Accueil > Chaussures de running (route) > Saucony Triumph 22

Saucony Triumph 22 (test 2024) : le top pour les sorties longues ?

Saucony Triumph 22 test

La série des Triumph est parmi les plus populaires dans les chaussures de running Saucony, plébiscitées pour leur confort et leur amorti. Avec la tendance maximaliste actuelle, il devient compliqué de s’y repérer et cette version 22 ne fait pas exception.

Avec des changements significatifs, nous allons voir comment se positionne cette nouvelle Saucony Triumph 22. Convient-elle à votre votre profil de coureur et à vos objectifs ? C’est ce que nous allons étudier dans ce test complet.

Pourquoi me faire confiance ?

Avec un record personnel de 2 h 38 au marathon et un volume d’entraînement hebdomadaire important, j’ai l’occasion de tester de nombreuses chaussures pour aider ma pratique.

J’ai effectué mon test terrain des Saucony Triumph 22 sur différents types de séances pour évaluer leur confort et sensations de course. De plus, j’ai également consulté d’autres coureurs de différents niveaux pour valider mon ressenti et m’assurer que mes recommandations seront utiles au plus de coureurs possible.

julien guyod teste les Saucony Triumph 22

Notre verdict

9.4Note globale

Très bonne chaussure confortable, fiable, et plus réactive que la version précédente.

  • Poids : 283 g (42 homme)
  • Mousse : PWRRUN PB
  • Hauteur : 37 mm (talon), 27 mm (avant-pied)
  • Drop : 10 mm
  • Entraînement, toutes distances

La Saucony Triumph 22 est une chaussure de running très populaire, louée pour son confort et son amorti conséquent. Cette nouvelle itération apporte plusieurs changements qui modifient l’expérience par rapport à la version précédente.

C’est au niveau de la semelle intermédiaire que cela se joue principalement. Le passage de la mousse PWRRUN+ vers la mousse PWRRUN PB en PEBA est un choix surprenant, c’est la même que sur les modèles de compétition de la marque.

Malgré un poids plus élevé, la réactivité est meilleure et assure une bonne polyvalence. La tige en maille sans couture est très confortable et bien ajustée pour un bon maintien et une bonne respirabilité. On retrouve le même caoutchouc en carbone XT-900 pour une bonne traction en toutes circonstances.

En résumé, cette nouvelle Triumph offre une partenaire d’entrainement très confortable, durable, avec une très bonne absorption des chocs et plus de polyvalence grâce à une meilleure réactivité — adaptée à tous les niveaux.

Confort
10
Dynamisme
9
Maintien du pied
9
Stabilité
9
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9
Design
9.5

Avantages

  • Absorption des chocs très bonne pour allonger la distance
  • Meilleure réactivité et plus de polyvalence
  • Plateforme élargie et meilleure stabilité
  • Tige très confortable et bien ajustée
  • Bonne traction avec une semelle extérieure efficace

Inconvénients

  • Moins pertinente à basse allure
  • Transitions moins rapides selon certains testeurs

Amorti

Saucony Triumph 22 amorti semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire de la Saucony Triumph 22 change totalement de la version précédente. Le passage de la mousse PWRRUN+ vers la mousse PWRRUN PB est un choix très surprenant.

En effet, c’est celle que l’on retrouve sur les modèles de compétition comme la Saucony Endorphin Speed 4 ou la Saucony Endorphin Pro 4. De plus, il s’agit de la seule chaussure de cette gamme qui se voit dotée d’une mousse en Peba.

test Saucony Triumph 22

La couche est conséquente et avec des dimensions de 37 mm sous le talon et 27 mm sous le métatarse, cela ne remet pas en cause la réputation des Triumph d’offrir un amorti maximal.

L’absorption des chocs est à la hauteur des versions précédentes et permet d’envisager sereinement les longues distances.

La sensation à l’impact à mi-chemin entre moelleux et ferme donne une chaussure très plaisante qui devrait permettre à tous d’accumuler les kilomètres. Ce modèle peut convenir à toutes les distances et tous les gabarits de coureur.

Le drop de 10 mm est classique et ne demande pas d’adaptation particulière.

Retour d’énergie

paire de chaussures de course sur route Saucony Triumph 22

Avec un poids de 283 g en 42 (20 g de plus que la v21), on pourrait penser que la chaussure perd en réactivité. Mais c’est plutôt le contraire : la chaussure est plus dynamique grâce à la mousse en Peba.

Sans pouvoir non plus se comparer aux modèles compétition de la marque déjà évoqués, la Triumph 22 a un meilleur retour d’énergie que ses concurrentes directes pour l’entraînement.

Le rocker au médio-pied assure des transitions talon-orteils sont fluides. Certains testeurs les jugent moins rapides que sur la version précédente, mais ce n’est pas mon cas.

coureur portant Saucony Triumph 22

Soutien et stabilité

La chaussure est pour foulée neutre et ne possède pas de technologie pour stabiliser la foulée.

Cependant, la plateforme est nettement plus large que sur la 21. Avec en plus une semelle extérieure excellente, on peut valider une bonne stabilité.

Maintien du pied

Saucony Triumph 22 tige mesh technique

Quand on enfile la chaussure pour la première fois, la sensation de confort est impressionnante. On a l’impression d’être enveloppé par une couverture bien moelleuse avec les nombreux rembourrages (notamment au col et sur la languette). L’accent a été mis sur l’accueil du pied, ce qui explique la prise de poids.

Le confort est tel que la Triumph 22 vient clairement concurrencer la reine de la catégorie : l’Asics Gel Nimbus 26.

La nouvelle tige en maille sans couture est très efficace. Elle n’est pas si épaisse que cela et très flexible pour un résultat remarquable. La respirabilité est satisfaisante, ce qui va assurer un bon confort quelle que soit la météo.

Le système FORMFIT assure un ajustement précis sur chaque point de contact du pied.

Saucony Triumph 22 système FORMFIT

Le contrefort talon est bien exécuté et la languette à gousset accompagne très bien le mouvement du pied. Le système de laçage et ses lacets plats sont très efficaces et tiennent bien en place. Notons également la semelle intérieure Ortholite qui assure une bonne gestion de l’humidité.

Tous ces éléments assurent donc un très bon verrouillage du pied.

Saucony Triumph 22 système de laçage adaptatif

La chaussure taille de manière fidèle à la pointure annoncée et devrait convenir à une large large variété de pieds grâce à son volume spacieux.

Attention : quelques testeurs aux pieds fins ont trouvé qu’il y avait trop d’espace à l’avant. Mais avec un bon laçage et le côté stretch, cela n’a pas posé problème. À essayer tout de même dans le doute !

Traction

La semelle extérieure de la Triumph 22 est presque entièrement recouverte du caoutchouc en carbone XT-900. La traction est excellente avec une accroche au sol très élevée.

Certains testeurs pensent qu’un caoutchouc plus fin aurait permis des transitions plus rapides à allure lente.

Saucony Triumph 22 semelle extérieure caoutchouc

Pour ma part, j’ai trouvé le résultat très bon. Le caoutchouc couplé avec la mousse assure une sensation très équilibrée. Les nombreuses micro-rainures assurent également une flexibilité satisfaisante.

On note également une très bonne adhérence sur les surfaces humides. De plus, la chaussure peut parfaitement être utilisée sur la plupart des chemins ou sentiers, tant qu’ils ne sont pas techniques.

Utilisation

Triumph 22 Saucony aux pieds

Les dimensions de la chaussure assurent un usage confortable sur toutes distances et ce quel que soit le profil de l’utilisateur. Il n’y a pas vraiment de limite à l’entrainement : du footing de récupération à la sortie longue, la chaussure sera une alliée polyvalente pour toutes les situations. De plus, la nouvelle mousse permet d’accélérer quand le besoin se fait sentir.

La seule exception sont les séances de vitesse pure où le poids se ressentira.

Par ailleurs, certains testeurs ont trouvé la chaussure moins pertinente à basse allure que la version précédente. J’avoue ne pas être convaincu, car la chaussure répond très bien quelle que soit la vitesse, mais tout le monde ne court pas de la même façon.

Saucony Triumph 22 toe box

Selon moi, la chaussure conviendra autant aux coureurs débutants que confirmés, lourds ou légers.

Enfin, pour la compétition, la chaussure est moins performante que beaucoup de modèles plus légers. Mais elle reste une option intéressante pour le marathon, surtout pour ceux qui n’ont pas la vitesse en critère numéro 1. Avec un confort suprême et une très bonne absorption des chocs, elle est à ce jour l’une des meilleures options hors carbone.

Qualité et durée de vie

semelle extérieure Saucony Triumph 22

Le caoutchouc de la semelle extérieure est plus résistant. La tige est robuste et devrait durer également.

Reste la mousse : certaines matières en Peba n’ont pas une très bonne longévité. Cependant, PWRRUN PB semble assez dense et devrait conserver ses propriétés. Je ferai un update si cela change, mais je n’ai rien constaté d’anormal pour l’instant après une centaine de kilomètres.

La durabilité est donc classique et la qualité de finition justifie un prix qui reste tout de même très élevé.

La chaussure contient une petite part de matériaux recyclés et est vegan.

Saucony Triumph 22 vs 21

On peut noter plusieurs changements pour cette nouvelle version de la Triumph :

  • Plus de dynamisme grâce à la nouvelle mousse en Peba
  • Plus lourde (20 g)
  • Semelle extérieure plus durable
  • Plus stable grâce à une plateforme nettement plus large

La Triumph 22 est certes plus lourde, mais cela permet une meilleure stabilité sans sacrifier le dynamisme qui se révèle au contraire meilleur grâce à la mousse.

Selon nous, cette dernière itération est meilleure, sauf si vous voulez l’utiliser principalement sur des allures basses, auquel cas la 21 est peut-être plus pertinente.

Conclusion

Saucony Triumph 22 chaussures de running

La Saucony Triumph 22 est une chaussure haut de gamme, avec un amorti performant qui assure une très bonne absorption des chocs, tout en conservant une bonne réactivité. Le confort est impressionnant et devrait convaincre tous les coureurs qui la mettent au pied.

La chaussure est donc une très bonne partenaire d’entraînement pour affronter tout type de scénarios, idéalement sur des sorties plus longues. En compétition, la chaussure est une très bonne option sur marathon pour ceux qui ne souhaitent pas la rigidité d’une plaque carbone.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Drop10 mm
Épaisseur de la semelle (talon)37 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)27 mm
Poids (modèle homme)283 g
Poids (modèle femme)250 g
Année de sortie 2024
Athlètes
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieureXT-900
Semelle intermédiairePWRRUN PB
TigeMaille technique, Adaptive Lacing System
CaractéristiquesVegan, Matières recyclées, Rocker

Amorti

DouceurÉquilibré
DynamismeMoyen

Utilisation

DistanceMoyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureModérée
Type d'entraînementEntraînement quotidien

Référence : site officiel Saucony

Julien Guyod

Julien Guyod

Julien Guyod est enseignant en mathématiques et rédacteur freelance. Il est tombé dans la course à pied en 2015 et s’est spécialisé sur le marathon, chrono bloqué à 2h38 pour l’instant à celui de la Rochelle. Passionné de chaussures running, il adore partager son ressenti sur les modèles testés et pousse toujours plus loin le kilométrage pour en découvrir un maximum ! Retrouvez-le sur Strava.

Laisser un commentaire