Accueil » Courses » UTMB : tout savoir sur cette course mythique et ses épreuves !

UTMB : tout savoir sur cette course mythique et ses épreuves !

Publié le : 19/12/2022

Si vous pratiquez le trail, vous avez forcément déjà entendu parler de l’UTMB. Cet événement, mondialement connu, est considéré comme un des plus importants du monde par les trailers. Qu’est-ce qui rend l’UTMB si particulier ? Quelles sont les différentes épreuves et comment s’y inscrire ? Quels sont les faits marquants de ces dernières années ? Nous répondons à toutes vos questions.

Qu’est-ce que l’UTMB ?

Une histoire récente pour un engouement populaire

L’Ultra-Trail du Mont-Blanc est un événement sportif qui réunit des milliers de coureurs, fin août. Il propose sept courses en montagne et les participants viennent des quatres coins du monde. Il est considéré comme le « sommet mondial du trail ».

À l’origine, l’UTMB a été créée en 2003, en remplacement d’une course en relai de 150 km autour du mont Blanc. 722 coureurs ont participé à la première édition, alors que l’objectif était de 300 participants. L’engouement a été très rapide puisqu’en 2005, plus de 2 000 personnes se sont inscrites. En 2008, les inscriptions ont été clôturées en 8 minutes.

Plusieurs formats de course ont fait leur apparition au fur et à mesure, afin de proposer des courses aux différents profils de trailers, mais également pour répartir davantage les coureurs sur les sentiers du Mont-Blanc.

Coureurs UTMB en Europe
© UTMB

Ce qui rend ce trail si unique

L’UTMB est une des premières courses de trail à grande échelle. Elle a grandement participé à l’essor et à la reconnaissance de cette pratique au niveau mondial. Elle est devenue mythique en très peu de temps, attirant aujourd’hui les coureurs du monde entier, élites comme amateurs.

Le cadre dans lequel se déroulent les épreuves est absolument unique : les paysages sont grandioses, les parcours sont techniques, l’ambiance est magique. Même si les courses de cet événement sont difficiles, il existe aujourd’hui une grande variété de formats. Chaque coureur peut donc, avec beaucoup d’entraînement, espérer pouvoir participer à l’une de ces épreuves un jour. Tous ces éléments font que de nombreux trailers rêvent de participer un jour à l’UTMB.

Les différentes épreuves de l’UTMB

Il existe aujourd’hui 7 épreuves différentes. Nous allons vous les détailler afin que vous puissiez avoir une idée des spécificités de chacune d’entre elles.

UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) : la course reine

Coureurs au départ UTMB Mont-Blanc 2021

L’UTMB est l’épreuve la plus connue, elle donne d’ailleurs son nom à l’événement. Au départ et à l’arrivée de la ville de Chamonix, son circuit parcourt 3 pays (France, Italie, Suisse) sur plus de 170 km et 10 000 m de dénivelé positif. Les 2300 coureurs de cette course ont 46h30 au maximum pour rejoindre la ligne d’arrivée. 10 cols à plus de 2000 m d’altitude sont à franchir en chemin.

Cet ultra-trail est sans doute le plus célèbre au monde, il fait rêver chaque année des milliers de coureurs et rassemble les meilleurs athlètes de la planète.

La TDS (Trace des Ducs de Savoie) : la plus technique

La TDS fait partie des 3 grandes courses de l’événement. Le départ se fait à Courmayeur, en Italie. Elle est aujourd’hui considérée comme la plus technique, voire la plus difficile des courses. Elle parcourt 145 km pour 9100 m de dénivelé positif, sur des sentiers différents de l’UTMB, notamment dans le Beaufortain.
Malgré le fait que la distance soit moins élevée que pour l’UTMB, la TDS a la réputation d’être plus dure à terminer, en raison de la technicité des chemins qu’elle empruntent. Les 1600 coureurs ont 44 h pour la terminer.

CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix) : des panoramas exceptionnels

La CCC est une course idéale pour ceux qui souhaitent courir leur premier 100 km. Le dénivelé total est d’environ 6100 m de D+. Les premiers kilomètres, en Italie, conduisent à des altitudes de plus de 2500 m. Les panoramas y sont exceptionnels, face au massif du Mont-Blanc.

Les conditions climatiques de la CCC peuvent être difficiles (vent, froid, pluie ou neige), et le format impose généralement de passer une nuit dehors. Elle est néanmoins très appréciée par les 1900 coureurs qui la parcourent chaque année. La barrière horaire est de 26h30.

Vue Mont-Blanc sentier dénivelé positif en pleine nature

La OCC (Orsières-Champex-Chamonix) : pour découvrir l’UTMB

L’OCC est une des courses les plus accessibles de l’événement UTMB. Créée en 2014, elle part d’Ornière pour rejoindre Chamonix, en passant par Champex. La fin du parcours est semblable à celle de la course-reine, ce qui permet de plonger au cœur de l’ambiance qui entoure l’événement.

Pour atteindre l’arrivée, les 1200 coureurs devront parcourir 56 km pour plus de 3500 m de D+. Le tout, en moins de 14 h 30. Même si ces données paraissent raisonnables en comparaison des autres courses, méfiez-vous. Cette portion est exigeante et requiert de solides compétences physiques !

La MCC (Martigny-Combe Chamonix) : pour les bénévoles et les locaux

La dernière née des épreuves de l’événement de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc est la MCC : elle existe seulement depuis 2018. Au départ de Matigny-Combe, il faut environ 40 km et 2300 m de D+ pour arriver à Chamonix, en moins de 10 h. La MCC a été créée spécialement pour les bénévoles, les locaux de l’espace Mont-Blanc, les membres de l’organisation, les partenaires, etc.

Il s’agit d’une épreuve festive, permettant à toutes ces personnes qui font vivre l’UTMB chaque année de profiter également de l’événement. Le partage, la joie et la fête sont les maîtres-mots sur cette épreuve, à laquelle environ 1000 coureurs prennent part.

La PTL (Petite Trotte à Léon) : une expérience originale en équipe

Cette épreuve est la plus longue et la plus particulière, puisqu’elle se court en équipe de 2 ou 3. Durant près de 300 km, les concurrents sillonnent un tracé pas toujours balisé du massif du Mont-Blanc. Le départ se fait depuis Chamonix et le dénivelé positif est d’environ 25 000 m.

La PTL est vraiment réservée aux coureurs les plus expérimentés, puisqu’elle se déroule en autonomie presque complète. Seules quelques bases de vie en refuge sont présentes sur le parcours. Certains passages sont très techniques et engagés.

Les équipes ont 138 h pour terminer cette grande aventure. L’autre particularité de cette épreuve est qu’il n’y a pas de classement final.

La YCC (Youth Chamonix Courmayeur) : pour les jeunes

Enfin, la YCC est une course réservée aux plus jeunes (de 14 à 21 ans environ). En fonction des catégories d’âge, elle propose un parcours entre 5 km et 15 km.

Les 300 jeunes qui y participent ont la chance d’y découvrir l’ambiance exceptionnelle de l’événement.

Comment s’inscrire aux épreuves de l’UTMB ?

coureurs sur sentier UTMB
© UTMB

À chaque édition, plus de 10 000 coureurs participent à une des courses de l’UTMB. Depuis une dizaine d’années, cet événement attire de plus en plus de coureurs, il est donc impossible pour les organisateurs de baser les inscriptions sur un système de « premier arrivé, premier servi ».

Il est désormais possible de s’inscrire (ou plutôt de « tenter » de s’inscrire) de plusieurs façons. Nous allons les détailler pour vous.

S’inscrire à l’UTMB grâce aux points de qualification

Pour vous inscrire sur l’une des courses de l’UTMB, vous pouvez tout d’abord réunir des « points qualificatifs » pendant les deux ou trois années qui précèdent votre inscription. Ceux-ci s’obtiennent en terminant des courses qualificatives. En fonction de la distance et du dénivelé de celles-ci, un certain nombre de points est attribué aux finishers.

Voici le nombre de points nécessaires pour vous inscrire sur les différentes courses de l’édition 2022 :

UTMB® : 10 points acquis entre 2019 et 2021 (en 2 courses maximum)
TDS® : 8 points acquis entre 2019 et 2021 (en 2 courses maximum)
CCC® : 6 points acquis entre 2019 et 2021 (en 2 courses maximum)
OCC : 4 points acquis entre 2019 et 2021 (en 2 courses maximum)

UTMB coureurs
© UTMB

Si vous avez le nombre de points requis, il vous est possible de vous pré-inscrire pour participer au tirage au sort pour la course de votre choix. Si vous n’avez pas la chance d’être sélectionné, vous pouvez retenter votre chance l’année prochaine : vous aurez alors 2 fois plus de chance d’être tiré.

Vous pouvez vérifier la liste des courses qualificatives sur le site de l’UTMB. Grâce à un moteur de recherche, vous pouvez également connaître directement le nombre de points UTMB que vous avez.
Vous l’aurez compris : ce n’est pas parce que vous avez le nombre de points qualificatifs requis que vous pouvez vous inscrire sur une épreuve de l’UTMB. Ceux-ci vous permettent uniquement d’accéder au tirage.

S’inscrire à l’UTMB grâce aux Running stones

Face au nombre croissant de préinscriptions ces dernières années, les organisateurs ont décidé de créer une nouvelle façon d’accéder au tirage au sort. Pour cela, il faut collecter des Running Stones.

Pour obtenir des Running Stones, vous devez participer à une des courses partenaires de l’UTMB, dont vous pouvez trouver la liste ici. Ceux-ci sont cumulables : plus vous possédez de Running Stones et plus vous avez de chance d’être choisi pour participer à la course de votre choix. De plus, si vous n’êtes pas sélectionné une année, vous gardez votre crédit pour la prochaine fois.

S’inscrire lorsque l’on est coureur élite

Les coureurs d’un certain niveau n’ont pas besoin de passer par le tirage au sort pour s’inscrire sur une des courses de l’UTMB. Les critères sont disponibles sur le site officiel de l’épreuve.

S’inscrire pour participer à une course de l’UTMB est donc une épreuve en elle-même. En 2019, plus de 26 000 candidats ont tenté leur chance, et moins de 10 000 d’entre elles ont pu prendre le départ.

Les vainqueurs célèbres de l’UTMB

François d'Haene victoire UTMB
François D’haene à l’UTMB

Les plus grands athlètes de la discipline participent régulièrement aux courses de l’UTMB.
Tout d’abord, Dawa Sherpa remporta la première édition en 2003. Le népalais a également remporté la TDS en 2012.

Elizabeth Hawker est l’athlète la plus titrée de l’épreuve reine avec ses 5 victoires. La dernière date de 2012. Chez les hommes, c’est le français François D’Haene avec 4 titres. Kilian Jornet et Xavier Thévenard détiennent 3 victoires chacun.

Quelques faits marquants concernant l’UTMB

Quelques événements ont marqué l’histoire de cette épreuve. En voici quelques-uns.

Lors de la première édition en 2003, seules 67 participants ont été finishers, alors que plus de 700 avaient pris le départ. Des conditions météorologiques terriblement difficiles ont marqué la première édition. À l’époque, il n’y avait pas de matériel obligatoire.

Lors de la première CCC, en 2006, Corinne Favre a remporté le classement scratch. Elle est donc arrivée en première position, 18 minutes avant le premier homme. Une performance remarquable ! Sur la course UTMB, deux femmes sont arrivées 7e du classement général : Rory Bosio en 2012 et Courtney Dauwalter en 2019.

En 2007, Marco Olmo est devenu le vainqueur le plus âgé de l’UTMB : il avait 58 ans au moment de sa victoire.

L’année suivante, en 2008, c’est le jeune Kilian Jornet qui a remporté l’épreuve reine de l’UTMB, dès sa première participation. Il avait alors 20 ans et a donc établi un record de précocité sur cette épreuve de longue distance, habituellement remportée par des coureurs bien plus âgés. Il a par la suite réédité son exploit en 2009 et en 2011.

Xavier Thévenard est le seul athlète à avoir remporté la TDS, la CCC et l’UTMB.

Quelques conseils pratiques

Coureurs UTMB par temps de pluie
© UTMB

Se rendre à Chamonix pour l’UTMB

Le plus simple, si vous participez à une des courses de l’UTMB, est de vous rendre à Chamonix. Depuis cette ville, il y a un transfert jusqu’au départ de votre épreuve grâce à une navette officielle, mise en place par l’organisation.

Pour aller à Chamonix en train, vous pouvez vous rendre jusqu’à Genève ou Bellegarde-sur-Valserine. Le train Mont-Blanc Express dessert ensuite le village de Chamonix.

Vous pouvez également vous rendre dans la vallée de Chamonix en voiture, mais dans ce cas, privilégiez au maximum le covoiturage. Le nombre de participants et d’accompagnateurs est grand, il est donc important de limiter au maximum le nombre de véhicules pendant l’événement.

Se loger pendant l’UTMB

Les logements sont très nombreux dans la vallée de Chamonix : hôtels, chalets, auberges, Airbnb, refuges, etc. Choisissez donc l’option qui convient le plus à votre besoin de confort et à votre budget. Attention : vous l’aurez deviné, les hébergements sont très prisés à ce moment de l’année. Veillez donc à faire votre réservation le plus tôt possible afin d’éviter que tout soit complet au moment où vous vous décidez.

L’UTMB est un événement majeur pour tous les trailers. Créée en 2003, cette course a su, en quelques années seulement, se distinguer et devenir incontournable. Aujourd’hui, les coureurs ont le choix entre 7 courses différentes les unes des autres : il existe donc un format pour tous. Même si toutes les courses de l’UTMB sont difficiles, s’inscrire reste une épreuve en soi. Il faut en effet récolter des points qualificatifs ou des Running Stones, puis être tiré au hasard. Il faut généralement plusieurs années. Malgré les difficultés, l’engouement est mondial, puisque plusieurs dizaines de milliers de personnes tentent leur chance chaque année. En moins de 20 ans, l’UTMB a donc réussi à devenir une épreuve incontournable pour les coureurs du monde entier, qui rêvent d’y être finisher.

Pour découvrir les autres courses de trail en France, consultez notre article : Les plus beaux trails de France pour des aventures running inoubliables.

Charlène Bertein

Charlène Bertein

Charlène est une rédactrice web passionnée par le sport depuis plusieurs années. Elle a couru son premier 10 km en 2014 et son premier marathon en 2017. Elle a par ailleurs organisé une course à pied en relais entre Montréal et New-York en 2015, travaillé pour le Marathon de Paris en 2016, et pour une application de running jusqu’en 2020. Elle pratique aujourd’hui différents sports outdoor : trail, snowboard/splitboard, ski de fond, escalade, randonnée, etc.

Laisser un commentaire