5 Conseils pour bien choisir ses chaussures running

Ça y est vous avez décidé de vous mettre à la course à pied ? Ou peut-être êtes-vous à la recherche de nouvelles chaussures running pour améliorer vos performances ? Quelque soit la raison, trouver les chaussures running idéales peut s’avérer être une tâche ardue.

Si vous avez passez un peu de temps sur le web pour éclairer votre choix, vous vous êtes sans doute senti un peu confus à un moment donné par la quantité d’informations disponibles. Parfois contradictoires, souvent basés sur des anecdotes plutôt que sur des études scientifiques, les articles sur les chaussures running peuvent semer le doute au lieu d’aider.

Tout d’abord, il convient de se poser la question : pourquoi avons-nous besoin de chaussures running ? Pour courir, certes, mais encore ? Pour éviter les blessures, bien sûr ! La vérité est que chaque année jusqu’à 80% des coureurs se blessent. Comme le fait remarquer Christopher McDougall dans son best-seller Né pour courir (Born to Run), les fabricants de chaussures running voudraient bien nous faire croire que leurs dernières technologies peuvent nous mettre à l’abri des blessures mais, à ce jour, pas l’un d’entre eux ne peut faire une telle promesse.

Que faire à partir de ce constat ? Ci-dessous vous trouverez 5 conseils pour trouver les meilleures chaussures running basés sur des études scientifiques.

1. Le confort est important

Dans cette étude de 2009 publié par Footwear Science, les chercheurs Geng Luo et al. ont étudié la relation entre confort et l’économie de la course à pied – la quantité d’oxygène nécessaire pour maintenir une certaine vitesse. Ils ont établi que le groupe de coureurs qui portaient les chaussures les plus confortables avait une augmentation de 0,7% statistiquement significative d’économie.

Ainsi, avant d’acheter des chaussures running, faites bien en sorte de les tester, même si c’est juste pour faire un aller/retour jusqu’au coin de rue le plus proche.

2. Sus au jargon !

Pronation, supination, minimalisme, amorti, stabilité, contrôle des mouvements…etc. Comment savoir où donner de la tête en en entendant ces termes techniques dans un magasin spécialisé ? La plupart de ces théories ne sont pas supportées par la moindre preuve scientifique donc pourquoi y faire attention ?

Arthur Lydiard, l’un des coach running les plus respectés de tous les temps a dit :

« Nous avions des chaussures en canevas (toile). Nous n’avions pas d’aponévrosite plantaire (plantar fasciitis); nous n’avions pas de surpronation; il est possible que nous ayons perdu un peu de peau à cause du canevas rugueux quand nous courions des marathons mais de manière générale nous n’avions pas de problèmes de pied. »

Bien sûr, il y a sans doute une logique solide derrière ces concepts et certains peuvent être applicables à votre situation. Cependant, prenez bien le temps de faire des recherches pour voir s’ils sont étayés par des preuves concrètes. Dans le cas contraire, prenez garde et faites confiance uniquement à votre expérience.

3. L’amorti n’a aucune importance

L’impact de la course à pied sur nos jambes est l’équivalent de 12 fois notre poids. Rien ne peut arrêter cela et certainement pas une quelconque technologie d’amorti.

Les partisans de la course à pied dite minimaliste ou barefoot (pieds nus) comme Christopher McDougall expliquent que le fait de courir sans amorti ou rembourrage particulier nous donne des informations précieuses sur notre technique de course à pied. En d’autres termes, la douleur est une alliée. C’est notre alarme naturelle qui nous prévient quand nous faisons quelque chose de mauvais pour notre corps, comme de pilonner le béton du trottoir avec nos talons. Les amortis confortables de certaines chaussures nous cachent ces informations importantes.

L’amorti des chaussures peut les rendre plus confortables mais il ne doit pas changer notre technique. Méfiez-vous des chaussures running qui sont trop molles et donnent comme une impression de rebondi lors de la course.

4. Les chaussures les plus chères ne sont pas les meilleures

C’est le morceau le plus savoureux. Vous pensez que casser la tirelire est indispensable pour s’offrir les meilleures chaussures running ? Loin s’en faut !

En 1989, Dr. Bernard Marti a mené une étude auprès de plus de 4 000 coureurs. Il leur était demandé de remplir un questionnaire après une course avec des questions sur leur entraînement et leurs chaussures pour l’année passée. 45% d’entre eux avaient été blessé pendant cette période. Pouvez-vous deviner quel était le dénominateur commun pour ces coureurs ? Le prix de la chaussure ! Pas l’intensité de leur entraînement, ni leur poids, ni la surface sur laquelle il avait l’habitude de courir; pas même leurs blessures passées. Le prix : plus les chaussures étaient chères et plus la probabilité était grande que les coureurs fussent blessés.

Cela remet certainement beaucoup de choses en question, en particulier quand on voit des chaussures à plus de 150 euros comme les Asics Gel-Quantum ou les Adidas Ultra Boost.

5. Lisez les tests d’autres coureurs avec un profil et une expérience similaires aux vôtres

Avec si peu d’études scientifiques disponibles pour trouver les chaussures de running les plus adaptées, il est important de faire confiance à son expérience personnelle ainsi qu’aux tests d’autres coureurs.

Personnellement, ayant traîné pendant longtemps une blessure tenace comme une tendinite au talon d’achille au point d’insertion, j’ai trouvé très utile de lire des commentaires d’autres coureurs ayant également été confrontés au même type de blessure. Cela m’a aidé à réduire ma sélection à quelques paires de chaussures qui semblaient être un bon choix avant d’en choisir une !

La bonne nouvelle est qu’une fois que vous avez trouvé une bonne paire de chaussures qui convient à votre technique et ne vous inflige pas de blessures, vous pouvez vous y tenir et racheter le même modèle à l’avenir. Il peut être aussi intéressant d’alterner avec un autre modèle conçu différemment. Pourquoi ne pas également tester la course pieds nus de temps en temps (par exemple, 500 mètres toutes les deux semaines pour débuter en augmentant progressivement la distance après cela) ?

Avez-vous des commentaires ou questions sur ces conseils ? Merci de les partager dans la zone commentaires en-dessous de l’article.

2 Commentaires
  1. Minimalistes rien de mieux et bcp moins coûteux ??
    5800kms en 4ans
    Plus de blessure
    Plus de maux de genoux et dos .
    Vive le retour au naturel ???

  2. […] Il est souvent très tentant de toujours courir avec le même modèle de chaussures running une fois que l’on a trouvé la perle rare (ne manquez pas de lire notre article 5 Conseils pour bien choisir ses chaussures running). […]

Donnez votre avis

Comparer les chaussures
  • Total (0)
Comparer
0