Accueil » Uncategorized » On Running Cloudstratus

On Running Cloudstratus : test et avis ! (2022)

 class=

Publié le : 2019-06-29

La On Running Cloudstratus est une très bonne chaussure de route confortable et solide dotée d'un amorti ferme.

Le consensus

9.1Note globale

Très bonne chaussure de route confortable et robuste

La On Running Cloudstratus est une chaussure de route premium idéale pour courir confortablement lors des entraînements longs. Elle affiche une semelle épaisse de 28 mm sous le talon avec un drop de 8 mm. La semelle CloudTec et ses alvéoles si distinctives, signature de la marque suisse, offrent un amorti confortable même s’il est relativement ferme. De plus, alors que les premiers modèles On présentaient un talon assez dur, la Cloudstratus propose un cushioning plus doux à cet endroit. Cela ravira les coureurs attaquant du talon qui, nous le rappellerons, sont la majorité. Pour le reste, on retrouve une chaussure de grande qualité et donc solide, capable de durer. On ne peut qu’admirer le savoir-faire de la marque suisse qui propose un design élaboré parfaitement fonctionnel. Le système de laçage en particulier permet d’ajuster la pression de manière uniforme autour du pied. On reprochera simplement un poids un peu élevé à ce modèle avec 315 grammes pour les hommes et 275 grammes pour les femmes. Ainsi, la chaussure ne brille pas particulièrement lors des sessions vitesse où on lui préférera une monture plus légère. En résumé, la On Running Cloudtratus est une tres bonne chaussure de route confortable et solide au design soigné qui convient particulièrement bien aux longues distances.

Confort
9
Dynamisme
9
Maintien du pied
9
Stabilité
9
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9.5

POUR

  • Bon confort
  • Amorti agréable et ferme (pour ceux qui aiment)
  • Système de laçage particulièrement efficace
  • Excellente qualité

CONTRE

  • Poids élevé

Technologies

Semelle extérieure

  • La semelle extérieure de la On Running Cloudstratus utilise le caoutchouc CloudTec. Cette couche externe recouvre les points de contact de l’avant pied, de la partie latérale du médio-pied et du talon, et elle protège de l’abrasion lors de la transition à chaque foulée. L’adhérence assurée par ce caoutchouc permet des mouvements précis notamment lors du freinage, de l’attaque ou dans les virages.
  • D’autre part, la structure unique du système d’amorti de cette chaussure présente des rainures de flexion. Ces rainures profondes garantissent une flexibilité maximale de la semelle, ce qui permet la flexion naturelle du pied à chaque foulée. Cette caractéristique est particulièrement bénéfique pour la phase de propulsion puisque cette dernière implique une flexion importante des tendons et des articulations des orteils.

Semelle intermédiaire

  • La semelle CloudTec assure également l’amorti sous le pied. Cette technologie est présente sur toute la longueur de la chaussure et apporte un soutien à l’ensemble du pied, le protégeant des impacts. Ces éléments en formes d’alvéoles assurent une protection ciblée contre les chocs et favorisent une propulsion dynamique. Cette version présente maintenant deux couches (du médio-pied au talon) afin de garantir un amorti confortable.
  • On trouve également la technologie de cushioning Helion, une mousse technique suisse qui a pour but d’améliorer la performance et le confort du coureur sans pour autant sacrifier la flexibilité ni alourdir la chaussure. Cette matière atténue les chocs lors de la phase d’impact, améliore le retour d’énergie vers le pied lors de la propulsion et conserve la structure, y compris lors de changements importants de température en extérieur.
  • Enfin, une semelle intérieure nervurée se trouve au-dessus du système d’amorti principal. Cet élément offre un dynamisme supplémentaire sous le pied. Cette semelle est légèrement surélevée au niveau de la partie médiale du médio-pied, ce qui permet de soutenir la voûte plantaire, évitant tout affaissement pendant la course.

Partie supérieure (empeigne)

  • L’empeigne de la On Running Cloudstratus se traduit par un mesh technique conçu pour s’adapter à l’anatomie et au mouvement du pied humain. Elle présente une forme légèrement convexe qui réduit la pression sur le cou-de-pied. Par ailleurs, la partie avant est arrondie afin de favoriser le déploiement naturel des orteils. Des petits orifices assurent la respiration en laissant l’air circuler à l’intérieur de la chaussure pour garantir un revêtement frais et sec.
  • D’autre part, le système de revêtement consiste en l’association de plusieurs éléments synthétiques, d’un élément global au niveau du médio-pied qui recouvre les parties latérale et médiale, et de renforts des coutures. Chacun de ces éléments a pour objectif d’éviter que le pied ne glisse ou ne sorte accidentellement de la chaussure. Ils aident également à renforcer l’empeigne pour une meilleure durabilité.
  • Le système de laçage est un système traditionnel de boucles à nouer, mais le positionnement des œillets permet un laçage en étoile. Ceci implique la présence de nombreux œillets supplémentaires asymétriques et discrets sur le cou-de-pied (ceci permet de personnaliser l’espacement des zigzags des lacets) et de cordons élastiques sur l’empeigne (pour garantir la flexibilité des articulations des orteils et un bon ajustement à l’avant de la tige).
  • Enfin, la languette et le col légèrement rembourrés assurent l’amorti au niveau du tendon d’Achille, des chevilles et du cou-de-pied pour un maintien plus confortable.

Foire aux questions

Quel type de soutien offre la On Running Cloudstratus ?

Ce modèle offre un soutien neutre pour foulée universelle. Ainsi, il n’y a pas d’éléments pour corriger la pronation ou supination excessive lors de la course à pied. On rappellera que les chaussures universelles sont adaptées à tous les coureurs du moment qu’elles sont confortables (voir notre article pour plus d’informations).

Quelle est la différence entre ce modèle et la Nike Air Zoom Pegasus 36 ?

Ces deux chaussures de route présentent des caractéristiques similaires. Elles ont ainsi toutes les deux une semelle épaisse de 28 mm sous le talon avec un drop équivalent. Cependant, la Pegasus est nettement plus légère avec plus de 50 grammes en moins. Les sensations de course diffèrent également avec un amorti plus ferme pour la Cloudstratus. Enfin, la Cloudstratus est également plus chère mais potentiellement plus durable. Voir notre comparateur pour une comparaison détaillée de ces deux modèles.

Comment taillent les chaussures Cloudstratus ?

Ces chaussures taillent de façon régulière. Vous pouvez donc commander votre taille habituelle. Cependant, s’il s’agit de votre premier modèle On, une visite en magasin peut être utile. On Running Cloudstratus test chaussure route

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle8 mm
Épaisseur de la semelle (talon)28 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)20 mm
Poids (modèle homme)315 g
Poids (modèle femme)275 g
Année de sortie 2019

Technologies

Semelle extérieure
Semelle intermédiaire
Tige

Amorti

Douceur
Dynamisme

Utilisation

Distance
Allure
Type d'entraînement
Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

Laisser un commentaire