Équipement trail running : que vous faut-il vraiment ? (Guide 2022)

Équipement trail running : que vous faut-il vraiment ? (Guide 2022)

Mise à jour : janvier 2022

Le trail est une activité qui mêle running et nature. Elle est de plus en plus plébiscitée : le nombre de pratiquants ne cesse d’augmenter. Mais cette activité nécessite un équipement adapté : celui-ci est indispensable pour votre confort, mais également pour votre sécurité. Dans certains environnements comme la montagne, la météo change très vite, il convient donc d’avoir le matériel adéquat sur soi pour éviter toute mauvaise surprise. Nous allons voir avec vous la liste de l’équipement que vous devez avoir pour vous lancer dans une course de trail, avec ou sans dossard.

Des chaussures adaptées à la pratique du trail

chaussures de trail

Évidemment, le premier élément auquel on pense lorsqu’on parle de running ou de trail est la paire de chaussures.

Les chaussures de trail comportent des différences notables avec les paires de course à pied sur route. Afin d’avoir une meilleure accroche, elles ont généralement des crampons sous la semelle. Elles sont davantage renforcées sous le pied pour mieux vous protéger des chocs avec les arêtes ou les roches pointues. Elles ont aussi un maintien plus important, car vous êtes amené à courir sur des terrains plus instables. Il faut donc éviter que votre cheville ne tourne.

Pour choisir correctement vos chaussures de trail, vous devez d’abord définir dans quel cadre vous allez les utiliser. La paire qui vous convient sera différente si vous courez sur des chemins de terre ou dans des sentiers de montagne caillouteux. Réfléchissez également à la distance maximale que vous souhaitez parcourir avec votre paire. Si vous avez l’habitude de courir dans des terrains très différents, vous pouvez utiliser plusieurs paires en alternance.

N’hésitez pas à demander les conseils d’un professionnel ou de consulter des tests détaillés sur Internet afin de choisir la paire de chaussures la plus adaptée à votre pratique.

Des vêtements en fonction de la météo

equipement trail en fonction de la météo chaussures salomon

Les vêtements font également partie des éléments indispensables de votre équipement de trail running. Ils doivent absolument être adaptés à la température et aux précipitations annoncées. Pensez donc à regarder attentivement les prévisions météo avant de vous habiller.

Pour le haut du corps, choisissez une première couche technique, avec une bonne respirabilité. Cela permet d’évacuer la transpiration, de sécher rapidement et de limiter les frottements. En fonction de la température, elle peut être à manches courtes ou longues. Vous pouvez y ajouter une seconde couche pour vous réchauffer, en fonction de votre sensibilité au froid, ainsi qu’une veste coupe-vent ou imperméable.

Pour le bas, optez pour un short s’il fait suffisamment chaud. Certains préfèrent les cuissards, car ils permettent d’éviter les frottements et les brûlures. En hiver, utilisez plutôt un legging ou un collant de course à pied afin de garder vos muscles et articulations au chaud.

Enfin, veillez à choisir des chaussettes spécialement conçues pour la pratique du sport. Les modèles de ville peuvent être très désagréables à porter après quelques kilomètres et provoquer davantage d’ampoules. De la même manière, des sous-vêtements techniques en matière synthétique peuvent être plus confortables que les modèles classiques en coton, peu adapté à gérer la transpiration lors de l’ effort.

Un sac à dos spécifique en fonction de la durée de votre sortie

équipement pour le trail running sac à dos hydratation

Le sac de trail est un indispensable pour les personnes qui courent de longues distances. Il permet de transporter une réserve d’eau, de la nourriture, mais également des vêtements ou accessoires en cas de changement météorologique.

Choisissez une capacité adaptée au temps de votre sortie. Par exemple, si vous courez 2 heures, optez pour 2 à 5 litres. Pour les ultra-trails, le format 12 litres est plus adapté.

Le sac doit être bien adapté à votre morphologie et ne pas bouger lorsque vous courez. Si ce n’est pas le cas, vous risquez d’avoir des brûlures, ce qui n’est pas très agréable.

Si vous allez courir moins de 45 minutes, qu’il ne fait pas trop chaud et que vous êtes certains de la météo, vous pouvez vous permettre de vous en passer. Il est alors possible de le remplacer par une ceinture par exemple. Dans le cas contraire, ayez au minimum un gilet d’hydratation pour consommer un peu d’eau pendant votre sortie.

Des lunettes de soleil, même en hiver

trail running lunettes de soleil haut de gamme

Les lunettes de soleil sont un élément bien utile pour vos sorties trail running et elles ne sont pas réservées à l’été ! En effet, même lorsque vous n’êtes pas ébloui, elles vous permettent de protéger vos yeux des rayons UV. Elles ont également une autre fonction, celle de faire barrage au vent.

Les lunettes de trail sont appréciables lorsqu’elles sont légères et antidérapantes. Cela leur permet de se faire oublier et de ne pas bouger à chaque impact sur le sol. Elles doivent être confortables et se maintenir facilement sur votre nez.

Les verres photochimiques sont idéaux pour les sorties running. Ceux-si s’adaptent en fonction de la luminosité. Que vous couriez dans un bois, par temps de neige ou sous le soleil, ils foncent et défoncent en fonction de la situation. Vous êtes donc protégé en toute circonstance et n’avez pas besoin de posséder plusieurs paires. Vous pouvez également appliquer un traitement antibuée si c’est nécessaire. Celui-ci est bien utile si vous transpirez beaucoup ou si vous avez l’habitude de courir avec un cache-nez.

Une caquette ou un bob contre les rayons UV

coureuse de fond running avec casquette t-shirt

Pour vous protéger du soleil, il est impératif de vous couvrir la tête. Différents modèles peuvent convenir.

Le premier est évidemment la casquette. Elle permet de protéger vos yeux, mais également le haut de votre crâne. C’est très utile pour éviter les insolations. Attention tout de même à choisir un modèle qui ne laisse pas passer les UV. Certains optent pour une simple visière, mais attention, cela n’empêche aucunement le soleil de taper sur votre tête.

Si vous craignez particulièrement la chaleur, vous pouvez également opter pour un bob. François D’Haene a remis cet accessoire au goût du jour en courant en compétition avec depuis quelques années. L’avantage du bob est qu’il protège à la fois votre visage, votre crâne, mais aussi vos oreilles et votre cou.

Attention : les rayons UV peuvent tout à fait traverser les nuages. Même lorsque vous ne ressentez pas le soleil, une casquette ou un bob ont un intérêt.

Une lampe frontale pour les trails nocturnes

homme avec équipement running pour la nuit

Pour les trails nocturnes, une lampe frontale est indispensable, même si vous courez sur des routes en partie éclairées. Celle-ci a deux fonctions : celle de voir, évidemment, mais également d’être vu grâce à un éclairage rouge à l’arrière.

Il existe des modèles rechargeables sur secteur. Ces lampes sont généralement moins lourdes et sont parfaites pour les sorties courtes. En effet, si vous partez avec une lampe chargée, il y a peu de risque de tomber en panne de batterie. En revanche, pour les ultra-trails, il est préférable de choisir des modèles à piles. Celles-ci peuvent en effet être changées à tout moment pendant la nuit en cas de défaillance. Sur certaines courses officielles, il est d’ailleurs obligatoire d’avoir une lampe fonctionnant de la sorte.

Enfin, différentes puissances existent pour les lampes frontales. En règle générale, il est conseillé d’en choisir une de 150 à 200 lumens minimum pour courir sur les sentiers.

Des bâtons pour soulager vos jambes

femme en forme pratiquant la course à pied de fond avec vêtements de trail et sac à dos

Pour certains, c’est un équipement indispensable. Ils sont particulièrement utiles pour les sorties running qui comportent beaucoup de dénivelé.

Les bâtons de trail permettent d’utiliser la force de vos bras pour soulager vos muscles inférieurs et vos articulations. Ils sont d’une grande aide en montée, mais certains apprécient l’aide qu’ils apportent en descente : ils offrent plus de stabilité et plus d’accroche. Le coureur en quête de performance apprécie généralement ce soutien.

Choisissez vos bâtons en fonction de votre taille. S’ils sont en un brin, ils sont plus légers. Ayez cependant en tête que vous devrez courir toute votre sortie avec, dans les mains. Les multibrins sont pliables et peuvent donc être facilement rangés dans votre sac lorsque vous le souhaitez. Ils sont donc plus pratiques, mais aussi plus lourds.

L’équipement pour un trail sous la pluie

course à pied sur route sentier sous la pluie running

Si vous êtes courageux et que vous pratiquez le trail même lorsqu’il pleut, prenez garde à vous équiper en conséquence.

La veste de pluie est alors l’élément le plus important de votre tenue. Choisissez un modèle le plus imperméable possible et qui coupe du vent. L’idéal est d’opter pour un modèle assez compact afin de pouvoir le ranger facilement dans votre sac une fois le temps plus clément.

Les surpantalons sont également intéressants en cas de trail sous la pluie. Ils se placent par-dessus votre collant et permettent de ne pas avoir le bas du corps trempé.

Enfin, vous pouvez vous équiper de chaussures à membrane Gore-Tex pour ne pas avoir les pieds trempés. Autre solution : les chaussettes imperméables, qui ne laissent pas l’eau pénétrer à l’intérieur de vos pieds.

L’équipement pour un trail dans le froid

equipement pour aventure trail running en hiver

Certains accessoires sont indispensables pour la pratique du trail running dans le froid.

Le premier est le bonnet. Celui-ci permet de protéger à la fois vos oreilles, mais également votre crâne. Lorsqu’il fait froid, une grande partie de votre chaleur corporelle s’échappe depuis le haut de votre tête. Le bonnet permet de la conserver et donc de réchauffer votre corps tout entier.

Les gants permettent également de lutter contre le froid. Lors d’un trail, votre corps réchauffe en priorité les fonctions vitales et les muscles. Les extrémités sont parfois délaissées, alors protégez-les avec des gants respirants, imperméables ou coupe-vent.

Enfin, pour les plus frileux, le cache-cou type Buff est très apprécié. Il protège votre cou, mais peut également couvrir vos oreilles ou votre tête. Son utilisation est très variée.

Les accessoires indispensables en trail running

pratiquants sportifs sur parcours de trail en forêt en t-shirts avec matériel

Pour terminer, voici quelques accessoires dont vous pourriez avoir besoin lors de vos trails :

  • Une couverture de survie. Elle fait souvent partie du matériel obligatoire en course officiel, mais il est toujours important d’en avoir une sur soi. En cas de froid non prévu, surtout en montagne, elle peut vous sauver d’une hypothermie. Son poids est très faible (environ 60 g), alors ne faites pas l’impasse.
  • Le sifflet. Également obligatoire sur de nombreux trails officiels, il permet de vous signaler en cas d’accident. Il est régulièrement inclus dans les attaches des sacs à dos de trail, vérifiez donc que c’est le cas pour vous.
  • Le smartphone chargé. Ne partez jamais sur les sentiers de trail sans un téléphone portable. Il est indispensable pour appeler les secours si vous avez besoin d’aide. Ceci est valable à la fois pour vous, mais également pour les autres personnes que vous pouvez croiser en difficulté. Preuve de son importance, il est sur la liste du matériel obligatoire pour l’UTMB.

Conclusion

Vous avez à présent tous les éléments en main afin de choisir correctement votre équipement de trail. Certains vêtements ou accessoires sont les mêmes que pour le running, alors que d’autres, comme les chaussures, sont plus spécifiques. Encore une fois, un équipement de trail adapté est indispensable pour une pratique en toute sécurité. Ce sport comporte des risques puisqu’il s’exerce en pleine nature. Soyez donc certain d’être correctement préparé et équipé avant de vous élancer.

Charlène Bertein

Charlène Bertein

Charlène est une rédactrice web passionnée par le sport depuis plusieurs années. Elle a couru son premier 10 km en 2014 et son premier marathon en 2017. Elle a par ailleurs organisé une course à pied en relais entre Montréal et New-York en 2015, travaillé pour le Marathon de Paris en 2016, et pour une application de running jusqu’en 2020. Elle pratique aujourd’hui différents sports outdoor : trail, snowboard/splitboard, ski de fond, escalade, randonnée, etc.