Accueil > Chaussures de running (route) > Adidas UltraBoost 21

Adidas UltraBoost 21 : l’analyse des tests !

Adidas UltraBoost 21 test

Publié le : 2021-02-04

L'Adidas UltraBoost 21 est une chaussure stylée mi-sneaker mi-running.

Le consensus

8.5Note globale

Chaussure de running stylée et confortable mais trop lourde et qui manque de dynamisme

Ceci est un ancien modèle. Découvrez le test de la nouvelle Adidas UltraBoost 22.

Chaque année, la sortie de l’Adidas UltraBoost 21 fait beaucoup de bruit… mais également beaucoup de déçus. Disons-le clairement : c’est un modèle à mi-chemin entre la sneaker et la chaussure de running qui fait plus dans le style que la performance.

Son design à la fois épuré et imposant est particulièrement réussi et vaut à lui seul le détour. L’empeigne en maille Primeknit avec sa configuration chausson offre un grand confort et un maintien du pied impeccable selon les testeurs. Elle est à la fois respirante et extensible pour un soutien du pied bien ajusté. De plus, la maille utilise Primeblue à hauteur de 50%, du plastique recyclé repêché dans les océans (Parley Ocean Plastic). L’UB21 marque également le retour du cadre en plastique au niveau du médio-pied. Décrié par le passé par beaucoup de coureurs, il se fait relativement discret sur ce modèle.

Ensuite, l’amorti passe à la vitesse (ou plutôt à l’étage) supérieur avec désormais 31 mm d’épaisseur sous le talon contre 27 mm auparavant. Adidas annonce 6% de Boost en plus et ça se voit : les petits granules en TPU blancs forment une semelle massive, notamment au niveau du talon. Autre changement : la lame en plastique Linear Energy Push qui remplace le Torsion System des modèles précédents. Cet élément donne de la structure à la plateforme pour une meilleure stabilité et une poussée plus efficace sous les orteils. En pratique, les testeurs jugent l’amorti ferme et poussif, sans grand dynamisme, même s’il faut reconnaître que la chaussure offre une course stable. Le poids n’aide sans doute pas : la chaussure pèse 348 g (soit encore plus que le modèle précédent), ce qui limite ses ambitions de vitesse.

Enfin, la semelle extérieure a également été repensée et succombe à la mode de la mousse découverte (seulement au centre) sans que cela ne limite la durabilité ou l’adhérence, toutes les deux très bonnes.

En résumé, à moins d’être un fan de la gamme, on voit peu de raisons d’opter pour l’UB21, si ce n’est son maintien plus confortable, sa bonne absorption des chocs et son design léché. Pour le reste, cette Ultraboost est trop lourde et trop rigide pour vraiment se faire plaisir, même pour l’entraînement quotidien.

Confort
8.5
Dynamisme
9
Maintien du pied
9
Stabilité
9
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
7.5
Design
9

POUR

  • Empeigne soignée qui offre un maintien impeccable
  • Bonne absorption des chocs
  • Course stable
  • Solide et adhérente

CONTRE

  • Poids élevé
  • Chaussure onéreuse
  • Amorti ferme qui manque de dynamisme
Adidas UltraBoost 21 test chaussure running

Technologies

Semelle extérieure

Adidas UltraBoost 21 semelle caoutchouc continental boost
  • Pour commencer, on trouve la technologie Stretchweb Continental sur la partie extérieure de la semelle. Il s’agit d’un caoutchouc robuste avec un design unique pour augmenter la solidité et l’accroche sur le bitume, même lorsque la météo est mauvaise.

Semelle intermédiaire

 
  • La semelle intermédiaire utilise la technologie d’amorti phare d’Adidas : Boost. Elle se traduit par des milliers de granules en polyuréthane thermoplastique (TPU) fusionnés ensemble pour supporter le pied pendant l’effort. Son objectif est de disperser les chocs et d’augmenter le dynamisme grâce à un rebond idéal.
  • D’autre part, grande nouveauté de 2021, Linear Energy Push est un système de torsion qui donne de la structure à la plateforme pour un retour d’énergie explosif. Selon Adidas, cette configuration augmente la rigidité de 15% sous l’avant-pied pour une propulsion plus efficace.
  • Enfin, la semelle intérieure amovible complète l’amorti et améliore le confort à l’intérieur de la chaussure.

Partie supérieure (empeigne)

Adidas UltraBoost 21 avis
  • L’empeigne de l’Adidas UltraBoost 21 utilise la technologie Primeknit, une maille souple, légère et respirante. Sans couture, elle enveloppe agréablement le pied avec souplesse en s’adaptant à sa morphologie.
  • Par ailleurs, l’empeigne utilise Primeblue, un textile technique composé à moitié de plastique recyclé Parley Ocean pour limiter l’empreinte écologique de l’empeigne.
  • Le design en forme de chausson enveloppe le pied avec souplesse. Cette conception prévient les irritations dues aux frottements et permet de se chausser et déchausser plus facilement.
  • Enfin, le contrefort externe cale le talon avec confort pour un maintien plus efficace et plus agréable pendant la course à pied.

Foire aux questions (FAQ)

Comment taille l’Adidas UltraBoost 21 ?

Cette chaussure est récente et nous n’avons pas encore assez de retours de coureurs pour trancher la question. Nous mettrons cette section à jour dès que nous aurons plus d’informations. Cependant, dans l’ensemble, les chaussures de running Adidas taillent fidèlement à la pointure annoncée. Dans tous les cas, si c’est votre première paire d’Adidas, un passage en boutique est toujours mieux.

L’UltraBoost 21 convient-elle aux coureurs pronateurs ?

Oui, car il s’agit d’une chaussure pour foulée universelle (aussi appelée neutre). Ainsi, elle s’adresse à tous les athlètes quelque soit leur foulée. Elle n’affiche donc pas de correction spécifique pour éviter la surpronation. Rappelons ici que, dans tous les cas, les modèles pour pronateur ne sont pas plus efficaces que les chaussures universelles pour limiter le risque de blessure (voir notre article sur le sujet). Nous conseillons donc de choisir vos chaussures de running en fonction de leur confort, le critère plus important.

Cette chaussure de running convient-elle aux athlètes avec un poids élevé (85 kg ou plus) ?

Oui, ce modèle devrait convenir quelque soit votre morphologie car il propose une semelle d’épaisseur généreuse avec 31 mm sous le talon et 21 mm sous l’avant du pied, ce qui est suffisant pour la grande majorité des coureurs.

Ces chaussures sont-elles recommandées pour courir un marathon ?

Oui, cette chaussure de running Adidas convient très bien aux différents types d’entraînements et de distances. En ce qui concerne le marathon, cela dépend avant tout de votre ressenti. Si vous pouvez accumuler les entraînements longs (20 km et au-delà) sans douleur ou gêne alors elle devrait pouvoir vous accompagner sans souci pour votre course !

Comparaisons – Adidas UltraBoost 21 vs :

Adidas UltraBoost 20

L’UB21 est plus amorti grâce à une semelle plus épaisse. Cependant, cela l’alourdit et elle pèse 20 g en plus que l’UB20. Pour le reste, l’amorti est similaire. Autre point intéressant : l’UltraBoost 21 est moins étroite, ce qui était l’un des principaux points négatifs du modèle antérieur.

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle10 mm
Épaisseur de la semelle (talon)31 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)21 mm
Poids (modèle homme)348 g
Poids (modèle femme)316 g
Année de sortie 2021
Athlètes
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieure
Semelle intermédiaire
Tige
CaractéristiquesMatières recyclées

Amorti

DouceurFerme
DynamismeFaible

Utilisation

DistanceMoyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue
AllureLente, Modérée
Type d'entraînementEntraînement quotidien
Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Il a également contribué au lancement de la marque américaine Under Armour en Europe, notamment sa collection HOVR pour le running, au sein de son équipe marketing. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

Laisser un commentaire