Accueil > Chaussures de running (route) > Mizuno Wave Sky 7

Mizuno Wave Sky 7 (test 2024) : un bon choix maximaliste ?

Mizuno Wave Sky 7 test

La Mizuno Wave Sky 7 est une chaussure de course à pied maximaliste avec une conduite souple pour une très bonne absorption des chocs.

Notre verdict

9.1Note globale

Très bonne chaussure confortable, polyvalente avec une longue durée de vie.

Vous n’avez pas le temps de lire l’analyse complète ? Voici ce que vous devez savoir.

La Mizuno Wave Sky 7 est une chaussure de running qui s’inscrit dans la tendance actuelle maximaliste avec des dimensions impressionnantes. Sa semelle intermédiaire se compose de l’emblématique plaque Wave et de la combinaison des mousses Mizuno Enerzy et Mizuno Enerzy Core. Ce mélange est très efficace pour une foulée douce et fluide, avec une très bonne absorption des chocs.

Mizuno est souvent au cœur de l’innovation. C’est encore le cas pour la tige qui est cette fois tissée en 3D. On retrouve le savoir-faire de la marque avec une expérience confortable et un bon ajustement. La semelle extérieure est, elle aussi, impressionnante. Le caoutchouc X10 en carbone assure une excellente traction et une durabilité à toute épreuve.

En résumé, la Mizuno Wave Sky 7 est une très bonne paire de chaussure aux caractéristiques très complètes pour le coureur à la recherche d’un confort optimal et d’une conduite douce.

Lisez notre analyse complète de la Mizuno Wave Sky 7 pour plus d’informations.

Confort
9.5
Dynamisme
8.5
Maintien du pied
9
Stabilité
9
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
9
Design
9

Avantages

  • Tige confortable avec un bon ajustement
  • Semelle intermédiaire souple
  • Bonne absorption des chocs
  • Polyvalence et longue durée de vie
  • Semelle extérieure performante avec une bonne traction

Inconvénients

  • Poids élevé et manque de dynamisme
  • Empeigne qui pourrait être plus respirante

Introduction

test Mizuno Wave Sky 7

Mizuno a imposé au fil du temps certaines séries emblématiques comme celle des Wave Rider. Mais la marque aime bien aussi renouveler ses produits. La série des Sky est venue remplacer celle des Wave Enigma pour suivre l’évolution du marché.

Ce qui se retrouve pleinement avec cette Mizuno Wave Sky 7 qui s’inscrit dans la tendance actuelle du maximalisme. Nous allons donc observer les changements opérés sur la version précédente et ce que vaut la chaussure dans cette analyse issue d’un test de 200 km ainsi que du ressenti de plusieurs coureurs différents.

Amorti

Mizuno Wave Sky 7 amorti semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire est un concentré de technologies. On retrouve l’emblématique plaque Wave de la marque, qui lors de l’impact au sol se torsionne pour mieux répartir l’onde de choc.

Elle est associée avec trois mousses : U4icX, Mizuno Enerzy et Mizuno Enerzy Core. Visuellement, on observe clairement la séparation entre ces éléments. La couche supérieure se compose de la mousse U4icX plus ferme et de la mousse Mizuno Enerzy Core qui donne de la souplesse. La couche inférieure en mousse Mizuno Enerzy vient apporter le dynamisme et le rebond, c’est cette technologie que l’on retrouve dans la plupart des modèles.

amorti gros plan Mizuno Wave Sky 7

Le mélange entre tous ces éléments donne une sensation entre douceur et fermeté. Avec 4 mm de plus, les dimensions passent à 41 mm sous le talon et 33 mm sous l’avant-pied. Sans surprise avec ce côté maximaliste, l’absorption des chocs est excellente et permet d’envisager toutes les distances pour l’entrainement. Elle me semble idéale pour les coureurs de poids moyens à lourds.

Mais pas en courses officielles, puisque la Wave Sky 7 dépasse les 40 mm réglementaires. En ce qui concerne le drop de 8 mm, pas d’adaptation particulière à prévoir c’est que l’on retrouve sur la plupart des paires actuelles.

Retour d’énergie

coureur portant Mizuno Wave Sky 7

Avec un poids de 307 g, la Mizuno Wave Sky 7 est relativement lourde et cela se ressent sur le dynamisme. Plusieurs testeurs notent que la réactivité n’est pas le point fort de la chaussure. Pour ma part, je ne l’ai pas trouvé moins dynamique que ses concurrentes que j’ai pu tester, comme la Nike Vomero 17 ou la New Balance Fresh Foam X 1080v13.

J’ai pu l’utiliser sur tout type d’entrainement et sur pas mal d’allures. Si le poids se fait sentir, le retour d’énergie apporté par la mousse est assez satisfaisant et devrait convenir à beaucoup de monde. Toutefois, le rocker est modéré et pourrait être plus prononcé pour une transition talon-orteil plus rapide.

Mizuno Wave Sky 7 talon

Soutien et stabilité

Pas vraiment de surprise sur ce point grâce à la plaque Wave qui apporte la stabilité habituelle que l’on retrouve sur les chaussures Mizuno. Avec une plateforme élargie, le déroulé du pied est fluide et se fait en toute sécurité.

Notons que la chaussure est pour foulée neutre.

Maintien du pied

Mizuno Wave Sky 7 chaussure course à pied

Point de crispation des versions précédentes pour un manque de respirabilité, la tige a été repensée. On peut saluer la conception ingénieuse puisqu’elle est tissée en 3D.

Les testeurs sont unanimes sur le confort, immédiat quand on l’enfile, on se sent comme dans un chausson. On peut noter les rembourrages présents à divers endroits, notamment la languette assez épaisse qui vient se poser sur le pied sans le compresser.

Tout cela est très agréable, mais l’inconvénient demeure l’épaisseur du design. Aucun souci en hiver, bien au contraire, mais la chaussure pourrait être plus respirante. Plusieurs testeurs notent un manque d’aération pour l’été. Je ne l’ai pas senti plus que sur les chaussures concurrentes pour ma part.

mesh technique extensible Mizuno

Le contrefort talon à l’arrière est efficace et vient compléter un bon ajustement du pied. Attention toutefois, certains coureurs notent que la chaussure taille grand. J’ai pour ma part trouvé la pointure normale, mais la remarque concerne à mon avis davantage les pieds fins, il vaut mieux essayer en magasin si c’est votre cas.

Traction

Au premier contact de ma main avec la semelle extérieure, j’ai eu assez peur. Les chaussures Mizuno avec leur plaque Wave sont généralement assez fermes. Aussi, quand j’ai vu le caoutchouc X10 en carbone et son épaisseur, j’ai craint que cela soit trop dur.

Mizuno WaveSky 7 semelle extérieure caoutchouc

Mais la combinaison avec les mousses fonctionne très bien et le résultat est au contraire moins ferme que beaucoup de chaussures de la marque.

La traction est excellente, la semelle extérieure étant recouverte de ce matériau dans les zones d’impact, l’accroche au sol est très bonne. Les nombreuses rainures de flexion présentes qui laissent apparaitre la mousse assurent une bonne flexibilité et un bon équilibre.

Même sur route humide, l’adhérence est très bonne. Le niveau de performance est tel qu’il n’y aura pas de problème pour beaucoup de sortes de chemins.

Utilisation

Il est tout de même surprenant de voir que certaines marques poussent le trait du maximalisme et dépassent les 40 mm de stack réglementaires sur marathon.

julien guyod teste les Mizuno Wave Sky 7

Cela interdit en théorie tout usage en compétition et destine donc cette chaussure exclusivement à l’entrainement. Il est certain que le choix de la marque est cohérent tant elle possède des modèles plus destinés aux performances comme la Wave Rider 27 et bien évidemment la Wave Rebellion Pro. Mais c’est tout de même bon à savoir.

L’amorti permet sereinement d’envisager toute distance et ce quel que soit le profil ou le poids de l’utilisateur. En revanche, le poids de la chaussure va limiter son usage et il ne sera pas évident de tenir des allures soutenues. L’usage idéal reste pour les footings de récupération, sorties longues à allure modérée ou moyenne.

Wave Sky 7 semelle extérieure gros plan

Qualité et durée de vie

La qualité de finition est impressionnante, comme souvent avec la marque. L’épaisseur du mesh alourdit certes la chaussure, mais assure une longue durée de vie. Il en va de même pour la semelle extérieure qui a une très bonne durabilité. La Mizuno Wave Sky 7 a donc un rapport qualité-prix dans la norme du marché voire supérieur.

Empreinte carbone et protection des animaux

Le polyester utilisé est 100 % recyclé, l’empeigne est composée à 50 % de matériaux recyclés et il y a plus de 90 % de contenu recyclé sur le revêtement de la semelle intérieure. Ajoutons que les Wave Sky 7 sont vegan.

Mizuno Wave Sky 7 chaussures de running

Conclusion

La Mizuno Wave Sky 7 est un produit avec une qualité de finition et une durabilité qui justifient pleinement son prix assez élevé. Son amorti conséquent oscille entre douceur et stabilité pour une absorption des chocs optimale, qui la destine pour des coureurs de poids moyen à lourd.

Son usage principal est d’être un partenaire pour entraînement fiable, principalement pour des séances à allure modérée, même si de nombreux coureurs trouveront le dynamisme suffisant pour les accompagner dans leurs séances. Les autres se tourneront vers des modèles plus légers comme la Mizuno Wave Rider 27 qui donne plus de propulsion.

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Comparaisons

Wave Sky 7 Mizuno

Mizuno Wave Sky 6

Peu de nouveautés par rapport au modèle précédent, on notera principalement :

  • Une nouvelle tige tissée en 3D qui est plus respirante
  • Plus d’épaisseur (41 mm)
  • Plateforme plus large de 2 mm pour une meilleure stabilité

Les deux versions sont tout de même proches et vous pouvez vous tourner vers la 6 si vous la voyez en promotion.

Description technique

Mizuno Wave Sky 7 unboxing

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle8 mm
Épaisseur de la semelle (talon)41 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)33 mm
Poids (modèle homme)307 g
Poids (modèle femme)258 g
Année de sortie 2023
Athlètes
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieureCaoutchouc X10
Semelle intermédiaireWave Plate, U4icX, Mizuno Enerzy, Mizuno Enerzy Core
TigeTissu extensible lisse
CaractéristiquesVegan, Coureur lourd, Matières recyclées

Amorti

DouceurDoux
DynamismeFaible

Utilisation

DistanceMoyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureLente, Modérée
Type d'entraînementEntraînement quotidien, Récupération
Julien Guyod

Julien Guyod

Julien Guyod est enseignant en mathématiques et rédacteur freelance. Il est tombé dans la course à pied en 2015 et s’est spécialisé sur le marathon, chrono bloqué à 2h38 pour l’instant à celui de la Rochelle. Passionné de chaussures running, il adore partager son ressenti sur les modèles testés et pousse toujours plus loin le kilométrage pour en découvrir un maximum ! Retrouvez-le sur Strava.

Laisser un commentaire