Accueil > Chaussures de trail > Brooks Catamount 3

Brooks Catamount 3 (test 2024) : idéales pour un trail court ?

Brooks Catamount 3 test

La Brooks Catamount 3 est une chaussure de trail très réactive aux caractéristiques complètes, idéale pour les trails de distances courtes ou intermédiaires.

Notre verdict

9.4Note globale

Excellente chaussure de trail très polyvalente et idéale pour la performance en compétition.

Vous n’avez pas le temps de lire l’analyse complète ? Voici ce que vous devez savoir.

La Brooks Catamount revient pour une troisième édition après une deuxième version qui a connu beaucoup de succès. La marque fait le choix de la continuité avec les mêmes technologies, tout en apportant quelques modifications.

La semelle intermédiaire est de nouveau composée de la mousse DNA Flash avec nitro-injection. On retrouve également la plaque propulsive SkyVault trail en Pebax. La combinaison entre ces deux éléments assure une foulée très réactive tout en gardant une forte polyvalence.

La tige en mesh est monocouche pour aller à l’essentiel, le confort est satisfaisant et l’ajustement au plus près du pied. Il y a également des inserts renforcés pour plus de protection. Pour la semelle extérieure, la technologie TrailTack Green Rubber a déjà fait ses preuves, notamment avec la Brooks Cascadia 17. Elle assure une excellente traction sur toutes les surfaces.

En résumé, la Brooks Catamount 3 est une réussite et la place parmi les meilleures chaussures de trail pour des distances courtes ou intermédiaires.

Lisez notre analyse complète de la Brooks Catamount 3 pour plus d’informations.

Confort
9.5
Adhérence
9.5
Protection et maintien
9.5
Dynamisme
9.5
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
9.5
Design
9

Avantages

  • Chaussure polyvalente et performante
  • Très bonne traction sur toutes les surfaces
  • Amorti dynamique, bonne durabilité
  • Tige confortable qui entoure bien le pied
  • Plaque de propulsion et de protection efficace

Inconvénients

  • Chaussure un peu étroite à l’avant pour certains testeurs
  • Certains coureurs trouvent l’amorti insuffisant sur longue distance

Introduction

test Brooks Catamount 3

Brooks est l’un des plus gros vendeurs de chaussures aux Etats-Unis en running. Dans le secteur du trail, la marque a mis un peu plus de temps pour convaincre les spécialistes. Ce qu’elle a réussi à faire avec des modèles comme les Cascadia.

Cependant, il manquait à la marque une paire de chaussure de course plus réactive dans sa gamme. C’est le manque qu’est venu combler la Catamount, première du nom. Mais celle-ci s’est avérée décevante bien que pleine de promesses. La v2 a corrigé ces défauts et s’est vraiment imposée.

Il convient donc de voir ce qu’il en est pour la Brooks Catamount 3 dans cette analyse issue d’un test de plus de 200 km ainsi que des avis de plusieurs testeurs.

Adhérence

Brooks Catamount 3 semelle extérieure caoutchouc

Visuellement, difficile de trouver des différences entre les semelles extérieures des versions 2 et 3. C’est assez logique tant celle de la Catamount 2 avait convaincu et fait l’unanimité. Il y a tout de même deux différences.

La première, la taille des crampons passe de 4 mm à 3,5 mm. La deuxième, le caoutchouc TrailTack Green est fabriqué à partir de 25 % de matériaux recyclés, la composition est donc différente. Malgré cela, les performances sont assez similaires. On retrouve la même couverture, à savoir des crampons au niveau du talon et de l’avant-pied et moins au médio-pied. Ils sont orientés de la même façon pour privilégier l’accroche et l’agressivité.

TrailTack Green Brooks Catamount 3

Force est de constater que l’adhérence est très bonne et qu’il est difficile de prendre la chaussure en défaut, que ce soit sur des sentiers techniques ou des rochers humides. Les rainures présentes aux endroits stratégiques assurent une bonne flexibilité.

On peut également noter le pare-pierres, jugé efficace par les testeurs et qui offre une bonne protection. Seul point relevé, la taille des crampons, jugée insuffisante par certains qui auraient préféré une longueur de 5 mm ou de 4 mm comme sur la version précédente pour une accroche plus puissante.

Types de terrains

Brooks Catamount 3 sur le sentier rocailleux

Sur route, comme souvent avec les chaussures de trail, l’usage doit être limité ne serait-ce que pour préserver la durée de vie des crampons. Mais c’est bien le seul point de vigilance pour ce modèle, car la Brooks Catamount 3 assure un déroulé efficace et fluide sur route, aucun problème pour alterner des portions entre route et chemins.

Pour le reste, la polyvalence de la chaussure est certaine. Elle s’en sort aussi bien sur les sols compacts que meubles. Les terrains rocailleux en montagne ne posent aucun problème, même chose pour les sentiers enneigés.

Seul point relevé, certains testeurs ont relevé une moins bonne accroche que sur la version précédente, due selon eux à l’utilisation de matériaux recyclés. Cependant, avec la nouvelle semelle extérieure, la boue ne s’accumule que très peu et la chaussure est efficace grâce à une bonne emprise au sol. Pour ma part, je l’ai trouvée très sûre en toutes circonstances.

Amorti

Difficile de changer la mousse tant DNA Flash avait fait l’unanimité. Il s’agit d’une mousse en EVA infusée d’azote, procédé qui permet d’alléger grandement la chaussure. La sensation est assez ferme, mais sans excès. La foulée reste agréable.

Brooks Catamount 3 amorti semelle intermédiaire

On retrouve également la plaque SKYVAULT qui remplit plusieurs fonctions. Lors de la poussée, la plaque se plie et se remet en place. Ce qui apporte une très bonne stabilité et beaucoup de flexibilité, notamment dans les descentes comme en côte.

Avec des dimensions de 28 mm sous le talon et 22 mm sous l’avant-pied, l’accent a clairement été mis sur la légèreté. Malgré cela, selon la marque, l’absorption des chocs est suffisante pour des distances entre 50 et 100 km. Je pense que pour pousser aussi loin cela dépendra de l’utilisateur, mais on peut valider l’amorti suffisant pour des distances courtes ou intermédiaires.

Attention au drop de 6 mm : sans être radical, il est un peu en dessous des standards du marché et peut demander un temps d’adaptation.

Brooks Catamount 3 talon

Retour d’énergie

Avec un poids de 246 g en 42, la Brooks Catamount 3 se retrouve allégée. Autant dire que la réactivité est encore meilleure que sur la version 2, le dynamisme est excellent.

Il n’y a pas vraiment de rebond avec la fermeté de la mousse, celui-ci est plus subtil du type efficace vers l’avant. Mais comme d’autres traileurs, j’avoue ne pas avoir ressenti le côté de propulsion de la plaque SKYVAULT mis en avant par la marque. Celle-ci aide bien en revanche en montée.

Le rocker est modéré, mais l’agressivité de la chaussure assure des transitions talon-orteil fluides.

julien guyod teste les Brooks Catamount 3

Maintien du pied

Autant le dire tout de suite, la tige est une masterclass de Brooks. L’équation était pourtant complexe : comment allier légèreté, maintien, confort, protection ?

Pour alléger la chaussure et gagner en réactivité, Brooks a fait le choix d’une tige en maille monocouche, ce qui peut laisser craindre des problèmes sur les points évoqués. Et pourtant, on peut déjà noter qu’elles sont confortables avec juste ce qu’il faut de rembourrage présent aux bons endroits.

Brooks Catamount 3 tige mesh technique

L’ajustement est quasi parfait et vient bien envelopper le pied sans le compresser. La languette à gousset est fine et efficace, sans glissement. Le contrefort talon rigide ne remonte pas très haut sur le tendon d’Achille, mais le maintient efficacement tout en confort grâce au rembourrage. Les lacets crantés tiennent bien en place et la petite boucle pour resserrer la partie arrière est très appréciable.

Comme souvent, les goûts des traileurs diffèrent. Si certains apprécient cet ajustement et ce verrouillage impeccable, gage de sécurité en descente notamment, d’autres trouvent qu’il n’y a pas assez d’espace pour les orteils et qu’ils ne se voient pas la garder sur de longues distances.

On peut quand même conclure sur ce point en disant que la chaussure taille normalement, tout en étant peut-être un peu étroite à l’avant pour certains pieds larges.

Brooks Catamount 3 renfort de pointe

Protection et respirabilité

La tige est très aérée, les chaussures sont respirantes tout en restant suffisamment protectrice par temps frais. Le pare-pierres à l’avant est assez léger, mais jugé efficace par l’ensemble des testeurs.

On peut également noter les inserts renforcés qui préservent bien des obstacles et apportent du soutien ainsi que la plaque Skyvault trail qui assure une très bonne protection supplémentaire. Avec tous ces éléments, les testeurs ont trouvé que les Catamount 3 peuvent affronter tous les scénarios.

Utilisation

Brooks Catamount 3 chaussures de running

La Brooks Catamount 3 est une chaussure explosive, idéale quand on veut une sortie avec de la vitesse. Pourtant, tous les éléments évoqués lui assurent une bonne polyvalence pour les entraînements, assez surprenante au vu du poids.

Elle est capable d’affronter tout type de terrain et peut s’envisager pour toutes sorties sur des distances courtes ou intermédiaires. Sa réactivité en fait une alliée de choix pour les compétitions sur ces mêmes distances.

On peut cependant souligner les points de vigilance déjà abordés. La marque annonce des compétitions jusqu’à 100 km, mais cela ne concernera pas tous les coureurs.

Brooks Catamount 3 Plaque de propulsion SkyVault

Que ce soit pour le manque d’espace à l’avant ou l’absorption des chocs peut-être insuffisante, certains trailers n’iront pas au-delà de distances moyennes avec. Nul doute qu’à l’inverse, certains seront chaussés de Catamount 3 même sur des courses comme des ultras. Autre point, pour les terrains boueux, certains auraient apprécié des crampons plus profonds.

Qualité et durée de vie

Les testeurs trouvent les Catamount 3 plus durables, avec une bonne semelle extérieure et une tige de qualité. C’est donc un produit avec un bon rapport qualité-prix.

La tige est constituée à 41,2% de matériaux recyclés, ce qui a permis de détourner 8,29 bouteilles en plastique des décharges pour chaque paire fabriquée. Ajoutons que les chaussures sont vegan et certifiées neutres en carbone.

coureur portant Catamount 3 Brooks

Conclusion

Brooks frappe fort avec la Catamount 3 et propose une chaussure hybride qui vient titiller les cadors du classement. On peut retenir son excellent dynamisme qui en fait un choix évident pour les compétitions de courtes ou moyennes distances.

Ses caractéristiques complètes lui permettent d’affronter tout type de terrain et assurent une très bonne polyvalence, gage d’efficacité pour l’entrainement quel que soit votre objectif.

YouTube video

Comparaisons

Brooks Catamount 2

Le choix de la continuité a été fait et les fans de la version 2 ne seront pas dépaysés. On peut tout de même noter des nouveautés. Déjà une conception plus responsable, qui d’ailleurs modifie quelque peu la semelle extérieure.

On peut également noter une nouvelle tige plus légère et respirante, qui permet d’avoir des chaussures plus légères et réactives, mais également un meilleur ajustement.

La Catamount 3 est donc meilleure que la version 2, mais les deux produits sont tout de même assez proches, rien ne vous empêche de d’acheter la Catamount 2 si vous la voyez en promotion.

Autres comparatifs

Description technique

Brooks Catamount 3 unboxing

Caractéristiques

TerrainTrail
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle6 mm
Épaisseur de la semelle (talon)28 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)22 mm
Poids (modèle homme)246 g
Poids (modèle femme)238 g
Année de sortie 2024
Athlètes
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieureTrailTack Green Rubber
Semelle intermédiaireDNA Flash, plaque de propulsion SkyVault
TigeMaille TPEE monocouche, embout TPU
CaractéristiquesVegan, Matières recyclées, Ecologique

Amorti

DouceurFerme
DynamismeÉlevé

Utilisation

DistanceCourte, Moyenne
AllureModérée, Rapide
Type d'entraînementEntraînement quotidien, Compétition
Julien Guyod

Julien Guyod

Julien Guyod est enseignant en mathématiques et rédacteur freelance. Il est tombé dans la course à pied en 2015 et s’est spécialisé sur le marathon, chrono bloqué à 2h38 pour l’instant à celui de la Rochelle. Passionné de chaussures running, il adore partager son ressenti sur les modèles testés et pousse toujours plus loin le kilométrage pour en découvrir un maximum ! Retrouvez-le sur Strava.

Laisser un commentaire