Accueil > Chaussures de running (route) > Puma Deviate Nitro Elite Racer

Puma Deviate Nitro Elite Racer (test 2024) : bon choix carbone ?

Puma Deviate Nitro Elite Racer test

Puma continue d’essayer de s’imposer comme l’un des acteurs incontournables dans le monde très compétitif des chaussures de running. Si la marque manque de visibilité, elle mérite à être découverte tant elle propose des modèles de grande qualité confortable et efficace.

Après la Deviate Nitro 2, place au test terrain de la Puma Deviate Nitro Elite Racer, un modèle ultra-léger à plaque carbone qui vient se frotter aux références comme la Nike Alphafly 3 ou la Saucony Endorphin Pro 4.

L’essai est-il réussi ? Ces chaussures peuvent-elles convenir à votre pratique et votre profil de runner ? Continuez à lire pour découvrir mon avis complet.

Amorti

Puma Deviate Nitro Elite Racer amorti semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire utilise la plaque carbone INNOPLATE et la mousse NITRO ELITE infusées à l’azote sur deux couches. Comme pour les concurrents, l’alchimie entre ces deux éléments détermine la réussite de la chaussure.

Là où certains modèles affichent une épaisseur de 40 mm ou pas loin, les Puma sont à 36 mm sous le talon et 28 mm sous l’avant-pied. Elles sont donc moins amorties et ressemblent visuellement à des chaussures de running classiques.

Puma Deviate Nitro Racer chaussures de marathon

Le drop de 8 mm est classique sur ce genre de modèle à plaque carbone. Cette configuration rend la chaussure accessible au plus grand nombre.

Malgré leur conception légère (185 g), les Deviate Nitro Racer offrent toute la protection nécessaire pour une bonne absorption des chocs sur les distances longues comme le marathon. Cela s’applique également aux coureurs lourds même si cela reste une question de préférence personnelle et de confort.

Dynamisme

coureur en chaussures de course à pied Puma Deviate Nitro Elite Racer

Sans surprise, le dynamisme est excellent. En course, la chaussure se révèle un grand plaisir grâce à leur légèreté et la propulsion qu’elles offrent.

Que ce soit pour les répétitions courtes de vitesse, le tempo, ou les sorties longues, tout s’enchaîne très facilement.

chaussures de course sur la plage Puma Deviate Nitro Elite Racer

On ne va pas forcément plus vite, mais la propulsion permet une grande économie d’énergie. Plus on va vite plus la propulsion sera élevée et plus l’économie sera importante.

Au bilan, le dynamisme est excellent et parfaitement comparable aux modèles carbones les plus performants d’autres marques plus connues.

Stabilité

La stabilité est parfois le point faible des chaussures à plaque carbone, notamment celles qui sont très épaisses. Cela est parfois accentué par l’effet rebond, quand la chaussure peut s’écraser sur le sol pour propulser vers l’avant.

Ce n’est pas le cas pour ces Puma. Leur faible hauteur et l’amorti plutôt ferme donnent une bonne structure, ce qui limite le risque d’instabilité.

test Puma Deviate Nitro Elite Racer

Je me suis senti en sécurité lors des changements de rythme et des virages.

Ce modèle est pour foulée neutre, cela signifie qu’il n’y a pas de correction apportée à la foulée pour éviter la surpronation.

Maintien du pied

Le mesh de la tige est monocouche et très minimaliste avec rien de superflu. La matière est un peu plastique et peut ne pas plaire à tout le monde pour son côté « raide ». Malgré cela, l’intérieur est doux et le maintien efficace.

intérieur des chaussures de course Puma Deviate Nitro Elite Racer

Le mesh est très respirant et proche du pied sans pour autant le comprimer.

La languette est également très minimaliste, mais le rembourrage assure le confort, ce qui est remarquable pour une chaussure aussi légère. Elle accompagne bien le mouvement lors de la foulée. Rien à signaler pour le laçage avec les lacets plats.

Puma Deviate Nitro Elite Racer talon

Par ailleurs, la coque en TPU vient bien caler le talon pour un bon verrouillage. Les éléments réfléchissants sont également un gage de sécurité non négligeable.

Notons que la semelle de propreté est collée et je n’ai pas essayé de la retirer, mais cela doit être possible.

Deviate Nitro Elite Racer Puma chaussures test

En termes de taille, les chaussures que j’ai testées avaient une demi-pointure au-dessus de celle qui doit normalement me convenir. J’ai trouvé l’espace suffisant et sans compression, notamment au niveau de la toe box. Cependant, il est possible que la pointure habituelle n’aurait pas convenu à mon pied large. Attention donc si c’est votre cas également.

Traction

Puma Deviate Nitro Elite Racer semelle extérieure caoutchouc

Le caoutchouc PUMAGRIP de la semelle extérieure offre une très bonne traction. Malgré la saison, j’ai pu tester l’adhérence sur route humide après une petite pluie et il n’y a pas eu de souci.

Bien évidemment, ce ne sont pas non plus des chaussures pour terrain technique. L’usage principal est la route ou la piste. La semelle extérieure est performante mais ne peut pas prétendre à arpenter les cailloux d’autant qu’ils peuvent se loger dans le creux de la semelle.

Puma Deviate Nitro Elite Racer aux pieds

Pour le test et les photos, j’ai fait une petite incursion sur sable mou et j’ai été très surpris du résultat. La propulsion et l’accroche était bonne malgré la difficulté du terrain.

Utilisation

Les Deviate Nitro Racer font partie des chaussures à plaque carbone les plus accessibles. Ainsi, elles sont principalement destinées à la compétition sur les distances intermédiaires voire longues, mais conviendront très bien à vos séances d’entraînement rythmées.

Puma Deviate Nitro Elite Racer tige mesh technique

Avec leur configuration classique, proche des chaussures de running habituelles pour l’entraînement, c’est une bonne porte d’entrée pour tester les chaussures carbones si vous ne l’avez pas encore fait.

Durée de vie

La durée de vie est excellente pour une chaussure de compétition à plaque carbone. On est loin des 200-300 km habituels que l’on peut retrouver chez certains concurrents.

julien guyod teste les Puma Deviate Nitro Elite Racer

Le caoutchouc est solide et bien positionné sur les zones d’usures, la mousse est ferme pour garder son amorti longtemps et le mesh est solide malgré sa finesse — pas de déchirure à redouter.

Ainsi, la durabilité est plutôt comparable aux modèles d’entrainement – je prédis que l’on doit pouvoir pousser sans problème entre 800 et 1000 km.

Conclusion

Puma Deviate Nitro Elite Racer chaussures de running

Puma continue de dérouler sa nouvelle gamme de chaussures running et rentre avec succès dans la course aux modèles à plaque carbone pour la performance avec succès.

C’est un choix polyvalent, accessible, solide et abordable pour les séances rapides et les compétitions toutes distances.

On attend avec impatience la suite !

Fiche technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Drop8 mm
Épaisseur de la semelle (talon)36 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)28 mm
Poids (modèle homme)185 g
Poids (modèle femme)185 g
Année de sortie 2022
Athlètes
PrixVoir le prix

Technologies

Semelle extérieurePUMAGRIP
Semelle intermédiaireINNOPLATE, NITROFOAM ELITE
TigeMesh technnique
CaractéristiquesPlaque carbone

Amorti

DouceurÉquilibré
DynamismeÉlevé

Utilisation

DistanceCourte, 5 km, Moyenne, 10 km, Semi-marathon, Longue, Marathon
AllureModérée, Rapide
Type d'entraînementEntraînement quotidien, Compétition
Julien Guyod

Julien Guyod

Julien Guyod est enseignant en mathématiques et rédacteur freelance. Il est tombé dans la course à pied en 2015 et s’est spécialisé sur le marathon, chrono bloqué à 2h38 pour l’instant à celui de la Rochelle. Passionné de chaussures running, il adore partager son ressenti sur les modèles testés et pousse toujours plus loin le kilométrage pour en découvrir un maximum ! Retrouvez-le sur Strava.

Laisser un commentaire