Accueil » Chaussures de running (route) » Saucony Ride 15

Saucony Ride 15 (Test 2022) : le cruiser ultime pour les sorties longues ?

Saucony Ride 15

Publié le : 2022-03-21

Grande référence pour l'entraînement de tous les jours, la Saucony Ride 15 est confortable, polyvalente et stable.

Le consensus

9.3Note globale

Très bonnes chaussures de running confortables, stables, polyvalentes et plutôt légères pour enchaîner les kilomètres

Vous n’avez pas le temps de lire l’analyse complète ? Voici ce que vous devez savoir.

La Saucony Ride 15 est une chaussure pour les sessions quotidiennes confortables et les sorties longues. Après des versions 13 et 14 très similaires, Saucony a décidé de repenser son bestseller pour qu’il reste pertinent.

La chaussure est nettement plus légère avec 30 g en moins par rapport au modèle de 2021. Cette perte de poids vient principalement de la semelle intermédiaire PWRRUN, plus douce et plus légère, et du caoutchouc en moins sur la semelle extérieure. Pourtant, la semelle est plus épaisse avec une hauteur de 35 mm sous le talon. Le mesh reste similaire mais tout aussi efficace avec un maintien du bien ajusté et un volume idéal (ni trop ample, ni trop serré).

Grâce à cette nouvelle configuration, la chaussure de running Saucony Ride offre une course plus fluide et plus confortable avec des transitions faciles. La chaussure brille à vitesse faible/moyenne mais elle peut également se frotter aux entraînements plus vigoureux comme le fractionné si nécessaire. Enfin, la Ride est toujours aussi stable, l’un des grands points forts de ces chaussures de running universelles.

En résumé, la Saucony Ride 15 est sans aucun doute l’une des meilleures chaussures actuellement pour l’entraînement quotidien. Sa polyvalence en fait un choix incontournable pour tous les runners.

Lisez notre analyse complète de la Saucony Ride 15 pour plus d’informations.

Confort
9.5
Dynamisme
8.5
Maintien du pied
9.5
Stabilité
9.5
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9.5
Design
9

POUR

  • Grand confort
  • Beaucoup plus légère que par le passé
  • Course fluide et agréable
  • Maintien du pied impeccable
  • Chaussure stable et polyvalente

CONTRE

  • La résistance du caoutchouc à long terme reste à déterminer
  • Peu de rebond

L’analyse complète de la Saucony Ride 15

Saucony Ride 15 test

Introduction

Quel avenir pour la Saucony Ride 15, le cruiser de la marque fait pour avaler les kilomètres ? C’est la question que l’on pouvait se poser au vue du succès fulgurant de la gamme Endorphin qui couvre tous les scénarios de course à pied (entraînement, uptempo et compétition). De plus, la Kinvara n’est pas en reste, elle qui est toujours plus légère et plus amortie chaque année.

Sans vouloir tout révéler immédiatement, il est clair que Saucony a fait un travail énorme sur cette nouvelle Ride et qu’elle tient toujours sa place dans la gamme de la marque.

Plus légère, plus douce, plus amortie… grâce à une refonte complète, il semblerait qu’elle ait tout pour elle. Ou presque. On vous dit tout dans notre analyse !

Amorti

Saucony Ride 15 semelle PWRRUN amorti
Bien qu’elle garde le même nom, on a bien affaire à une nouvelle mousse PWRRUN sur la Saucony Ride 15. Il est clair que ce mélange de mousse EVA et de polyuréthane (TPU) a subi des changements. En effet, les testeurs notent que le ressenti est plus léger, presque aérien, et plus doux. Par ailleurs, la semelle intérieure est en PWRRUN+, une autre mousse que l’on retrouve sur les modèles de compétition de la marque.

Avec désormais 35 mm sous le talon et 27 mm sous l’avant-pied, l’amorti de la Saucony Ride 15 est résolument maximaliste avec une vocation de protection plutôt que de dynamisme. Non pas que la chaussure soit molle mais ce n’est certainement pas une Endorphin Pro 2 (ni même une Shift 2). Les 3 mm de semelle en plus permettent de mieux absorber les chocs pour courir tout en confort longtemps.

Le drop est de 8 mm comme sur la Saucony Ride 14. C’est un niveau d’inclinaison moyen ce qui en fait un bon choix pour convenir aux plus de coureurs possible.
Qu’en est-il du retour d’énergie ? Nous allons voir cela plus bas !

Maintien du pied (empeigne)

tige de la Ride 15 Saucony
La tige est la partie de la chaussure qui change le moins d’une année à l’autre. On retrouve ainsi un mesh technique double couche avec de nombreuses perforations pour faciliter la respirabilité dans la chaussure.

La conception affiche peu de renforts mais assure un maintien du pied précis et confortable. En particulier, on retrouve la A-Strap, une sangle héritée de l’Endorphin Pro 2 qui permet de mieux caler le médio-pied (en rouge sur les photos). Cela contribue à la bonne stabilité de la chaussure.Par ailleurs, la chaussure taille convenablement, ni trop grand, ni trop petit. la boîte à orteils (Toe Box) est plus large que par le passé ce qui rassura les coureurs qui ont les pieds larges et ont besoin de plus de volume à l’avant.

zoom sur le mesh technique de la Saucony Ride 15

Autre point, notons le contrefort rigide au niveau du talon qui peut ne pas plaire aux personnes qui ont des problèmes de tendon d’Achille.

Enfin, malgré son apparence volumineuse, la chaussure est résolument plus légère que les modèles précédents. Avec seulement 250 g pour le modèle homme et 221 g pour la version femme, on parle là d’une réduction du poids de 30 g, ce qui est loin d’être négligeable.

Adhérence et durabilité

semelle extérieure en caoutchouc de la Ride 15
C’est l’un des éléments qui change le moins généralement. Pourtant, ici, il semblerait que Saucony ait décidé de tout chambouler aussi et de s’appuyer sur le succès de sa gamme Endorphin pour redéfinir le design de la semelle.

On constate beaucoup moins de caoutchouc avec une plus grande partie de la mousse PWRRUN exposée. Cela pourrait avoir un impact sur la durabilité à long terme mais il est difficile de le quantifier dans l’immédiat. La bonne nouvelle est que les coureurs qui ont testé la chaussure n’ont pas constaté de signes d’usures après plusieurs sorties longues ce qui est déjà très encourageant.

En termes de traction, rien à signaler non plus de ce côté là : l’accroche est bonne même sur les surfaces mouillées.

Saucony Ride 15 semelle

Notons que le nouveau design de la semelle affiche une ligne de guidage pour faciliter un meilleur roulement du pied et aider à stabiliser la foulée. C’est un point que l’on retrouve notamment sur de nombreuses chaussures de la gamme Asics. Cela peut aider à rassurer les coureurs avec une légère surpronation qui recherchent une chaussure stable sans opter pour un modèle pour pronateur (et on les comprend).

Enfin, les testeurs notent que les rainures de flexion sont moins profondes, ce qui donne une configuration plus rigide avec à la clé un léger mouvement de bascule pour des transitions plus fluides.

Sensations de course

Saucony Ride 15 avis

La Saucony Ride 15 est une chaussure faite pour l’entraînement quotidien et les longues distances. Cette nouvelle configuration plus légère et plus douce lui permet d’être encore plus confortable et de lui conférer une meilleure fluidité.

Pour reprendre l’expression d’un coureur, la chaussure “disparaît sous le pied” tout en offrant un grand niveau de protection et d’amorti.

Cependant, il ne faut pas confondre fluidité et rebond. La Saucony Ride 15 est vive mais n’espérez pas un effet trampoline comme sur les « super chaussures » type Nike Vaporfly. Il n’y a rien de tout cela ici. La chaussure offre une course agréable et stable, et c’est exactement ce qu’on lui demande.

Conclusion

test de la Saucony Ride 15
La Saucony Ride 15 est la chaussure d’entraînement par excellence et cette nouvelle version apporte plus de légèreté et de confort pour en faire le meilleur cru de la gamme jusqu’à maintenant.

N’est-ce pas beau le progrès ? Avec les nouvelles technologies d’amorti, de caoutchouc et de tige, on a le privilège de pouvoir courir avec une chaussure fiable d’entraînement pour le poids d’une chaussure de compétition d’il y a 5 ans.

En clair, cette nouvelle Ride offre confort et polyvalence. Elle peut convenir à tous les niveaux et s’adapter aux différents types de sessions même si les sorties longues à allure moyenne restent son domaine de prédilection.

Date de sortie prévue : avril 2022.

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle8 mm
Épaisseur de la semelle (talon)35 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)27 mm
Poids (modèle homme)250 g
Poids (modèle femme)221 g
Année de sortie 2022

Technologies

Semelle extérieureXT-900
Semelle intermédiairePWRRUN
TigeMesh technique

Amorti

DouceurÉquilibré
DynamismeMoyen

Utilisation

DistanceMoyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureLente, Modérée
Type d'entraînementEntraînement quotidien

Comparaisons – Saucony Ride 15 vs :

Saucony Ride 14

La Ride 15 est plus légère et plus douce que la 14. Son amorti est également plus généreux avec 35 mm de semelle sous le talon contre 32 mm sur la Ride 14. Le drop reste identique avec 8 mm.

Un autre point important est la flexibilité. La 15 est moins flexible sous l’avant-pied. Cela a l’avantage de donner plus de structure pour un léger mouvement de rocker qui permet une course plus aisée. Cependant, cela reste une questions de préférence : certains coureurs préfèrent une semelle qui se plie avec le mouvement.

Dans l’ensemble, les testeurs ont jugé que la Saucony Ride 15 représentait une amélioration claire et qu’il s’agissait du meilleur modèle de la série jusqu’à présent.
Comment taille la Saucony Ride 15 ?

Cette chaussure de running suit un système de taille standard. De plus, elle est relativement ample pour convenir aux pieds larges.

Est-ce une bonne chaussure pour le marathon ?

Bien que ce ne soit pas une chaussure de compétition, sa semelle épaisse la rend confortable pour les longues distances comme le semi ou le marathon. C’est un bon choix pour un premier marathon.

Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

Laisser un commentaire