coureur masculin courant avec des manchons de compression

Les 7 meilleures manchons de compression pour le running et le trail (2022)

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Cet article contient des liens affiliés et nous recevons une commission lorsque vous les utilisez pour faire vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Publié le : 10/10/2022

Vous êtes pressé·e ? Allez directement au top 7 →

Dans les sas de départ des courses ou sur les sentiers, on voit de plus en plus de personnes porter ce qui ressemble à des chaussettes hautes. Il s’agit en fait de manchons de compression. Ils auraient un grand nombre d’effets positifs pour les sportifs, en particulier pour les coureurs et les trailers. Alors, quels sont les bénéfices réels des manchons de compression ? Comment choisir le modèle qui nous convient parmi tous les produits présentés par les marques ? Nous vous proposons de répondre à toutes ces questions et de découvrir notre comparatif des 7 meilleurs manchons de compression pour le running et le trail.

Notre sélection des meilleurs manchons de compression running/trail

manchons de compression pour le running

Tableau comparatif

ModèleNiveau de compressionMeilleur pourMeilleure offre
Compex Trizone Calf
Trizone Calf Comprex
ÉlevéConception techniqueVoir prix →
Salomon S-LAB NSO
S-LAB NSO Salomon
ÉlevéOptimisation pour le corpsVoir prix →
BV Sport Booster Elite EVO2
Booster Elite EVO2 BV Sport
ÉlevéPrécisionVoir prix →
Sidas Ultra Light Run Calf
Ultra Light Run Calf Sidas
LégerLégèretéVoir prix →
Compressport R2v2
R2v2 Compressport
ÉlevéProtection des genouxVoir prix →
Thuasne Manchon Up Activ Runtrail
Manchon Up Activ Runtrail Thuasne
MoyenMaintien confortableVoir prix →
TARMAK Molletière de maintien compressif — Prevent 500
Molletière de maintien compressif — Prevent 500 TARMAK
LégerPolyvalence

1. Compex Trizone Calf : le plus technique

Compex Trizone Calf

Conçu par une entreprise spécialiste de la récupération, ce manchon de compression de mollet Compex est un concentré de technologie. 3 zones de compression stratégiques ont été identifiées sur le mollet  :

  • Une zone de stabilité. Elle est renforcée par des bandes de silicone et fournit un support à l’articulation et au muscle.
  • Une zone de compression. Son rôle est d’améliorer la circulation sanguine et de favoriser l’oxygénation.
  • Une zone de confort. Elle fournit un support léger.

Des bandes de silicone sont également intégrées au manchon pour renforcer le support à certains endroits stratégiques. Enfin, on note que l’élasticité multidirectionnelle du produit permet un ajustement anatomique parfait. Ce manchon est recommandé pour les athlètes qui effectuent des mouvements répétitifs, qui entraînent occasionnellement des inflammations légères ou des douleurs articulaires. Il est donc parfaitement adapté à la pratique de la course à pied ou du trail running.

Pour

  • 3 zones de compression
  • Stabilité et renforcement grâce aux bandes de silicone
  • Bande réfléchissante pour être visible la nuit

Contre

  • Peut entraîner une sensation de lourdeur à cause des nombreuses bandes
  • Le silicone ne dure pas toujours très bien
  • Prix élevé (55 €)

2. Salomon S-LAB NSO CALF : le plus optimisé pour le corps

Salomon S-LAB NSO CALF

Les manchons de compression Salomon S-LAB NSO CALF ont été développés pour favoriser la récupération et la tonicité musculaire. Pour créer ce produit, la marque a utilisé la technologie des patchs respirants NSO, une technologie brevetée basée sur la réflexion d’oxydes. Les patchs sont placés à des endroits stratégiques, afin d’activer la microcirculation sanguine et d’apaiser les douleurs musculaires, articulaires et ligamentaires. Le maintien du manchon est assuré par une bande Faitplast sans silicone.

Ce produit est parfaitement adapté aux pratiquants du running et du trail. Ils sont légers, ont une bonne respirabilité et sèchent rapidement pendant l’effort. C’est un produit haut de gamme innovant qui sait se faire oublier grâce à sa matière élastique et ses empiècements en mesh.

Pour

  • Utilisation de la technologie des patchs NSO
  • Positionnement des patchs ciblé pour une meilleure tonicité musculaire
  • Amélioration de la microcirculation et de l’équilibre cellulaire
  • Légers et respirants
  • Bande adhérente sans silicone, donc très agréable

Contre

  • Présence de coutures extérieures en bas, donc irritations possibles
  • Prix élevé (50 €)

3. BV Sport Booster Elite EVO2 : le plus précis et complet

BV Sport Booster Elite EVO2

Les manchons Booster Élite EVO2 de la marque BV Sport sont le fruit d’une vingtaine d’années de recherche. Leur composition est unique, puisqu’elle est différente en fonction des zones de votre mollet. La maille offre une pression particulière sur les différentes parties du corps : l’ajustement est donc très précis, et adapté à vos besoins.

La technologie utilisée est le Shockwave Effect. Cette innovation absorbe une bonne partie des vibrations, tout en étant très confortable à porter. Le procédé Socket 3D est également inclus dans le manchon : il réduirait la fatigue et le risque de blessure, notamment au niveau du talon d’Achille. La récupération serait aussi accélérée.

Ce manchon de compression s’adresse spécifiquement aux coureurs et aux traileurs. Les différents types de mailles (ultra-souple/souple/semi-rigide/rigide) sont spécialement placés sur le mollet en fonction des besoins des athlètes. Si vous souhaitez diminuer la sensation de jambes lourdes pendant ou après vos entraînements, et ressentir moins de courbatures, ce produit peut être intéressant pour vous.

Pour

  • Parfaite adaptation physiologique, avec différents types de maille sur différentes zones
  • Réduction des risques de blessures (d’après la marque)
  • Amélioration du retour veineux
  • Existe en 10 tailles, en fonction de la largeur et de la longueur du mollet

Contre

  • Il est impératif de bien choisir sa taille parmi un grand panel
  • Son prix élevé (56 €)

4. SIDAS Ultra Light Run Calf : le plus léger

SIDAS Ultra Light Run Calf

Le manchon Ultra Light Run Calf, de la marque Sidas, a été conçu pour stabiliser les muscles pendant l’effort. La compression est progressive, et permet de favoriser la récupération après la séance. Des fibres hydrophobiques sont incluses dans la composition, ce qui leur permet également de bien gérer la transpiration et de maintenir un bon niveau de confort.

Ce produit est très léger (10 g par manchon), il vous est donc adapté si vous désirez être un peu maintenu pendant votre effort, sans ressentir de poids supplémentaire au niveau du bas de vos jambes. La compression n’est cependant pas très élevée : si vous souhaitez obtenir d’importants effets concernant la circulation sanguine, optez pour un modèle plus technique et spécialisé.

Pour

  • Très légers (10 g par manchon)
  • Compression progressive
  • Limite la transpiration grâce à des fibres hydrophobiques

Contre

  • Faible niveau de compression
  • Moins performant que la plupart des autres manchons concernant l’accélération de la circulation sanguine

5. COMPRESSPORT R2V2 : le plus protecteur pour les genoux

COMPRESSPORT R2V2

La marque Compressport est une référence lorsque l’on parle de récupération. Ici, nous nous intéressons particulièrement aux manchons de compression R2V2, qui ont été spécialement pensés pour les coureurs qui ont l’habitude de ressentir une douleur au genou lors de leurs sorties. Ils peuvent être portés pendant l’effort ou bien juste après.

Pendant l’effort, ils réduisent les vibrations, grâce à la languette ergonomique K-Protect, située sur le haut du tibia. Elle protège les tendons rotuliens, notamment dans les descentes. Si vous préférez les porter après l’effort, ces manchons facilitent la récupération en favorisant la circulation sanguine. L’élimination des toxines est elle aussi plus rapide.

Même s’ils ont été développés spécialement pour les coureurs ou les traileurs qui ont des fragilités aux genoux, ils peuvent être portés par tout le monde. Ils sont un bon moyen de prévenir des pathologies liées aux genoux, malheureusement assez courantes chez les personnes qui pratiquent la course à pied.

Pour

  • Peuvent être portés pendant ou après l’effort
  • Languette ergonomique de protection pour le tendon rotulien
  • Particulièrement adaptés aux personnes qui ont les genoux fragiles
  • Technologie Massaging-Fiber : enclenche un micromassage à chaque mouvement
  • Bon rapport qualité/prix

Contre

  • Assez fragiles : attentions aux ronces sur les sessions de trail

6. Thuasne Manchon Up Activ Runtrail : le maintien le plus agréable

Thuasne Manchon Up Activ Runtrail

Ce manchon de la marque Thuasne propose un maintien à la fois doux et compressif. De manière assez originale, il offre une compression dégressive. C’est donc au niveau de la cheville que le maintien est le plus fort, puis petit à petit, il s’amoindrit en remontant jusqu’au genou. Ce procédé permettrait une oxygénation égale et durable entre les différentes parties du bas de la jambe. Cela stimule la circulation sanguine et améliore la récupération musculaire.

Des fils innovants NILIT® Aquarius® et Polygiène® sont utilisés afin de permettre une évacuation efficace de la transpiration. Un traitement bactériostatique complémentaire limite la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Cela peut être intéressant pour vous si vous avez l’habitude de beaucoup transpirer pendant vos séances.

Ces manchons de compression s’adressent aux personnes qui souhaitent profiter d’un maintien renforcé, tout en privilégiant le confort.

Pour

  • Compression dégressive de la cheville jusqu’au genou
  • Fibres respirantes et bactériostatiques.
  • Coutures plates pour éviter les frottements
  • Plusieurs tailles disponibles en hauteur

Contre

  • Les tailles se basent uniquement sur le tour de cheville. Les personnes qui ont de gros mollets pourraient se sentir trop comprimées

7. TARMAK Molletière de maintien compressif — Prevent 500 : le plus polyvalent

TARMAK Molletière de maintien compressif — Prevent 500

Développée par Decathlon, cette « molletière » de maintien apporte une compression homogène sur le mollet pendant l’effort. Son tricot est fin et s’adapte à la morphologie : il est donc naturellement agréable à porter. Un silicone antiglisse permet de maintenir sa position tout au long de l’activité physique. De ce fait, il ne bouge pas une fois qu’il est correctement placé.

Si à l’origine, TARMAK est une marque qui propose des produits pour la pratique du basketball, ce manchon de compression peut très bien s’adapter à d’autres activités, telles que le trail ou la course à pied, mais également le football, le tennis ou encore la gymnastique. La compression n’est pas très forte, ainsi ce produit peut convenir à un grand nombre de personnes, notamment ceux qui n’ont jamais essayé d’en porter. Son rôle est décrit comme « préventif » par le fabricant.

Pour

  • Son petit prix (14 €)
  • Compression légère, adaptée pour beaucoup de sports différents
  • Sa bande en silicone pour un bon maintien

Contre

  • Seulement 3 tailles disponibles
  • La compression étant légère, certains n’en ressentent pas les effets
  • Le silicone antiglisse peut provoquer des frottements importants
Acheter au meilleur prix

Faut-il utiliser des manchons de compression ?

Manchons de compression pour la course à pied

Afin de mieux comprendre l’intérêt de porter des manchons de compression, nous vous proposons de découvrir les mécanismes qui se mettent en place dans votre corps lorsque vous courez. Nous détaillerons ensuite le rôle que peuvent jouer les manchons avant et après l’effort, et l’impact que la compression peut avoir sur l’organisme.

Ce qui se passe dans notre corps lorsque nous courons

Avant de détailler l’impact que les manchons de compression ont sur votre organisme, il est important de bien comprendre ce qui se passe dans votre corps lorsque vous faites un effort physique. La circulation sanguine nous intéresse particulièrement.

À tout moment, le sang circule dans votre corps, depuis le cœur jusqu’à l’ensemble de vos tissus. À l’aller, il circule au sein des artères, et il est chargé à la fois en oxygène et en nutriments. Ces éléments sont essentiels au bon fonctionnement de vos muscles. Au retour, il circule dans les veines. Il est appauvri en oxygène, car celui-ci a été consommé par les muscles. On parle alors de retour veineux.

Si l’aller, dans les artères, est facile à effectuer pour le sang grâces aux pulsations cardiaques, le retour est plus difficile. En effet, le sang doit à ce moment-là défier la gravité pour remonter jusqu’au cœur. Heureusement, le corps humain est bien fait, et un certain nombre de phénomènes viennent en aide à vos veines pour transporter le sang jusqu’au cœur :

La proximité avec les artères

Lorsque l’artère est soumise à une pulsion (dues au battement cardiaque), cela compresse naturellement la veine. Une fois remonté, le sang ne peut plus descendre, car un système de valve unidirectionnel l’en empêche.

La contraction du muscle

Elle favorise aussi la remontée du sang, par le même mécanisme.

Le gonflement de la cage thoracique

Cela crée un effet de pompe dans les veines situées aux alentours du thorax, favorisant la circulation jusqu’à la destination finale, le cœur.

On peut facilement comprendre que le retour veineux n’est pas toujours aisé pour le sang : la distance qui sépare les pieds et le cœur est en moyenne de 1,20 m. Pendant une activité physique, c’est encore plus difficile, car le débit sanguin est multiplié par 4. En course à pied, une grande partie de ce débit est accentué au niveau des membres inférieurs, très sollicités. La circulation sanguine doit alors être optimale, sinon les toxines s’accumulent dans les jambes, provoquant une baisse de performance et des difficultés de récupération.

Ce que les manchons peuvent apporter

Manchons de compression pour la course à pied

Le but des manchons est d’aider le retour veineux. La compression externe limiterait la dilatation des veines, et favoriserait donc la circulation du sang. Il serait alors plus facile pour lui de retourner jusqu’au cœur.

Le deuxième objectif des manchons est de maintenir le muscle, d’éviter les fortes oscillations musculaires, en absorbant les chocs à chaque foulée. Ainsi, ils limiteraient le risque de microlésions, l’apparition des inflammations et diminueraient la fatigue. Grâce à ce point, ils favoriseraient aussi la récupération, puisque les microlésions sont à l’origine des courbatures.

Ce que dit la science

Les fabricants vantent beaucoup les mérites des manchons de compression : meilleur retour veineux, réduction de la fatigue musculaire, amélioration de la récupération, élimination des toxines, allongement de l’endurance, diminution des risques de blessures, etc. Mais les études scientifiques viennent-elles confirmer tous ces bienfaits ?

En réalité, différentes études ont été menées concernant l’efficacité des vêtements de compression dans le sport en général et dans la course à pied en particulier. En ce qui concerne l’amélioration des performances, seuls de petits effets positifs ont été démontrés par une étude. (1) Ils ont été relevés sur de courts sprints (10 m à 60 m), des sauts en hauteur et des portions de course en VO2 max. Sur des portions de course à pied plus longues, telles qu’un sprint de 400 m, un 10 km, un trail de 15 km ou encore un semi-marathon ou bien un marathon, aucun effet significatif n’a été remarqué dans cette seconde étude (2).

coureur féminin portant des manchons de compression

En revanche, de petits effets positifs sont reconnus en ce qui concerne l’économie de course, l’élimination des toxines dans le sang, le retour à la puissance maximale des muscles ou encore la réduction des marqueurs de l’inflammation après la course. D’importants effets ont enfin été notés en matière de diminution des courbatures et de diminution de la fatigue musculaire après la course.

Pour résumer, les études scientifiques semblent d’accord sur le fait que les effets positifs des manchons de compression ne sont en vérité pas ou peu flagrants en ce qui concerne l’amélioration des performances pendant l’effort. En revanche, elles s’accordent à dire qu’ils ont un effet positif sur la récupération après la course.

Alors, quand et comment les utiliser ?

Les manchons de compression peuvent être portés avant, pendant ou après vos séances de sport.

Avant, ils permettent de préparer votre corps à votre séance d’entraînement, en éliminant les éventuelles toxines et en aidant la circulation sanguine pour débuter votre sortie avec une sensation de jambes légères. Cela peut être particulièrement intéressant si vous avez un long trajet en transport pour vous rendre sur le lieu d’une course par exemple.

Sidas ultralight run calf
© Sidas

Pendant l’effort, on l’a vu, les études scientifiques ne s’accordent pas forcément sur une amélioration des performances. Cependant, la compression peut être intéressante pour ralentir la fatigue musculaire grâce à la diminution des oscillations des muscles et l’absorption des chocs. Sur des efforts longs, cela peut être un vrai plus. De plus, il semblerait que cela réduise également l’apparition des inflammations, phénomènes assez récurrents chez les coureurs. À vous donc de tester si les manchons ont un effet sur vous pendant vos sorties ou pas.

Enfin, après l’effort, il n’y a pas de doute : les manchons permettent de récupérer de manière plus rapide. En favorisant le retour veineux, vous aidez les toxines à s’éliminer plus vite. Si vous souhaitez enchaîner les efforts, c’est donc très intéressant.

Comment choisir ses manchons de compressions ?

Manchons de compression pour la course sur route

Maintenant que vous connaissez tous les bénéfices des manchons de compression, voici quelques critères à prendre en compte afin de faire le meilleur choix possible pour vous.

Le niveau de compression

Tout d’abord, il faut savoir que tous les modèles de manchon ne proposent pas le même niveau de compression. Certains ont un « maintien léger », d’autres ont une compression plus appuyée. Si vous n’avez jamais porté de type de produit, vous pouvez commencer avec un manchon qui ne soit pas trop serré afin de voir si vous appréciez cette sensation pendant l’effort ou non. Vous pourrez ensuite essayer des modèles plus compressifs.

La taille

Il est absolument primordial de choisir la bonne taille de manchons. Si vous n’êtes pas assez maintenu, vous ne ressentirez pas beaucoup d’effets positifs dans votre corps. Si vous êtes trop serré, cela peut limiter la circulation sanguine, ce qui contraire à ce que vous recherchez.

Compex Trizone Calf manchons de compression
© Compex

Pour bien choisir votre taille, reportez-vous à la grille fournie par la marque. Elle n’est pas la même pour tous les fabricants, soyez donc vigilant. Souvent, il vous est demandé de mesurer la taille de votre mollet avec un mètre ruban. Il est préférable d’effectuer cette mesure le matin au réveil. Dans de rares cas, c’est le tour de cheville qui est déterminant. Enfin, certains fabricants proposent des tailles « + » pour les personnes de grande taille.

Le confort

Enfin, vous devez prendre en compte vos besoins et vos sensations pour choisir la paire de manchons qui vous convient.

Si vous savez que vous avez tendance à beaucoup transpirer, choisissez un produit léger avec un tissu antitranspirant. Si vous avez souvent des irritations, optez pour un modèle sans couture ou avec des coutures plates, etc. Le plus important est que vous vous sentiez bien dans ce vêtement, afin de pouvoir le porter lors de vos séances d’entraînement ou bien au repos.

Les manchons de compression ne sont pas des produits miraculeux : ils ne permettent pas à eux seuls d’améliorer vos performances en course à pied ou en trail (tout le monde le saurait !). En revanche, ils sont intéressants pour limiter la fatigue musculaire et accélérer votre récupération. Aujourd’hui, beaucoup de marques proposent des modèles de manchons. Certaines ont effectué d’importantes recherches au cours des dernières années et leurs produits sont donc parfaitement optimisés. N’hésitez pas à en essayer une paire pour vous faire votre propre opinion !

Où acheter ?

Nous faisons confiances à nos magasins partenaires suivants :

Pour aller plus loin, lisez notre article : Équipement trail running : que vous faut-il vraiment ? (Guide 2022)

Références

Bringing light into the dark: effects of compression clothing on performance and recovery
Dennis-Peter Born et al. (2013)
Int J Sports Physiol Perform
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23302134/

Is There Evidence that Runners can Benefit from Wearing Compression Clothing?
Florian Azad Engel et al. (2016)
Sports Med.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27106555/

Charlène Bertein

Charlène Bertein

Charlène est une rédactrice web passionnée par le sport depuis plusieurs années. Elle a couru son premier 10 km en 2014 et son premier marathon en 2017. Elle a par ailleurs organisé une course à pied en relais entre Montréal et New-York en 2015, travaillé pour le Marathon de Paris en 2016, et pour une application de running jusqu’en 2020. Elle pratique aujourd’hui différents sports outdoor : trail, snowboard/splitboard, ski de fond, escalade, randonnée, etc.