Accueil > Courses > Zegama-Aizkorri

Zegama-Aizkorri : tout savoir sur ce trail de légende ! (Guide 2023) 

Publié le : 01/11/2022

Imaginez des milliers de spectateurs qui vous encouragent tout au long d’une montée difficile dans une épreuve de trail. Cette ambiance, cette ferveur, c’est ce que promet la course Zegama-Aizkorri. Créée en 2002, elle a très vite su trouver sa place dans le circuit mondial de skyrunning et les participants viennent désormais de toute la planète pour vivre cette aventure particulière. Nous allons vous livrer tous les secrets de cette course de légende. Vous comprendrez certainement à l’issue de cet article, pourquoi Kilian Jornet s’y inscrit presque tous les ans.

Zegama-Aizkorri, qu’est-ce que c’est ? 

Une course créée il y a 20 ans 

En 2002, la localité Zegama évoque l’idée de créer une course en montagne autour du village. Elle décide de s’adresser à Alberto Acerbe, qui avait déjà proposé un parcours de 36 km deux ans plus tôt.

C’est finalement la distance du marathon qui est retenue, avec un dénivelé positif de plus de 2900 m, dans le massif d’Aizkorri. La première édition de Zegama-Aizkorri a lieu le 7 juillet 2002. Immédiatement, les spectateurs sont au rendez-vous et l’épreuve devient rapidement une des plus populaires du monde.

Depuis 2004, elle est régulièrement au programme du circuit Golden Trail World Series, qui rassemble les traileurs élites de skyrunning. Elle est régulièrement la première étape de la saison.

Vainqueurs célèbres et records 

Le 29 mai 2022, lors de la 19e édition de ce trail, l’Espagnol Kilian Jornet devient vainqueur pour la 10e fois. Cette performance est absolument remarquable dans le monde du sport : 15 ans séparent son premier et son dernier succès. Au passage, il a également profité des conditions météorologiques très favorables pour battre le record de l’épreuve, signant un temps de 3 h 36 min 40 s. La précédente marque était de 3 h 45 min 8 s, et était détenue par le Norvégien Stian Angermund-Vik depuis 2017. Kilian Jornet est le seul athlète masculin à avoir remporté cette course plus d’une fois.

Chez les femmes, c’est la Française Corinne Favre qui est la plus titrée : elle a gagné 3 fois. Sa dernière victoire était en 2008. Seules deux autres athlètes féminines ont remporté deux titres : l’Italienne Emanuela Brizio (2009 et 2010) et l’Espagnole Oihana Kortazar (2011 et 2012).

Le public, grand atout de ce trail 

Ce qui rend cette course en montagne si unique, c’est sans hésiter la ferveur de ses spectateurs. En effet, dans cette région de l’Espagne, les habitants sont très habitués aux courses cyclistes. Pour encourager les athlètes, ils se placent sur le bord de la route, lors des grandes ascensions de cols.

Par habitude, ils ont donc pris place, dès la première édition, sur les parties montantes raides du parcours (notamment sur la côte de Sancti Spiritu). Ils y ont reproduit l’ambiance qu’ils connaissent sur les courses cyclistes. La ferveur est totale et les images d’encouragement dans les plus grandes montées de la course ont fait le tour du monde. Pour beaucoup de traileurs, c’est l’ambiance exceptionnelle qui rend ce trail si particulier.

Un parcours très technique 

Le parcours que propose cette course en montagne se déroule autour du village de Zegama, dans le massif Aratz et la Sierra de Aizkorri. Le terrain y est très technique : le tracé emprunte en effet des pentes rocheuses très escarpées. La difficulté est très élevée, ce trail est donc exclusivement réservé aux personnes qui ont l’habitude de courir en montagne sur des terrains de ce type.

Pendant les 42 km de l’épreuve, les participants doivent gravir plus de 2900 mètres de dénivelé positif. En récompense, ils peuvent admirer de magnifiques panoramas, puisque Aizkorri comprend les 4 plus hauts sommets de la Communauté autonome basque (Aitxuri, Aitzkorri, Aratz et Akategi). Les participants alternent entre forêts, pâturages et chemins escarpés tout au long du parcours.

Retour sur l’édition 2022 

Après deux années sans compétition (annulations dues à l’épidémie de COVID-19), le trail Zegama-Aizkorri a fait son grand retour en 2022. Les conditions étaient parfaites : la météo était excellente, pas trop chaude, et les sentiers étaient secs.

Sur la course reine, le Mendi Maratoia, Kilian Jornet l’a emporté. Le podium est complété par Davide Magnini et Manuel Merillas. On peut noter la belle 6e place du Français Thibaut Baronian. Chez les femmes, la victoire est revenue à Nienke Brinkman, suivie de Maude Mathys et Sara Alonso Martinez.

Sur l’épreuve du Kilomètre Vertical (5,2 km et 1000 m de D+), Oriol Cardona Coll a terminé premier, suivi de Ïu Net Puig et Vincent Loustau. Chez les femmes, c’est Emelie Forsberg qui a gagné, suivie de Naiara Irigoyen Indave et Onditz Iturbe Arginzoniz.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des résultats de ces deux courses et de la Junior Trail sur le site officiel de Zegama-Aizkorri.

Édition 2023 

Dates 

Les dates de la course pour 2023 ne sont pas encore officialisées. À l’exception des deux premières éditions qui avaient eu lieu en juillet, la course se déroule souvent le dernier ou l’avant-dernier week-end du mois de mai.

Inscriptions 

Comme pour beaucoup de courses de montagne populaires, s’inscrire à Zegama-Aizkorri est presque aussi difficile que de terminer l’épreuve. En effet, seuls 500 participants peuvent prendre le départ de ce trail chaque année.

Sur ces 500 places, 150 sont réservées à l’organisation (notamment pour ses partenaires). 125 autres sont allouées aux coureurs qui ont participé à toutes les éditions depuis la création de l’épreuve, ainsi qu’aux coureurs les plus rapides des deux dernières années. Les 225 restantes sont attribuées par tirage au sort, entre les coureurs qui se sont préenregistrés pour le tirage.

Comme sur beaucoup d’événements, si vous vous inscrivez et que vous n’êtes pas tiré au sort, votre nom est inscrit deux fois l’année d’après si vous retentez votre chance. Il faut généralement plusieurs années de patience pour réussir à enfin remporter son dossard.

La date d’ouverture des préinscriptions n’a pas encore été communiquée. Vous pouvez retrouver toutes les informations liées au tirage au sort sur l’onglet Inscription du site officiel de Zegama-Aizkorri.

Informations pratiques 

Comment s’y rendre ? 

Le village de Zegama se trouve au cœur du Pays basque, coté Espagne, dans la chaîne des Pyrénées. S’y rendre en transport n’est pas forcément simple, mais cela reste tout de même possible. Depuis Paris, vous devez prendre le TGV jusqu’à la ville d’Hendaye. De là, il faut emprunter trois bus différents pour arriver à Zegama.

Village de Zegama (lieu des organisateurs basques)

Si vous devez voyager en avion, la ville la plus proche est San Sebastian. Vous devrez ensuite prendre deux ou trois bus, ou bien louer une voiture.

Le moyen de transport le plus simple pour se rendre à Zegama semble tout de même être la voiture. Privilégiez autant que possible le covoiturage pour ce voyage.

Où séjourner ? 

Si vous souhaitez être hébergé à Zegama le jour du marathon, vous pouvez contacter l’organisation de l’événement. Celle-ci propose de vous trouver une solution de logement en fonction de vos besoins.

Zegama-Aizkorri est définitivement une course à laquelle s’inscrire si vous êtes un amateur de trail. Y participer, c’est vivre de l’intérieur une aventure particulière, dans une ambiance digne du Tour de France cycliste. La ferveur des spectateurs laisse des souvenirs inoubliables. Attention cependant : ce marathon est très difficile, aussi bien à cause du dénivelé qu’il propose que par la technicité du terrain. Il est donc réservé aux traileurs aguerris.

Charlène Bertein

Charlène Bertein

Charlène est une rédactrice web passionnée par le sport depuis plusieurs années. Elle a couru son premier 10 km en 2014 et son premier marathon en 2017. Elle a par ailleurs organisé une course à pied en relais entre Montréal et New-York en 2015, travaillé pour le Marathon de Paris en 2016, et pour une application de running jusqu’en 2020. Elle pratique aujourd’hui différents sports outdoor : trail, snowboard/splitboard, ski de fond, escalade, randonnée, etc.

Laisser un commentaire