Accueil » Courses » Skyrunning : tout savoir sur ce trail aérien hors normes !

Skyrunning : tout savoir sur ce trail aérien hors normes !

Publié le : 23/02/2022

La discipline du skyrunning est impressionnante, puisqu’elle est un juste mélange de course à pied, d’alpinisme et de trail en montagne. Elle reste assez méconnue du grand public, et cela est certainement dû au fait qu’elle est née il y a à peine quelques décennies. Nous allons tout vous expliquer sur ce sport qui se pratique sur des chemins d’altitude. Nous détaillerons les principales compétitions ainsi que le nom de ses champions les plus connus.

Qu’est-ce que le skyrunning ?

Origines

La création du skyrunning par des alpinistes

Cette discipline serait née en Italie dans les années 1980. Les alpinistes Bruno Brunod, Fabio Meraldi et Marino Giacometti souhaitent à ce moment-là parcourir le plus rapidement possible la distance entre un village de montagne et le sommet le plus proche, en aller-retour. Bien qu’à l’époque, on ne parle pas encore de skyrunning,  on considère qu’il pourrait s’agir des prémisses de ce sport.

Traileur sur un sentier de Skyrunning

Au début des années 1990, d’autres ascensions de ce type ont lieu en course à pied. Le mont Blanc et la pointe Dufour en sont de bons exemples. D’autres sommets  suivent ultérieurement, dans l’Himalaya, au Kenya ou encore au Mexique. La plupart du temps, celles-ci sont réalisées par des alpinistes ou bien des guides de haute montagne.

Marino Giacometti est le premier à véritablement formaliser la discipline en 1992. L’année suivante, en collaboration avec la marque Fila, il crée le premier circuit de course « skyrunning ». Deux ans plus tard, en 1995, il fonde également la fédération du sport en altitude (la FSA). Son objectif est alors de réglementer ce nouveau sport, afin d’en harmoniser la pratique.

trail runneuse en montagne

Les premiers championnats du monde

C’est en 1998 qu’ont lieu officiellement les premiers championnats du monde de skyrunning. Ils sont organisés à Cervinia, dans les Alpes italiennes. Les meilleurs spécialistes s’y réunissent, et Bruno Brunod l’emporte. Par la suite, cette compétition devient les SkyGames. Nous y reviendrons.

Le début des Skyrunner Word Series

En 2002, Fila décide, pour des raisons financières, de se retirer de toutes les compétitions de skyrunning qu’elle sponsorisait jusque là. La FSA décide alors de créer la Skyrunner Word Series. De nombreuses épreuves sont formées dans cet élan, dont les célèbres Sierre-Zinal, Skyrace Ville d’Aoste ou le Trophée Kima.

Au fil des années, la discipline se développe autour d’un circuit de course, avec des épreuves un peu partout dans le monde. Marino Giacometti décide de créer une nouvelle fédération en 2008, appelée la Fédération internationale de skyrunning. C’est elle qui régit désormais les Skyrunner World Series.
Au niveau national, il existe également des associations dédiées à ce sport. Skyrunning France en est un exemple.

Les règles principales

traileurs dans une Sky races en montagne

La réglementation du skyrunning

Selon le règlement de la Fédération internationale de skyrunning, les épreuves doivent se dérouler sur des chemins ou des sentiers de montagne en priorité. Ceux-ci peuvent être plus ou moins techniques : pierriers, glaciers ou neige peuvent être traversés durant la course. Les routes goudronnées ne doivent pas dépasser 15 % du parcours.

Si c’est possible, le parcours doit passer au moins une fois à une altitude supérieure à 2000 m. Sinon, il doit atteindre les sommets locaux les plus élevés. 5 % du parcours doit avoir une pente supérieure à 30 % et la moyenne doit être supérieure à 5 %. La difficulté d’escalade ne doit en revanche pas dépasser le 2e degré.

Durant la course, les concurrents peuvent s’aider de bâtons, de crampons, ou même d’installations fixes de via ferrata.

Les différentes catégories d’épreuves

Il existe 3 types d’épreuves en skyrunning.

Les « Vertical » sont des kilomètres verticaux. En moins de 5 km, les coureurs doivent gravir plus de 1000 m de D+. La pente moyenne doit être supérieure à 20 % et minimum 5 % du parcours doit être à plus de 33 %. Il s’agit d’un format très court, mais très exigeant. On les appelle également « Vertical kilometer ».

vertical sky running

Les « Sky » sont des épreuves dont la distance se situe entre 20 km et 49 km. Le dénivelé positif doit être supérieur à 1200 m. Si la course se déroule à plus de 4000 m d’altitude, la distance peut éventuellement être moins grande, sans être inférieure à 10 km.

Les « SkyUltra » ont une distance comprise entre 50 km et 99 km, pour un minimum de 3000 m d’altitude. Enfin, les « Sky Extrême » ont fait leur apparition en 2016 et désignent des courses techniques, d’une cinquantaine de kilomètres pour plus de 4000 mètres de dénivelé positif.

Les différences entre le skyrunning et le trail

Depuis 2013, l’International Trail Running Association (ITRA) a proposé pour la première fois une définition du trail. Elle est la suivante : « Le trail est une compétition pédestre ouverte à tous, dans un environnement naturel (montagne, désert, forêt, plaine…) avec le minimum possible de routes cimentées ou goudronnées (qui ne devraient pas excéder 20 % de la distance totale). Le terrain peut varier (routes de terre, chemins forestiers, sentier monotrace…) et le parcours doit être correctement marqué. La course est idéalement — mais pas nécessairement — en semi-autosuffisance ou en autosuffisance et se déroule dans le respect de l’éthique sportive, de la loyauté, de la solidarité et de l’environnement. »

traileur sur un rocher en montagne

Avec cette définition, on peut comprendre que les courses de skyrunning entrent dans la catégorie « trail », puisqu’elles se déroulent sur un terrain non goudronné, sur des parcours balisés et dans un environnement naturel. La définition du trail est cependant bien plus large : il n’y a pas de notion de dénivelé, d’altitude ou encore de pourcentage de pente.

Les principales difficultés de la discipline

Le skyrunning est une discipline de la course à pied qui demande à la fois de l’endurance, un peu de vitesse, mais également de la force musculaire pour être capable d’encaisser un dénivelé important. Sur certains événements, l’altitude peut aussi constituer une difficulté pour les personnes qui ne sont pas habituées.

Cette discipline requiert un entraînement sérieux. Elle est en effet très exigeante physiquement. Elle nécessite en outre des aptitudes spécifiques, car les terrains rencontrés lors de ces événements sont souvent techniques. Il est donc recommandé d’alterner sessions de course à pied et de renforcement musculaire. Si vous le pouvez, allez courir régulièrement en montagne, à altitude élevée. Votre corps doit en effet s’habituer à ce genre de contraintes très spécifiques au skyrunning.

Compétitions officielles

Coureurs qui participent à l'une des courses de sky trail running

Différents types de compétitions sont organisées autour de la discipline du skyrunning. Voici les principales.

Les championnats

Depuis quelques années, les championnats du monde de skyrunning sont organisés tous les deux ans. Trois épreuves y sont intégrées : le SkyMarathon, l’Ultra SkyMarathon et le kilomètre vertical. Depuis 2007, des championnats d’Europe de skyrunning sont également tenus régulièrement. D’autres continents en organisent aussi, de manière plus ou moins régulière.

Certains pays organisent également des championnats nationaux. Généralement, il s’agit de ceux qui ont une grande densité d’athlètes de haut niveau, tels que l’Italie ou l’Espagne.

Les Skyrunner World Series

Cette compétition existe depuis 2002 et rassemble les meilleurs athlètes de la discipline. Il s’agit d’un circuit de 15 à 20 courses organisées chaque année entre les mois d’avril et octobre par la fédération internationale de Skyrunning. À l’image des classements ATP et WTA pour le tennis, chaque concurrent accumule des points en fonction de sa place sur chaque événement. Cela donne lieu à un classement annuel en fin d’année. Les hommes et les femmes participent aux mêmes courses. Les sportifs amateurs peuvent également participer à ces événements.

coureur qui participe à un Skymarathon en Italie

Un peu à l’image des Skyrynner World Series, les Golden Trail series sont un circuit de courses, organisé par la marque Salomon. Ils comprennent certaines courses très prestigieuses, telles que Zegama-Aizkorri (Espagne), la DoloMyths Rue (Italie) ou encore le marathon de Pikes Peak (États-Unis).

Les SkyGames

Après les premiers championnats du monde de skyrunning en 1998, la fédération du sport en altitude décide d’organiser les SkyGames. Cette compétition multisports réunissait les épreuves de course à pied qu’on retrouve habituellement dans le skyrunning, mais également d’autres sports proches de cette philosophie. Le duathlon cross, le ski alpinisme ou encore le raid nature en sont quelques exemples.

Cette compétition mondiale s’est tenue entre les années 2000 et 2012. Malgré l’engouement sans précédent de la dernière édition, qui a rassemblé plus de 1300 athlètes à Ribagorce (Espagne), il n’y a plus eu d’évènement de ce type par la suite. Cela peut être dû au fait que de nombreuses épreuves de skyrunning sont désormais organisées chaque année partout dans le monde. Ces événements se concurrençaient les uns avec les autres.

Les stars du Skyrunning

Emelie Forsberg championne de Sky !

La personne qui a le plus permis de médiatiser la discipline du skyrunning est l’espagnol Kilian Jornet. À partir de 2007, alors qu’il n’avait que 20 ans, celui-ci a commencé à s’aligner sur les courses de trail les plus prestigieuses du monde. Il les a presque toutes remportées : UTMB, Western States 100, Grand Raid de la Réunion, etc. Il est assez rare de voir une personne si jeune remporter ce type de courses, et encore moins de le faire si régulièrement. Les médias se sont très rapidement intéressés à celui qu’on surnomme « l’extraterrestre du trail » ou bien « l’ultraterrestre ». Kilian a remporté de nombreuses fois les Skyrunner World Series. Aucun champion n’a jamais obtenu un tel palmarès depuis.

D’autres coureurs espagnols sont parmi des plus titrés de la discipline : Agusti Amador et Luis Hernando chez les hommes, Laura Orgué et Sheila Avilés chez les femmes. Les Italiens sont également très présents dans le haut des classements. La Suédoise Emilie Forsberg a aussi gagné plusieurs titres, tout comme la Française Corinne Favre. cette dernière est aujourd’hui encore la seule représente tricolore a avoir inscrit son nom au palmarès des Skyrunners World Series.

Une pratique en plein essor qui reste peu connue du grand public

Même si quelques athlètes ont réussi à médiatiser leur discipline depuis quelques années, notamment grâce aux réseaux sociaux, il faut souligner qu’elle reste assez confidentielle. Il est assez difficile de regarder les courses en direct. Des progrès ont été faits pour pouvoir suivre les coureurs grâce aux puces situées sur leurs dossards, mais ce sport est assez peu télégénique. Peu d’athlètes peuvent en vivre, la plupart cumulent donc une activité professionnelle et leur vie de sportif de haut niveau. Les seuls qui y parviennent sont financés par leurs sponsors : les primes de victoire sur les courses ne sont pas suffisantes.

femme qui participe à une épreuve ultra trails en montagne

Conclusion

Le skyrunning est donc une discipline qui se pratique sur des chemins de montagne, le plus souvent à une altitude élevée et sur des distances allant de 5 à 100 km. C’est un sport récent, puisqu’il n’a qu’une trentaine d’années. Si vous souhaitez vous inscrire à de ces courses, il est conseillé de vous entraîner régulièrement en altitude afin de vous acclimater à ce type d’efforts particuliers. La majorité des skyrunners s’entraîne toute l’année proche des montagnes, afin de se familiariser à ces disciplines.

Références :

Fédération internationale de skyrunning
SkySkyrunner® World Series

Charlène Bertein

Charlène Bertein

Charlène est une rédactrice web passionnée par le sport depuis plusieurs années. Elle a couru son premier 10 km en 2014 et son premier marathon en 2017. Elle a par ailleurs organisé une course à pied en relais entre Montréal et New-York en 2015, travaillé pour le Marathon de Paris en 2016, et pour une application de running jusqu’en 2020. Elle pratique aujourd’hui différents sports outdoor : trail, snowboard/splitboard, ski de fond, escalade, randonnée, etc.

Laisser un commentaire