Faut-il prendre en compte son poids pour bien choisir ses chaussures running ?

Il est courant d’entendre des recommandations en fonction de son poids lorsqu’on se rend dans un magasin running : « Si vous pesez plus de 80 kg, optez-pour un modèle avec plus d’amorti ! » Mais qu’en est-il vraiment ? Jusqu’à présent il n’y avait absolument pas la moindre preuve scientifique derrière ce type de raisonnement.

Heureusement, la première étude sur le sujet a été publié en juin 2017 et livre des conclusions très intéressantes. Des chercheurs de l’université d’Australie-Méridionale (University of South Australia) ont suivi 61 coureurs aguerris pendant 26 semaines et ont observé le nombre de blessures pendant cette période en fonction du type de chaussures qu’ils portaient. En amont de cette étude, les chercheurs ont détaillé leur méthodologie (essai randomisé contrôlé) dans cet article.

Un risque accru de blessure au-delà de 71 kg avec des chaussures minimalistes

Les résultats sont fascinants :

  • Les coureurs de plus de 71 kg et qui s’entraînent avec des chaussures minimalistes ou très légères ont plus de risque de se blesser que s’ils portaient des chaussures traditionnelles. Pour les coureurs pesant plus de 85 kg, ce risque est trois fois plus élevé !
  • En revanche, les coureurs de moins de 71 kg ont vu leurs performances s’améliorer en portant des chaussures minimalistes sans que cela n’entraîne un risque de blessures supplémentaire.
  • Ces conclusions sont indépendantes de l’index de masse corporelle : musclé ou grassouillet, c’est le poids du coureur qui compte.

Le professeur Jon Buckley, co-chercheur et directeur à l’université d’Australie-Méridionale, conclut ainsi :

Les chaussures running minimalistes sont attrayantes pour les coureurs car elles peuvent leur permettre d’aller plus vite, mais les coureurs plus lourds devraient y réfléchir à deux fois car elles peuvent augmenter le risque de blessure.

Notons toutefois que, contrairement aux recommandations des magasins running qui conseillent généralement des chaussures à l’amorti rembourré au-delà de 80 kg, les résultats de cette étude s’appliquent uniquement aux chaussures minimalistes. À priori, rien ne vous empêche donc d’opter pour des chaussures universelles classiques, même si votre balance affiche plus de 85 kg !

Que pensez-vous de cet article ? Partagez vos commentaires ci-dessous !

Photo : Daniel Parks

3 Commentaires
  1. Mieux vaut de toute façon avoir plusieurs paires de chaussures avec des caractéristiques un peu différentes (mais toutes adaptées à son pied!) en fonction du type de sortie, de la surface, des conditions météo… ou juste de l’humeur du jour ! Par contre j’ai tendance à rester sur le même type de drop, sauf cas particuliers.

  2. Vous avez lu l’article que vous mettez en lien ? Il n’ y a rien dedans ! Pas de description du protocole expérimental, pas de description du panel : il s’agit de « coureurs expérimentés ». Ça veut dire quoi ? Des coureurs réguliers ? Des coureur avec un niveau de performance minimale ? Et la conclusion ! Bien « subtil » ! Ça sent l’étude commandité par des industriels cherchant une caution « scientifique » pour marteler un discours marketing.

    C’est du même niveau que Vibram prétendant que les FiveFinger résolvent tous les problèmes de blessure !

    Je pense que c’est plus votre type de foulée que votre poids qui va déterminer les préférences de chaussage. Plus une foulée est dynamique, plus une chaussure légère pourrait être adaptée. Et il est rare que des coureurs de + de 80 kilos ait ce genre de foulée.
    Ce que je dis là repose sur mon expérience en tant que coureur et non sur des conclusion d’une expérimentation suivant un protocole scientifique. Mais vu que, jusqu’à preuve du contraire, l’article Australien ne repose pas non plus sur une telle expérience, les deux explications se valent !

    • Bonjour J,

      Merci pour votre commentaire très valide. Vous avez totalement raison. En cherchant un peu, nous avons trouvé le protocole suivi par les chercheurs qu’ils ont publié dans un article scientifique: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4550712/ (nous l’avons également ajouté à l’article).

      Ils semble donc qu’ils aient bien opté pour un essai randomisé contrôlé. Il ne manque donc que les données de l’étude référencée dans le communiqué de presse mais nous ne l’avons pas encore trouvé. Nous mettrons à jour l’article le cas échéant.

      Cordialement,
      Kevin

Donnez votre avis

Chaussure Running
Comparer les chaussures
  • Total (0)
Comparer
0