Accueil > Chaussures de running (route) > On Cloudeclipse

On Cloudeclipse (test 2024) : meilleure absorption des chocs ?

On Cloudeclipse test

La On Cloudeclipse est une chaussure de running maximaliste avec une absorption des chocs impressionnante tout en étant réactive.

Notre verdict

9.4Note globale

Excellente chaussure avec des caractéristiques très complètes pour une grande polyvalence.

Vous n’avez pas le temps de lire l’analyse complète ? Voici ce que vous devez savoir.

La On Cloudeclipse est une chaussure de running nouvelle génération qui marque un changement de cap pour la marque suisse. L’ingéniosité de la semelle intermédiaire avec la géométrie Double CloudTech Phase et la mousse Helion donne un résultat unique.

L’absorption des chocs est telle que l’on peut se demander s’il ne s’agit pas du produit le plus abouti du marché dans ce domaine. Pourtant, la chaussure est réactive, ce qui donne une excellente combinaison.

La tige en maille est très souple et aérée. On ressent beaucoup de confort en l’enfilant. Cependant, certains testeurs notent un souci d’ajustement suivant la taille des pieds. La semelle extérieure est renforcée par du caoutchouc aux endroits stratégiques pour une bonne traction.

En résumé, la On Cloudeclipse est une chaussure redoutable d’efficacité qui offre une protection à toute épreuve et une sensation d’apesanteur pour beaucoup de plaisir de course.

Lisez notre analyse complète de la On Cloudeclipse pour plus d’informations.

Confort
9.5
Dynamisme
9
Maintien du pied
9
Stabilité
9.5
Durée de vie
9.5
Rapport qualité-prix
9.5
Design
9.5

Avantages

  • Absorption des impacts optimale
  • Bon retour d’énergie
  • Grande polyvalence et longue durée de vie
  • Conception très ingénieuse qui donne une sensation d’apesanteur unique

Inconvénients

  • Adhérence moyenne sur surface humide
  • Problème d’ajustement suivant la taille du pied

Introduction

test On Cloudeclipse

La marque On Running s’est fait connaître pour ses fameux « plots » dans ses semelles extérieures. Elle a longtemps été réputée pour une bonne qualité de finition sans pour autant offrir des produits « performants ». Le virage pris dernièrement la replace clairement dans la course à la meilleure chaussure.

La On Cloudeclipse a une semelle extérieure « classique » sans les fameux plots. En revanche, la conception de la semelle intermédiaire est innovante. Il convient donc de voir où elle se situe et quelles sont ses points forts et ses points faibles.

C’est ce que nous allons voir dans cette analyse issue d’un test de 300 km ainsi que du ressenti de plusieurs coureurs.

Amorti

On Cloudeclipse amorti semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire de la On Cloudeclipse est constituée d’une double couche de mousse Helion en EVA assez dense. L’innovation vient cependant de la géométrie DoubleTech Phase. On peut observer les creux inclinés dans le sens de la course qui permettent à la mousse de s’affaisser en séquence lors de l’impact au sol.

Cette disposition a été étudiée informatiquement pour obtenir la meilleure absorption possible des chocs. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est une réussite. Le résultat fait l’unanimité des testeurs qui notent une protection impressionnante parmi les meilleures du marché.

coureur portant On Cloudeclipse roulement facile

Le ressenti de l’amorti n’est pas facile à décrire, entre fermeté et douceur. Certains évoquent une sensation d’apesanteur, en tout cas, on peut dire que c’est très agréable et que cela permet d’affronter le bitume sereinement. Les dimensions étant de 37 mm sous le talon et 31 mm sous le métatarse, celles-ci viennent confirmer le statut de chaussure maximaliste.

Attention au drop de 6 mm, classique chez la marque, mais qui peut demander un temps d’adaptation au départ.

Retour d’énergie

On Cloudeclipse talon

Avec un poids de 268 g en 42, la chaussure ne se classe pas parmi les plus légères. Ce qui est étonnant, c’est que l’on ne le sent pas en courant avec. La réactivité est surprenante au vu de l’épaisseur. D’autant plus que la chaussure s’adapte au rythme avec une facilité déconcertante.

Le rocker a été placé stratégiquement à l’avant du pied pour une foulée plus fluide. Cela permet des transitions talon-orteil très rapides. On se retrouve parfois à des rythmes supérieurs à ceux prévus sans avoir l’impression de forcer. La On Cloudeclipse possède un très bon dynamisme qui lui confère une polyvalence redoutable.

On Running Cloudeclipse

Soutien et stabilité

La technologie SpeedBoard spécifique à la marque a été modifiée pour en quelque sorte « rigidifier » la chaussure au milieu pour aider le pied à se stabiliser lors de la transition vers l’avant. Ajoutons à cela une mousse assez dense pour un ressenti ferme, la On Cloudeclipse a un déroulé en toute sécurité. La chaussure est pour foulées neutres.

Speedboard On Cloudeclipse

Maintien du pied (empeigne)

La tige en maille technique est très douce et aérée. La respirabilité est très bonne, mais il y a suffisamment d’épaisseur pour un fonctionnement été comme hiver.

On Cloudeclipse tige mesh technique

La toebox est spacieuse. Même si la chaussure taille normalement, certains testeurs aux pieds fins ont noté un manque d’ajustement. Je me permets de nuancer ce point, on peut observer deux bandes réfléchissantes à l’avant qui s’attachent avec des boucles au lacet ainsi qu’une bande au milieu qui sert de support au reste des lacets. Je pense donc que la On Cloudeclipse pourra s’adapter à une grande variété de pieds.

Le contrefort talon est bien exécuté, semi-rigide en haut et rigide en bas pour un bon maintien de celui-ci. Pas de glissement à prévoir. La languette tricotée est un point appréciable, avec une grande respirabilité.

languette tricotée On Cloudeclipse

Traction

La répartition du caoutchouc sur la semelle extérieure sur les parties latérales du talon ainsi que sur l’avant-pied rappelle le système torsion qu’utilisait Adidas.

On Cloudeclipse semelle extérieure caoutchouc

Certains testeurs notent que l’atterrissage talon est un peu trop rigide sur ces parties latérales. Les rainures assurent une bonne flexibilité.

L’adhérence est très bonne avec une bonne accroche au sol, même si celle-ci est un peu moins bonne sur surfaces humides. Les sentiers classiques ne poseront pas de problème, ce sera plus délicat avec des cailloux qui peuvent se loger dans le creux du talon.

Utilisation

julien guyod teste les On Cloudeclipse

Le plaisir de course offert par la chaussure permet une très large utilisation. L’absorption des chocs est telle qu’il est possible d’affronter toutes les distances, et ce, pour tous les types de runners.

De plus, le bon dynamisme de la chaussure lui permet d’être utilisée pour quasiment tous les entraînements, sauf pour les séances de vitesse sur piste. La chaussure s’adapte très bien au rythme demandé, du footing de récupération aux longues tempo runs.

Cloudeclipse On Running

En compétition, on pourra bien évidemment trouver des modèles plus efficaces comme la On Cloudboom Echo 3 par exemple. Mais, la Cloudeclipse est une très bonne alternative pour ceux qui ne veulent pas de la rigidité d’une plaque carbone, elle est très performante et sera un allié de choix sur une distance comme le marathon.

Qualité et durée de vie

Le caoutchouc de la semelle extérieure est très durable, le mesh est robuste et la mousse Helion est assez dense pour conserver longtemps ses propriétés. Cela donne une bonne durée de vie et un rapport qualité-prix dans la norme du marché.

Empreinte carbone et protection des animaux

CloudTec technlogie en action

L’empeigne « dope dye » consomme 90 % d’eau en moins et le polyester est 100 % recyclé. Nous avons contacté la marque, mais à priori la chaussure n’est pas vegan.

Conclusion

La On Cloudeclipse est un produit avec une qualité de finition remarquable. La protection offerte est parmi les meilleures du marché avec une absorption des chocs impressionnante, tout en conservant une très bonne réactivité.

La chaussure sera un très bon partenaire pour tout type d’entraînement, mais également un très bon choix pour des compétitions type marathon.

Description technique

Cloudeclipse chaussures de running pour homme

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle6 mm
Épaisseur de la semelle (talon)37 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)30 mm
Poids (modèle homme)268 g
Poids (modèle femme)240 g
Année de sortie 2023
Athlètes
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieureCaoutchouc
Semelle intermédiaireSuper-mousse Helion, Double CloudTec Phase, Speedboard
TigeMaille technique, languette tricotée
CaractéristiquesCoureur lourd, Matières recyclées, Rocker

Amorti

DouceurDoux
DynamismeÉlevé

Utilisation

DistanceCourte, 5 km, Moyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureLente, Modérée, Rapide
Type d'entraînementEntraînement quotidien
Julien Guyod

Julien Guyod

Julien Guyod est enseignant en mathématiques et rédacteur freelance. Il est tombé dans la course à pied en 2015 et s’est spécialisé sur le marathon, chrono bloqué à 2h38 pour l’instant à celui de la Rochelle. Passionné de chaussures running, il adore partager son ressenti sur les modèles testés et pousse toujours plus loin le kilométrage pour en découvrir un maximum ! Retrouvez-le sur Strava.

Laisser un commentaire