Accueil » Chaussures de running (route) » Hoka Carbon X 3

Hoka Carbon X 3 (Test 2022) : que vaut cette nouvelle « super chaussure » ?

Hoka Carbon X 3 test

Publié le : 2022-02-03

La Hoka Carbon X 3 est une "super chaussure" avec plaque en fibre de carbone. Elle se révèle polyvalente et réactive mais son maintien du pied déçoit...

Le consensus

8.8Note globale

Bonne chaussure carbone pour les longues distances qui offre une configuration polyvalente et dynamique mais au maintien imprécis

Vous n’avez pas le temps de lire l’analyse complète ? Voici ce que vous devez savoir.

La Hoka Carbon X 3 est une chaussure à plaque carbone conçue spécialement pour les distances ultra sur route. Si ce n’est pas votre truc, sachez qu’elle conviendra très bien pour un marathon, même si officiellement c’est le rôle de sa comparse la Rocket X !

Cette nouvelle édition affiche une mousse super critique pour, au côté de la plaque en fibre de carbone, offrir un amorti léger et rebondissant. Le ressenti est ferme sous le pied mais permet une course efficace et confortable. Le résultat n’est pas aussi impressionnant qu’avec les concurrentes directes de la Carbon X 3 mais a l’avantage d’être plus polyvalent. Ainsi, c’est une bonne chaussure qui convient bien également aux sorties quotidiennes.

Cependant, les coureurs qui ont testé la chaussure ont été déçus par le maintien imprécis de sa tige en maille (knit). Ainsi, celle-ci est trop ample et flotte autour du pied au lieu de le maintenir de manière ciblée lorsque la vitesse et les virages l’exigent. Ce n’est pas non plus catastrophique et toutes les personnes ne sont pas impactées de la même manière mais c’est tout de même dommage pour une Hoka.

En résumé, Hoka Carbon X 3 peine à convaincre malgré quelques points forts intéressants comme son amorti carboné polyvalent. Espérons que le quatrième essai sera le bon !

Lisez notre analyse complète de la Hoka Carbon X 3 pour plus d’informations.

Confort
9
Dynamisme
9.5
Maintien du pied
7.5
Stabilité
9
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9

POUR

  • Amorti ferme, stable et dynamique
  • Course efficace et fluide
  • Bonne polyvalence
  • Traction efficace sur route
  • Chaussure plutôt solide

CONTRE

  • Maintien imprécis de la tige

L’analyse complète de la Hoka Carbon X 3


Hoka Carbon X 3 test

Introduction

Hoka n’a pas dit son dernier mot dans la grande bataille des super chaussures. La Carbon X 3, sortie en 2022, est la dernière tentative en date de la marque pour s’imposer comme LA chaussure à plaque carbone, l’arme fatale qui rendra les coureurs du monde entier plus performant.

Cependant, cette chaussure se distingue de la concurrence (comme la Nike Vaporfly pour ne citer qu’elle) en proposant une configuration qui mise sur la très longue distance. Au-delà du marathon, donc, qui reste la course de prédilection de la Hoka Rocket X. Par exemple, c’est avec la première Carbon X que Jim Walmsley avait établi un record non-officiel en course ultra de 50 miles (80,5 km) lors du Hoka One One Project Carbon X.

Les deux premières versions de la série avaient eu du mal à convaincre – la Carbon X 3 est-elle suffisamment confortable et performance pour corriger le tir ? C’est ce que nous allons voir dans cette analyse.

Amorti

Hoka Carbon X 3 semelle intermédiaire

La Carbon X 3 affiche la même épaisseur de semelle que la version précédente : 32 mm sous le talon et 27 mm sous les orteils (soit un drop faible de 5 mm).

Après des années à utiliser une mousse classique (type EVA), Hoka a sauté le pas et entrepris de nous concocter une nouvelle mousse dite « super critique » (1) pour rivaliser avec la concurrence. L’avantage de ce type de matière est de combiner légèreté et rebond. Le résultat est PROFY X+, une mousse nouvelle génération avec un ressenti relativement ferme mais tout à fait confortable.


Hoka Carbon X 3 unboxing

Celle-ci complète la plaque carbone rigide qui équipe la chaussure sur toute sa longueur. Le résultat est une course rebondissante même si les testeurs notent qu’il n’y a pas d’effet trampoline marquant comme sur d’autres chaussures carbones comme l’Asics MetaSpeed Sky.

Enfin, on retrouve également le design si unique à Hoka au niveau du talon : Swallow Tail. Cette forme effilée et large confère une bonne stabilité à la plateforme, renforcée par la rigidité de la plaque et la fermeté de la mousse.

Maintien du pied (empeigne)

Hoka Carbon X 3 tige mesh technique

Si la semelle intermédiaire a convaincu sans problème les coureurs, c’est une autre paire de manches pour la tige.

Certes, le design est joli et ambitieux avec une belle couleur orange sur la plus grande partie de la chaussure, complétée par une discrète bande rose sur le côté médial. On trouve un knit (maille) non extensible bien aéré qui enveloppe confortablement le pied.

Cependant, la maille offre un plus grand confort en général mais le revers de la médaille est que ce type de matière a tendance à alourdir la chaussure plus que de nécessaire.

Avec 242 g pour la version homme et 214 g pour le modèle femme, la Carbon X 3 se situe clairement dans la fourchette haute en termes de poids pour une chaussure plaque carbone (la Takumi Sen 8 fait 60 g en moins à titre de comparaison).


Hoka Carbon X 3 empeigne logo

Ensuite, bien que la tige en knit ait l’avantage d’assurer une bonne structure pour éviter que le pied ne puisse prendre trop de liberté pendant la course, les coureurs notent qu’elle est plutôt ample. Ainsi, la chaussure taille grand, en longueur et en largeur. Cela n’est pas un problème majeur à vitesse faible ou modérée mais certains testeurs ne se sont pas sentis en sécurité lorsqu’ils allaient à un rythme rapide.

Malheureusement, c’est un point notable qui gâche le reste de la chaussure. En effet, pourquoi prendre le risque d’investir dans une chaussure carbone si le maintien du pied n’est pas au rendez-vous ?

Cependant, la Hoka Carbon X 3 dispose tout de même d’atouts pour faire oublier ce point négatif comme nous allons le voir plus loin dans la partie sur les sensations de course.

Adhérence et durabilité

Hoka Carbon X 3 semelle extérieure mousse

La semelle extérieure change peu d’un modèle à l’autre. On retrouve sur la Hoka Carbon X 3 une couche de mousse caoutchoutée pour protéger la chaussure au contact du bitume.

Le résultat est raisonnablement solide et permet une traction efficace sur route, mouillée ou non. Bien sûr, cette configuration peut se révéler un peu glissante en hiver sur les chaussées gelées mais la Vaporfly de Nike ou l’Adios Pro 2 d’Adidas auront le même problème.

Sensations de course

Carbon X 3 Hoka One One

Récapitulons un peu : amorti ferme et rebond, bonne stabilité, et plaque rigide à l’effet mesuré. Mais qu’est-ce que cela donne concrètement aux pieds ?

Tout d’abord, les testeurs ont tous loué la Hoka Carbon X 3 pour sa polyvalence. En effet, alors que nombreuses chaussures à plaque carbone sont uniquement destinées à la compétition et exigent une vitesse de course rapide, la Carbon X 3 se démarque par son efficacité quelque soit votre rythme. La conception Meta Rocker Geometry et la plaque carbone assurent des transitions fluides en toute circonstance. Selon les coureurs, c’est une chaussure dont le retour d’énergie permet avant tout d’économiser ses efforts plutôt que de propulser le corps en avant comme un ressort.

Carbon X 3 de Hoka déballage

En clair, même si elle est moins impressionnante en compétition en raison de sa configuration moins dynamique, elle a le mérite de convenir à une plus grand éventail de sorties. Par exemple, en plus des sorties rapides et des courses officielles, elle peut très bien convenir à l’entraînement quotidien.

En termes de distance, comme promis elle permet d’aller très loin. Cependant, il faut pouvoir accepter un amorti ferme, ce qui n’est pas forcément confortable pour tout le monde.

Conclusion

Hoka Carbon X 3 chaussures de running

Soyons francs : la Hoka Carbon X 3 est une bonne chaussure dans l’ensemble mais sa tige n’est pas à la hauteur de ses ambitions.

La force tranquille de son amorti est appréciable mais le maintien du pied est insuffisant pour une chaussure qui rêve d’aider les athlètes à faire tomber les records.

Elle peut néanmoins vous convenir si vous êtes fan d’Hoka One One et recherchez une chaussure de compétition carbone polyvalente avec un ressenti ferme sous le pied.

Référence :

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle5 mm
Épaisseur de la semelle (talon)32 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)27 mm
Poids (modèle homme)242 g
Poids (modèle femme)214 g
Année de sortie 2022

Technologies

Semelle extérieureMousse caoutchoutée
Semelle intermédiaireEarly Stage Meta-Rocker Geometry, PROFLY X
TigeMesh en maille technique

Amorti

DouceurFerme
DynamismeÉlevé

Utilisation

DistanceMoyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureLente, Modérée, Rapide
Type d'entraînementEntraînement quotidien, Compétition

Comparaisons – Hoka Carbon X 3 vs :

Hoka Rocket X

La Rocket X est plus ancienne et sa mousse est donc moins avancée techniquement. Cependant, ce modèle est plus léger et plus dynamique dans l’ensemble. Voir la comparaison.

Nike Air Zoom Alphafly NEXT%

L’Alphafly offre une course plus dynamique mais moins stable et une configuration plus légère mais plus fragile. Laquelle faut-il choisir ? Lisez notre comparatif.

FAQ

Comment taille la Hoka Carbon X 3 ?

Les utilisateurs rapportent que cette chaussure de running taille de manière ample. Il peut donc être judicieux pour une pointure en dessous (e.g. 42 si vous chaussez normalement du 43).

Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

Laisser un commentaire