Accueil » Chaussures de running (route) » Brooks Bedlam 3

Brooks Bedlam 3 : test et avis ! (2022)

Brooks Bedlam 3

Publié le : 2020-09-09

La Brooks Bedlam 3 est une bonne chaussure de running confortable et plutôt jolie pour un modèle de stabilité.

Le consensus

8.7Note globale

Bonne chaussure pour pronateur qui offre un bon niveau de confort malgré son profil un peu étroit

Très similaire au premier abord à la Brooks Levitate 4, la Brooks Bedlam 3 est son équivalent pour pronateur. Ainsi, elle affiche également un joli design avec un mesh légèrement extensible en une seule pièce et la mousse DNA AMP. La principale différence est GuideRails qui guide le mouvement du pied pour plus de stabilité.

Commençons donc par la semelle : celle-ci est moyennement épaisse avec 26 mm sous le talon et 18 mm sous l’avant-pied (drop de 8 mm). La mousse DNA AMP est ferme au toucher mais s’adoucit sous le pied lors de la course. Ainsi, l’amorti offre un bon équilibre entre douceur et fermeté. L’absorption des chocs est bonne et offre une course confortable. Les testeurs notent que la Bedlam 3 offrent un ressenti classique qui, sans être franchement rebondissant, assure un léger dynamisme pour des transitions fluides. Cela fait de ce modèle un bon choix pour les entraînements quotidiens à vitesse faible ou modérée. En termes d’adhérence, certains coureurs ont noté que la semelle laissait un peu à désirer sur les surfaces mouillées, malgré le fait qu’elle soit presque entièrement recouverte de caoutchouc.

Comme nous l’avons mentionné, la Bedlam 3 est une chaussure pour pronateur. Ainsi, une unité ferme (GuideRails) limite le mouvement du pied. Cependant, l’efficacité de ce type d’aide fait débat en l’absence de preuve scientifique. Ainsi, Nike a récemment repensé son modèle Structure pour offrir de la stabilité mais sans agressivement restreindre l’amplitude de mouvement du pied. Ce type d’approche a l’avantage d’alléger la chaussure. En effet, par opposition, la Bedlam 3 paraît lourde avec ses 306 g au compteur (269 g pour les femmes). Reste que c’est une chaussure confortable qui a même séduit les testeurs qui n’ont pas l’habitude de ce type de modèle.

Enfin, le maintien est confortable et précis (voir un peu serré). Cependant, attention si vous les pieds larges : la pointe est plutôt étroite pour les orteils. De plus, la languette ne serait pas pratique pour enfiler la chaussure selon quelques coureurs.

En résumé, la Brooks Bedlam 3 est une bonne chaussure pour pronateur avec un bon confort et un joli design. Cependant, plusieurs points faibles viennent ternir le tableau, notamment son profil étroit et son manque d’accroche par temps de pluie.

Confort
8.5
Dynamisme
9
Maintien du pied
9
Stabilité
9
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9

POUR

  • Bon confort général
  • Amorti bien dosé et légèrement dynamique
  • Joli design
  • Correction de la pronation qui reste discrète

CONTRE

  • Empeigne étroite au niveau des orteils
  • Manque d’accroche sur les surfaces humides
  • Languette pas pratique
  • Poids plutôt élevé

Technologies

Semelle extérieure

  • Pour commencer, on trouve du caoutchouc avec un motif en forme de flèches sur la partie extérieure de la semelle de la Brooks Bedlam 3. C’est un caoutchouc très résistant à l’abrasion avec un design unique qui promet une accroche impeccable lors de la course.

Semelle intermédiaire

  • La semelle intermédiaire propose la technologie d’amorti DNA AMP. Il s’agit d’une mousse en polyuréthane encapsulée dans une enveloppe thermoplastique polyuréthane (TPU). Ce système d’amorti fonctionne en empêchant l’extension de la mousse vers l’extérieur, ce qui offre une réactivité impressionnante.
  • D’autre part, il y a la technologie GuideRails : une unité dense qui doit empêcher le pied de dévier vers l’extérieur pour corriger la pronation excessive. Cette technologie promet d’offrir un support complet du pied pour un confort optimal.

Partie supérieure (empeigne)

  • L’empeigne de la Brooks Bedlam 3 affiche la technologie Fit Knit, une maille circulaire 3D qui enveloppe le pied tout en douceur en lui laissant une bonne mobilité tout en offrant le soutien nécessaire lorsque les conditions l’exigent.
  • Par ailleurs, le col en forme de chausson maintient le pied confortablement juste sous l’os de la cheville et fait office de guêtre pour empêcher que les débris comme la terre et les cailloux ne rentrent dans la chaussure.

Foire aux questions (FAQ)

Comment taille la Brooks Bedlam 3 ?

Les coureurs qui l’ont essayée indiquent qu’elle taille juste comme il faut, c’est-à-dire ni trop grand ni trop petit. Vous pouvez donc opter pour votre pointure normale pour des baskets de running. Néanmoins, si c’est votre premier modèle Brooks, un passage en boutique est avisé pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Ce modèle convient-il aux athlètes pronateurs ?

Oui, ce modèle a justement pour but de stabiliser la foulée et éviter ainsi la pronation ou la supination du pied pendant la course. Ainsi, cette chaussure s’adresse aux coureurs pronateurs qui veulent corriger leur foulée. Toutefois, on notera que pour le moment il n’y a pas d’études scientifiques démontrant la supériorité des chaussures pour pronateur par rapport aux chaussures universelles pour limiter le risque de blessure (et cela peu importe le type de foulée du coureur).

Ce modèle convient-il aux coureurs lourds (80 kg ou plus) ?

Oui, ce modèle devrait être adaptée quelque soit votre poids. En effet, même si la croyance populaire veut qu’il faut courir avec des chaussures avec une semelle épaisse pour les les athlètes lourds, il n’y a en fait peu ou pas de preuve que cela puisse avoir un impact sur le risque de blessure. De plus, la Bedlam 3 affiche une semelle de 26 mm d’épaisseur sous le talon ce qui est déjà très confortable.

Est-il possible de courir un semi-marathon ou un marathon avec ces chaussures ?

Cette chaussure Brooks convient très bien aux différents types de distances et d’entraînements. Vous pourrez donc la porter lors de vos entraînements journaliers, que vous travailliez la vitesse ou la distance. En ce qui concerne le semi-marathon ou le marathon, il n’y a pas de règle. Il faut avant tout se fier à vos préférences. Si vous pouvez courir confortablement avec cette chaussure lors de vos sorties longues pendant plusieurs mois, alors elles devraient être un choix solide pour votre épreuve !

Comparaisons – Brooks Bedlam 3 vs :

Brooks Levitate 4

Ces deux chaussures offrent des configurations similaires avec une différence majeure : la Bedlam est une chaussure pour pronateur alors que la Levitate est une chaussure neutre (pour tous les types de foulée, donc). Ainsi, la Levitate est plus légère. À moins d’avoir l’habitude des chaussures de stabilité, nous vous conseillons d’opter pour la Levitate. Voir la comparaison côte à côte.

Brooks Ricochet 2

Pareil ici : la Ricochet est pour foulée universelle alors que la Bedlam est pour pronateur. De plus, la Ricochet est plus abordable avec un prix nettement inférieur. Notez cependant que la semelle est plus fine mais offre plus de souplesse. Voir la comparaison côte à côte. Brooks Bedlam 3 test chaussure running pronateur Brooks Bedlam 3 semelle caoutchouc

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienPronateur (stabilité)
Inclinaison de la semelle8 mm
Épaisseur de la semelle (talon)26 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)18 mm
Poids (modèle homme)306 g
Poids (modèle femme)269 g
Année de sortie 2020

Technologies

Semelle extérieure
Semelle intermédiaire
Tige

Amorti

DouceurÉquilibré
DynamismeMoyen

Utilisation

DistanceMoyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureLente, Modérée
Type d'entraînementEntraînement quotidien
Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

Laisser un commentaire