pour la compétition. Cette chaussure étant spécialement conçue pour équiper les athlètes sponsorisés par Asics lors des jeux olympiques d’été de Tokyo (reportés à 2021), elle affiche une lame en carbone. Cette technologie est en effet redoutable et s’est imposée comme la norme en compétition officielle. Cependant, dans le cas de la MetaRacer, la lame en carbone est plus discrète et s’intègre parfaitement au reste de la chaussure. On la retrouve du milieu à la pointe du pied. D’après les coureurs qui ont testé la MetaRacer, elle procure une foulée fluide qui gagne en dynamisme au fur et à mesure que la vitesse s’accélère. La chaussure reste agréable lors des sessions plus tranquilles mais révèle tout son potentiel lorsque le rythme s’emballe. De plus, contrairement aux principales chaussures concurrentes qui exhibent des semelle très épaisses, la MetaRacer propose une configuration plus dépouillée avec 24 mm d’épaisseur sous le talon et 15 mm sous l'avant-pied. L’amorti est donc ferme et vif tout en offrant un excellent confort. Ensuite, au niveau de l'empeigne, on trouve une maille dense avec un design épuré sans renforts. Le maintien est excellent même lorsque l’on va vite. La chaussure a été spécialement conçue pour faciliter la circulation de l’air et évacuer l’humidité. Ainsi, on trouve notamment un large trou d’aération au bout de la chaussure. Comme Nike avec son AlphaFly, Asics anticipe des températures caniculaires lors des jeux olympiques d’été de Tokyo et a donc tout fait pour mitiger l’impact sur les performances des athlètes. Enfin, la semelle extérieure utilise le caoutchouc Asicsgrip avec des fines lignes de flexion. Malgré le peu de relief, il semblerait que l'adhérence soit au rendez-vous, même sur les sols mouillés. Cependant, plusieurs testeurs ont émis des doutes sur la durabilité de la semelle à long terme, celle-ci présentant rapidement des traces d'usure. Malheureusement, cela n'est pas rare avec les chaussures de compétition où tout est fait pour gagner en légèreté. En résumé, l'Asics MetaRacer s'impose comme une excellente chaussure de compétition qui allie amorti modéré, lame de carbone discrète et confort impeccable.
Confort
10
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9
Design
10
POUR:
  • Grand confort
  • Empeigne qui offre un maintien parfaitement ajustée et une bonne ventilation
  • Lame en carbone à la fois discrète et efficace
  • Design épuré très réussi
  • Chaussure ultra-légère
CONTRE:
  • Des doutes sur la durabilité de la semelle
Ajouter au comparateur
Adidas Adizero Pro test chaussure running
Première chaussure de la marque à être équipée d'une lame en carbone, l'Adidas Adizero Pro est un très bon modèle confortable et solide pour aller vite.
Voir plus +
180,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
Il aura fallu un peu de temps à Adidas (comme aux autres marques, d’ailleurs) pour répondre à Nike et ses chaussures à lame de propulsion en carbone qui ont véritablement bouleversé le monde du running en introduisant un atout imparable. Une technologie capable, preuve à l’appui, d’améliorer les performances de l’athlète en favorisant une meilleure propulsion. La réponse d’Adidas s’appelle l’Adizero Pro et force est de constater que l’attente en valait la peine. Il s’agit d’une chaussure plutôt légère tout en étant un peu plus lourde que ses concurrentes directes avec 235 g pour les hommes et 218 g pour les femmes. À première vue, la chaussure ressemble beaucoup à l’Adizero Adios 5 mais en beaucoup plus affinée. La configuration de l’amorti est très similaire avec les mousses Boost et Lightstrike. Ce qui la différencie est son arme secrète : Carbitex, une plaque de propulsion en carbone. Celle-ci est en forme de cuillère et relativement souple par rapport à celles de ses concurrentes (comme la Nike ZoomX Vaporfly NEXT% ou la Saucony Endorphin Pro). Cela permet une plus grande amplitude de mouvement, notamment au niveau de l’avant-pied, pour une foulée plus dynamique lors de la poussée. Les testeurs ont été impressionné par l’efficacité de cette configuration. D’après eux, la chaussure excelle sur toutes les distances du moment que le rythme est soutenu en facilitant une foulée plus efficace. De plus, la semelle affiche une épaisseur généreuse tout en étant relativement ferme, ce qui donne une meilleure stabilité. Ensuite, l’empeigne Celermesh en une pièce est élégante et très confortable. Elle reprend la formule de l’Adizero Adios mais en plus fine. Le maintien est bien ajusté tout en laissant de l’espace aux orteils. Enfin, notons l’efficacité de la semelle extérieure. C’est un élément qui passe un peu inaperçu sur les chaussures de route (contrairement aux chaussures de trail) mais il faut souligner le beau travail d’Adidas ici. En effet, les caoutchoucs Continental sous l’avant-pied et Adiwear sous le talon permettent de concilier adhérence et durabilité. De plus, les encoches Quickstrike DSP permettent une meilleure traction sur les surfaces plus glissantes comme les pistes d’athlétisme. Le résultat est impressionnant et devrait permettre de garder l’Adizero Pro plus longtemps qu’une chaussure de compétition avec lame en carbone traditionnelle. En résumé, l'Adidas Adizero Pro est une très bonne chaussure de running avec lame en carbone pour la vitesse. Sa configuration à la fois bien amortie et robuste la rend adaptée à tous les types des courses et d'entraînements – à condition d'aller vite.
Confort
9.5
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
9.5
Design
9
POUR:
  • Grand confort
  • Amorti ferme, dynamique et stable
  • Lame en carbone Carbitex efficace pour faciliter une meilleur propulsion lorsque le rythme s'accélère
  • Chaussure robuste pour un modèle de compétition de ce type
  • Maintien du pied discret et efficace
CONTRE:
  • Chaussure destinée avant tout à la vitesse et donc pas très adaptée pour les allures lentes (e.g. entraînement quotidien tranquille, session de récupération)
  • Poids un peu élevé pour une chaussure de ce type (la Vaporfly Next% de Nike fait moins de 200 g en comparaison)
Ajouter au comparateur
- 20% Hoka One One Carbon X test chaussure route
Excellente chaussure de route légère à l'amorti généreux et confortable faite pour la vitesse et la longue distance.
Voir plus +
180,00  144,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
La Hoka One One Carbon X se présente comme la réponse d'Hoka à Nike et sa gamme de chaussures Fly (e.g. Nike Vaporfly 4% Flyknit) faites pour la vitesse sur longue distance. Ainsi, La Carbon X est une chaussure de route légère (246 grammes et 204 grammes respectivement pour les hommes et femmes). Fidèle à l'esprit Hoka, elle affiche une semelle épaisse et souple avec une inclinaison entre le talon et les orteils de 5 mm. Sa principale innovation est sa plaque en carbone. Celle-ci a pour but d'insuffler du dynamisme à la chaussure grâce à un mouvement de bascule naturel. Le résultat est une course réactive et énergique, en particulier après quelques kilomètres lorsque la vitesse s'accélère et que le coureur monte en puissance. Certains athlètes qui ont essayé la Carbon X se plaignent d'une certaine rigidité au début. Néanmoins, ils indiquent que celle-ci s'estompe au fur et a mesure des séances. L'empeigne est egalement très réussie. Légère, fine (sans renforts) et bien aérée, elle offre un maintien du pied très agréable. Elle conviendra particulièrement aux coureurs qui préfèrent avoir de l'espace. Ceux préférant un maintien plus stricte du pied pourraient être déçus. En résumé, avec la Carbon X, Hoka One One relève le défi posé par Nike avec son excellente Vaporfly. Ces deux chaussures restent néanmoins très différentes (ne serait-ce qu'au niveau du drop). Choisir l'une par rapport à l'autre est donc une décision avant tout personnelle qui doit être basée sur son expérience et ses préférences.
Confort
9.5
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9
Design
9.5
POUR:
  • Grand confort
  • Amorti à la fois élevé et dynamique
  • Poids relativement léger
  • Empeigne fine et souple très agréable
  • Design novateur qui rivalise avec Nike
CONTRE:
  • Chaussure un peu rigide d'après quelques coureurs
  • Prix élevé pour une durabilité standard
  • Empeigne qui peut se révéler un peu trop ample pour certains coureurs
Ajouter au comparateur
New Balance FuelCell TC test chaussure route
La New Balance FuelCell TC est une très bonne chaussure de route. C'est le premier modèle de la marque à afficher une lame de propulsion en carbone.
Voir plus +
200,00 
Acheter
Meilleure offre :newbalance.fr
La New Balance FuelCell TC est la première chaussure de la marque à être équipée d'une lame de propulsion en carbone. Elle se positionne ainsi comme une concurrente directe de la célèbre Vaporfly de Nike qui a popularisé et démontré l'efficacité de cette technologie. La grande question est donc : est-elle à la hauteur ? Les testeurs qui l'ont essayé sont mitigés. En effet, d'un côté la plaque en carbone et la mousse moelleuse FuelCell se révèle une combinaison redoutable qui donne un amorti confortable et dynamique. À ce niveau, New Balance ne souffre pas de la comparaison avec Nike. Cependant, la FuelCell TC affiche un poids un peu élevé pour s'imposer comme une vraie chaussure de course. En outre, le mesh fin de l'empeigne est plutôt souple et pourrait déplaire aux coureurs qui s'attendent a un maintien plus ferme de la part d'une chaussure de compétition. La TC est néanmoins intéressante en tant que chaussure d'entraînement polyvalente pour les sessions à rythme modéré ou élevé, notamment grâce à sa bonne stabilité. En outre, la semelle copieusement recouverte en caoutchouc assure une bonne durabilité pour enchainer les kilomètres. En résumé, la New Balance FuelCell TC est une très bonne réussite avec un amorti tonitruant mais sa configuration volumineuse et souple la rend plus adaptée à l'entraînement qu'à la course.
Confort
9.5
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
9
Design
9
POUR:
  • Grand confort
  • Amorti confortable et réactif grâce à la combinaison FuelCell/lame de carbone
  • Modèle solide
  • Empeigne spacieuse et souple
  • Joli design
CONTRE:
  • Languette fine qui a tendance à glisser
  • Poids un peu élevé pour une chaussure censée être faite pour la course
Ajouter au comparateur
Hoka Carbon X 2 test chaussure running lame carbone
La Hoka Carbon X 2 est une très bonne chaussure de running avec lame en carbone qui propose un amorti ferme et fluide.
Voir plus +
La Hoka One One Carbon X était la première chaussure de la marque à afficher une lame en fibre de carbone. Un an après, Hoka persiste et signe avec ce modèle résolument ferme malgré quelques signes d’assouplissement.

Tout d’abord, il faut remettre la Carbon X 2 dans le contexte de 2020. Après la ruée vers les chaussures carbones en 2018/2019, le stade de la nouveauté est passé. Nous avons désormais l’embarras du choix avec chaque grande marque proposant au minimum un voire deux modèles avec lame en carbone. À ce niveau, le poids de la Carbon X 2 se situe dans la fourchette haute avec 239 g (modèle homme). À titre de comparaison, l’Adidas Adios Pro pèse 224 g et la Nike Alphafly 229 g malgré leurs semelles de près de 4 cm d’épaisseur.

La Hoka Carbon X 2 propose une semelle plus fine qu’auparavant avec 32 mm pour les hommes et 30 mm pour les femmes sous le talon et un drop de 5 mm. L’amorti de la mousse CMEVA est plus doux mais reste ferme dans l’ensemble. La lame en fibre de carbone, très rigide sur le premier modèle, est également un chouia plus flexible, ce qui donne un effet de propulsion fluide mais moins prononcé qu’auparavant, selon les testeurs. De plus, l’amorti plus moelleux atténue le ressenti du sol. Ce léger changement de configuration permet de gagner en confort et en polyvalence pour pouvoir courir plus longtemps.

Ensuite, l’empeigne reste très similaire à celle du premier modèle mais avec un nouveau talon élancé, montant, en forme de flamme. Celui-ci a été bien reçu dans l’ensemble, notamment en raison de son rembourrage qui cale le talon confortablement dans la chaussure. De plus, le mesh est un peu plus épais ce qui le rend plus résistant qu’auparavant. Le résultat est un maintien un poil plus serré. Les testeurs ont salué cette amélioration, notant que cela rend la chaussure plus apte à la compétition. Enfin, le talon “Swallow Tail” large et riche en mousse pour plus de stabilité, conçu pour les coureurs qui attaquent du talon (la majorité), permet un amorti plus confortable au moment où le pied entre en contact avec le sol. Cependant, si vous attaquez de l’avant-pied ou du médio-pied, le bénéfice risque d’être minime et pourrait même vous alourdir pour rien.

En ce qui concerne la durabilité, la mousse caoutchoutée n’est franchement pas idéale pour avaler les kilomètres. Ainsi, certains utilisateurs ont remarqué des traces d’usures après environ 250 km, ce qui est peu si l’on prend en compte le prix de la chaussure. Malheureusement, c’est souvent le cas avec les chaussures de compétition avec lame en carbone.

En résumé, la Hoka Carbon X 2 reste fidèle au premier modèle avec un amorti ferme et dynamique qui se prête bien aux longues distances. Cependant, sa formule séduit sans impressionner et sa durabilité limite sa polyvalence. Fans d’Hoka, foncez ! Pour les autres, prenez le temps de comparer avec la concurrence pour choisir ce qui vous correspond le mieux.
Confort
9.5
Durée de vie
8.5
Rapport qualité-prix
9
Design
9.5
POUR:
  • Amorti confortable et dynamique
  • Empeigne à la fois robuste et légère qui offre un maintien impeccable, notamment grâce à la nouvelle forme du talon
  • Poids léger
  • Bonne polyvalence pour aller vite et loin
CONTRE:
  • Des doutes sur la durabilité de la semelle
  • Modèle plus étroit qu'avant, ce qui pourrait gêner certains coureurs
Ajouter au comparateur
Nike Zoom Fly SP Fast test chaussure running
La Nike Zoom Fly SP Fast est une chaussure de running confortable avec lame en carbone. Résumé des tests et avis à venir !
133,14 
Acheter
Meilleure offre :Amazon.fr
Dernière mise à jour du prix : novembre 27, 2020 4:28
Ajouter au comparateur
Hoka One One Carbon X-SPE test chaussure running
La Hoka X-SPE est une chaussure de running équipée d'une lame en fibre de carbone pour courir vite et longtemps confortablement. Résumé des tests et avis à ...
200,00 
Acheter
Meilleure offre :i-run.fr
Ajouter au comparateur
Brooks Hyperion Elite 2 test chaussure running
La Brooks Hyperion Elite 2 est une très bonne chaussure de compétition avec lame en carbone qui offre confort et dynamisme.
Voir plus +
250,00 
Acheter
Meilleure offre :brooksrunning.com
Le premier modèle à peine déballé, Brooks revient à l’assaut avec une deuxième version. Il faut dire que l’Hyperion Elite avait reçu un accueil mitigé, beaucoup lui reprochant un amorti ferme et ennuyeux. De plus, la durabilité n’était pas au rendez-vous, de l’aveu même de la marque qui annonçait une durée de vie de seulement 150 km (!). Brooks semble avoir corrigé le tir à ce niveau en renforçant la semelle avec plus de caoutchouc. Sans être franchement solide, les testeurs notent que ce nouveau modèle devrait pouvoir encaisser plus de kilomètres que le premier. L’amorti de son côté s’est adouci et offre un plus grand dynamisme. On retrouve une semelle épaisse de 37 mm sous le talon avec un drop de 8 mm. Brooks a remplacé la mousse DNA Zero par DNA Flash avec une texture encore plus compressée pour favoriser un retour d’énergie plus explosif lors de la course. Et, bien entendu, il y a également la lame en fibre de carbone qui a pour but de guider le coureur vers un effort plus efficace. Les coureurs ont trouvé le résultat convaincant. De plus, ils ont apprécié la configuration stable et large de la plateforme. Sans atteindre le niveau de dynamisme des modèles concurrents comme la Nike Alphafly ou la Saucony Endorphin Pro, la Brooks Hyperion Elite 2 n’a pas à rougir de la comparaison. En outre, le ressenti est souvent personnel et c’est une chaussure qui plaira donc aux athlètes n’ayant pas aimé ces autres modèles. Ensuite, l’empeigne est confortable et bien aérée tout en assurant un maintien précis du pied. De plus, elle est particulièrement accommodante pour les coureurs qui ont les pieds plus larges. Cependant, malgré ces qualités, quelques testeurs n'ont pas aimé certains détails. Par exemple, le talon est désormais équipée d’une couche d’épaisseur moyenne que certains coureurs ont trouvé irritante pour le tendon. De la même manière, la languette fine aurait tendance à bouger lors de la course, ce qui n’est pas pratique. En résumé, la Brooks Hyperion Elite 2 marque une amélioration nette par rapport au premier modèle. Son confort et son amorti dynamique en font une très bonne chaussure de running pour la compétition.
Confort
9.5
Durée de vie
8.5
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9.5
POUR:
  • Amorti dynamique et stable
  • Empeigne bien aérée et qui offre un maintien efficace
  • Chaussure polyvalente
  • Modèle très léger
CONTRE:
  • Languette et couche au niveau du talon pas confortables selon certaines personnes
  • Durabilité améliorée mais toujours insuffisante
  • Dans l'ensemble, pas aussi impressionnante que son prix pourrait laisser penser

Les chaussures avec lame en carbone, c’est quoi ?

La lame (ou plaque) en carbone est une technologie relativement nouvelle inventée par Nike pour son projet Breaking2. Le but de celui-ci était de réaliser un marathon en moins de deux heures. Pour cela, la marque américaine a rassemblé des stars de la discipline comme Eliud Kipchoge et conçu une nouvelle chaussure : la Vaporfly. La première chaussure avec lame en carbone était née.

Comme son nom l’indique, la lame en carbone est une unité à base de fibre de carbone. Cette matière est réputée pour sa solidité et sa légèreté. Ainsi, la plupart des chaussures avec plaque en carbone sont ultra-légères avec moins de 220 grammes au compteur.

Souvent combinée à une semelle très épaisse (mais pas toujours), la lame en carbone a pour but de rendre la course plus efficace et plus fluide pour économiser les efforts du coureur. Pour cela, elle insuffle un rebond et un mouvement de bascule lors de la course.

Un succès phénoménal

Si ce type de chaussures a suscité un engouement immédiat c’est que, pour une fois, on a affaire à bien plus qu’une simple opération marketing : ces chaussures sont imbattables en compétition ! Eliud Kipchoge a battu le record du monde officiel du marathon à Berlin en 2018 avec un chrono de 2:01:39. Il a même failli passer sous la barre des 2 heures lors d’un essai Breaking2 en 2:00:25 (même si ce record n’a pas été homologué). Pareil du côté des femmes avec Brigid Kosgei qui a pulvérisé le record du monde en 2:14:04 en 2019 au marathon de Chicago.

Les chaussures carbones de Nike sont si efficaces que certains athlètes sponsorisés par des marques concurrentes les portent en cachant le logo. De nombreux articles se sont d’ailleurs interrogés sur le fait que ces chaussures puissent offrir un avantage déloyal lors des courses officielles. Par exemple, le New York Times a réalisé une étude qui a conclu que les coureurs qui portaient les Next% étaient 4% à 5% plus rapide que la meilleure alternative.

Face à ces critiques, World Athletics (anciennement IAAF) a mis en place les règles suivantes pour encadrer ces chaussures :

  • La semelle ne doit pas être plus épaisse que 40 mm
  • La semelle ne doit pas contenir plus d’une lame rigide (en carbone ou autre matière) qui couvre soit la longueur entière de la chaussure ou une partie de la chaussure. Il est possible d’avoir une lame en plusieurs parties mais elles ne doivent pas se chevaucher.
  • La chaussure ne doit pas être un prototype : il faut qu’elle soit commercialisée depuis déjà au moins 4 mois.

La contre-attaque s’organise chez les concurrents de Nike

Face à ce succès en lame de fond (pardonnez le jeu de mots), les marques concurrentes ont commencé à organiser la riposte pour ne pas perdre leurs athlètes (et leurs clients).

Certaines grandes marques comme Asics, Saucony et Adidas ont mis un peu de temps pour dévoiler leur premier modèle afin d’être sûrs de proposer des alternatives sérieuses à la gamme Next%.

À l’heure actuelle voici les meilleurs chaussures avec lame en carbone disponibles :

  • Nike Air Zoom Alphafly NEXT%
  • Adidas Adizero Adios Pro
  • Asics MetaRacer
  • Saucony Endorphin Pro
  • Brooks Hyperion Elite 2
  • New Balance FuelCell RC Elite
  • Hoka Carbon X
  • On Running Cloudboom
  • Foire aux questions (FAQs)

    Pourquoi ces chaussures sont-elles si chères ?

    Ces chaussures demandent beaucoup d’investissement pour pouvoir se démarquer de la concurrence et exceller en compétition officielle. Ainsi, les marques demandent un prix élevé pour compenser les sommes investies. La fibre de carbone est également une matière onéreuse. Autre explication : ces chaussures sont souvent fabriquées en petite quantité et les coureurs se les arrachent. Par exemple, l’Adidas Adizero Adios Pro était en rupture de stock seulement quelques heures après son lancement.

    Peut-on s’entraîner quotidiennement avec ce type de chaussures ?

    Cela dépend avant tout du modèle. Dans l’ensemble, leur châssis ultra-léger les rend plus vulnérables que les chaussures de running classiques. Cependant, certains modèles sont plutôt durables et résistent bien à l’usure comme la Saucony Endorphin Pro. À l’inverse, d’autres auront du mal à faire plus de 200 km (comme la Brooks Hyperion Elite).

    Ainsi, nous vous recommandons d’alterner et de ne pas vous entraîner exclusivement avec ce type de chaussure. Cela vous permettra de mieux développer vos muscles et de garder vos chaussures en bonne forme pour le jour de votre compétition (si vous en avez une).

    Quels modèles Nike sont équipés d’une lame en carbone ?

    Toutes les chaussures de la gamme NEXT% en ont une.

    Les chaussures carbones sont-elles meilleures que les chaussures de running classiques ?

    Tout dépend de votre objectif. Si vous souhaitez établir un nouveau record personnel en compétition, alors oui il y a un faisceau de preuves qui démontre que ces chaussures permettent d’aller plus vite que des chaussures classiques.

    Si vous voulez avant tout courir tranquillement avec comme but principal de ne pas vous blesser alors la réponse est plus compliquée. Dans ce cas, il est recommandé de les essayer tout en alternant avec d’autres chaussures classiques. Vous pourrez alors décider en fonction de votre expérience et de votre ressenti personnel.

    Chaussure Running
    Comparer les chaussures
    • Total (0)
    Comparer
    0