Le rebond des chaussures augmente-t-il le risque de blessure ? Décryptage d’une nouvelle étude.

La course à pied minimaliste (aussi appelée naturelle ou « barefoot ») a perdu de sa popularité ces dernières années. Pour rappel, elle se base sur le principe que les chaussures de running classiques (c’est-à-dire avec un amorti confortable et une inclinaison entre le talon et les orteils) altèreraient la foulée naturelle du coureur. Selon les partisans du minimalisme, les humains ont marché pieds nus pendant des millions d’années et notre corps a évolué en conséquence, hors les chaussures modernes avec rembourrage et rebond sont récentes. Ainsi, la course à pied minimaliste serait plus efficace en permettant au corps d’adopter un mouvement naturel qui le rendrait plus fort et donc moins sujet aux blessures.

Seulement, à l’heure actuelle, aucune étude n’a pu démontré que courir avec ce type de chaussures pouvait diminuer le risque de blessure. Ce manque de validation irréfutable a sans doute contribué au déclin du minimalisme au profit de chaussures toujours plus rembourrées et donc plus confortables. Par exemple, les chaussures les plus populaires en 2020 sont les modèles avec lame en carbone et amorti maximaliste comme l’Adidas Adizero Adios Pro ou Nike Air Zoom Alphafly NEXT%.

Une nouvelle étude met en cause le rebond des chaussures

Une nouvelle étude (1) publiée dans le journal Scientific Reports pourrait donner raison au mouvement minimaliste. Freddy Sichting de l’Université de technologie de Chemnitz et d’autres chercheurs (dont le célèbre Daniel E. Lieberman dont les travaux ont servi de base à Born to Run de Christopher McDougall) ont analysé l’impact du rebond des chaussures sous les orteils sur la biomécanique du pied.

Pour cela, les chercheurs ont fait courir plusieurs personnes avec des sandales spécialement conçues avec une courbure de 10 à 40 degrés sous l’avant-pied pour reproduire le fameux rebond des chaussures modernes. Il s’agit d’un essai randomisé contrôlé, un type d’étude considéré parmi les meilleurs pour obtenir des résultats fiables.

Leur conclusion est la suivante :

Nous avons trouvé que le rebond de l’avant-pied altère les mouvements articulaires et le travail des orteils de telle manière que les niveaux élevés de courbure sous l’avant-pied sollicitaient moins le pied pendant la marche à pied. Nos résultats aident à expliquer pourquoi le rebond de l’avant-pied est si populaire dans les chaussures depuis des centaines d’années mais suggèrent également que ce rebond peut affaiblir les muscles du pied et les rendent potentiellement plus susceptibles aux états pathologiques courants tels que la fasciite plantaire.

Ainsi, c’est le rebond qui rendrait les chaussures modernes si confortables mais cela serait aux dépens du développement musculaire potentiel du pied.

Un œil critique

Cette étude a immédiatement été reprise par de nombreux journaux à travers le monde et semble confirmer ce que les adeptes du minimalisme répètent depuis déjà longtemps.

Néanmoins, comme le note Trevor Prior, chirurgien podologue consultant, maître de conférences cliniques à l’université Queen Mary de Londres et porte-parole du Collège de Podologie, interrogé par The Guardian :

Le lien entre la diminution potentielle de force musculaire et le risque de blessure reste théorique.

C’est pourquoi la conclusion de l’étude qui suggère que les chaussures avec rebond pourraient augmenter le risque de blessure semble exagérée, même s’il est difficile ne pas être d’accord avec sa logique.

Quoi qu’il en soit, Trevor Prior et Freddy Sichting sont d’accords sur un point : en l’absence de preuves formelles démontrant la supériorité d’un type de chaussures par rapport aux autres, il est important de s’entraîner avec un éventail de modèles différents.

Ainsi, Sichting indique qu’il alterne entre chaussures minimalistes et chaussures rembourrées pour courir confortablement tout en veillant au bon développement musculaire de ses pieds.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

Source :

  1. Effect of the upward curvature of toe springs on walking biomechanics in humans.
    Freddy Sichting, Nicholas B. Holowka, Oliver B. Hansen & Daniel E. Lieberman
    https://www.nature.com/articles/s41598-020-71247-9

Photo : Isaac Wendland sur Unsplash

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Chaussure Running
      Comparer les chaussures
      • Total (0)
      Comparer
      0