Accueil » Chaussures de trail » Altra Mont Blanc

Altra Mont Blanc (Test 2022) : la nouvelle star du trail zéro drop ?

 class=

Publié le : 2022-05-05

L’Altra Mont Blanc est une chaussure de trail conçue pour les courses longues distances et les ultra trails, alliant amorti élevé, dynamisme et légèreté.

Le consensus

9Note globale

Bonne chaussure de trail combinant amorti souple, dynamisme, protection pour une plateforme zero drop

Vous n’avez pas le temps de lire l’analyse complète ? Voici ce que vous devez savoir.

L’Altra Mont Blanc est la toute dernière chaussure de trail de la marque américaine à la plateforme zéro drop. L’ambition affichée, ne serait-ce que par son nom, est clairement de vous permettre d’aborder vos futurs ultra trails dans les meilleures conditions.

Du côté de l’adhérence, c’est un sans faute. Altra a eu la bonne idée d’utiliser le caoutchouc Vibram Megagrip Lite Base sur sa semelle extérieure. Les crampons de 3,5 mm ne sont pas si profonds mais restent efficaces sur une grande variété de terrains (boue, neige, …).

La semelle extérieure en mousse EGO MAX est un autre gros point fort de l’Altra Mont Blanc. Son épaisseur de 30 mm procure un confort incroyable et une protection efficace, sans nuire pour autant à la sensation du sol. L’amorti est généreux et aussi dynamique, ce qui est une amélioration notable par rapport à d’autres modèles de trail de la marque.

Enfin, les avis sur la tige sont plus contrastés. Les trailers saluent la grande respirabilité et la légèreté du mesh technique (la chaussure ne pèse que 272 g en version homme). Ils apprécient moins le stretch du chaussant et le col de talon à la fois trop lâche et trop rembourré. Cela nuit au bon maintien du pied lors des sorties, notamment sur terrains difficiles, l’ajustement restant difficile à trouver.

Lisez notre analyse complète de l’Altra Mont Blanc pour plus d’informations.

Confort
9.5
Adhérence
9
Protection et maintien
8
Dynamisme
9.5
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
8
Design
9

POUR

  • Un amorti généreux et dynamique à la fois
  • Une conduite agréable et flexible
  • Un confort remarquable
  • Une excellente adhérence sur terrains variés
  • Une tige légère et respirante

CONTRE

  • Un gros talon d’Achille au niveau du… talon : le col est trop large, le talon glisse à l’arrière de la chaussure
  • Un ajustement compliqué à trouver

L’analyse complète de l’Altra Mont Blanc


test Altra Mont Blanc

Introduction

Altra s’est mis un gros coup de pression en nommant sa dernière chaussure de trail “Mont Blanc”. Quand on porte le nom de l’une des courses d’ultra-trail les plus mythiques au monde, on suscite forcément quelques attentes ! D’autant plus que les trailers fans de la marque sont réputés exigeants.

L’intention visée est assurément de proposer une chaussure capable de répondre aux spécificités et contraintes des courses longues distances, même les plus difficiles – avec en point de mire les quelques 180 km de l’Ultra Trail du Mont Blanc.

L’objectif est-il atteint ? C’est ce que nous allons vérifier plus en détail ci-après.

Adhérence et durabilité

Altra Mont Blanc semelle caoutchouc avec crampons

La semelle extérieure Vibram Megagrip Lite Base est une valeur sûre de solidité, utilisée notamment par Hoka sur ses modèles Tecton X et Zinal. Altra a donc été bien inspirée d’en équiper sa nouvelle chaussure de trail.

La construction est optimale, avec une concentration du caoutchouc et des crampons de 3,5 mm sous les métatarses et le talon. Il s’agit d’une part d’optimiser le poids, d’autre part d’assurer une certaine flexibilité de la foulée.

Le résultat est impeccable en termes d’accroche et de traction, sur tous types de terrains (boue, neige, rochers humides, routes sèches). Un sentiment unanimement partagé par les trailers, même si certains ont regretté que la boue de leur région reste collée à leurs crampons.

En résumé, l’Altra Mont Blanc offre un très bon compromis entre excellente adhérence, durabilité et poids.

Amorti

Altra Mont Blanc amorti semelle intermédiaire altra ego max

La semelle de la Mont Blanc est sans conteste

le point fort de cette chaussure de trail, reconnu à l’unanimité des coureurs. Altra a (enfin !) relégué ses vieilles mousses au placard et opté pour la technologie EGO MAX. C’est la nouvelle mousse de la marque, que l’on pourrait qualifier de parfaite si la perfection existait en ce bas monde.

Voyez voir, la Mont Blanc allie effrontément amorti généreux et souple mais pas trop, et une certaine fermeté offrant le rebond dynamique salutaire qui manquait cruellement jusqu’à présent à d’autres modèles d’Altra. Tout ça en préservant la fatigue des jambes !

Mont Blanc de Altra aux pieds d'un traileur

L’épaisseur de la semelle est incroyable :

30 mm du talon jusqu’aux orteils. Le résultat est une plateforme zéro drop au confort et à la protection incontestables, que les trailers ayant testé la chaussure n’ont d’ailleurs pas du tout contestés. Bien au contraire, ils les ont encensés ! Certains testeurs apportent cependant un bémol : quelques millimètres de moins à la plateforme permettraient de gagner encore plus en stabilité en étant plus près du sol, sans nuire à la protection et au confort.

Cette mousse EGO MAX est en tout cas une avancée technologique certaine pour Altra, lui permettant de rattraper son retard en la matière. Un bon point pour la Mont Blanc !

Maintien du pied (empeigne)

Altra Mont Blanc tige mesh technique

C’est ici que les choses se gâtent un peu, avec du bon et du moins bon.

Altra a adopté l’approche minimaliste pour cette partie de la Mont Blanc. Avec un poids de 272 g pour la version homme (238 g pour le modèle femme), on a ici affaire à une chaussure relativement légère pour la catégorie trail.

On retrouve la plateforme en forme de pied typique à la marque, avec une toe box très large pour le confort des orteils. La tige est aérienne et ultra respirante avec un mesh technique extensible sur tout le chaussant. Certains trailers trouvent cette option tout stretch gênante, entraînant des problèmes de verrouillage à l’avant-pied.

Les lacets ronds et petits n’aident pas non plus à compenser cet excès d’extensibilité. Même en les serrant au maximum, il est impossible de faire un double nœud pour sécuriser la tige.

Altra Running Mont Blanc en course ultra-trail

Certains trailers reprochent également le manque de protection des orteils. Il n’y a pas de pare-chocs, ni de plaque de roche alors que la Mont Blanc est conçue pour les terrains difficiles. Cela peut sembler étonnant au regard du prix élevé de la chaussure.

Enfin, le point le plus critique se situe à l’arrière. Le col du talon trop large et inutilement rembourré fait en effet l’unanimité contre lui. Le talon glisse lors des sorties, nuisant au confort et à la sécurité puisqu’il n’a pas de prise.

Bref, il faut au moins sortir de Saint Cyr pour pouvoir trouver l’ajustement idéal avec cette chaussure de trail !

Sensations de course

Mont Blanc chaussures de trail

Malgré les reproches faits à la tige, la majorité des trailers jugent les sensations de course de l’Altra Mont Blanc agréables et vives. Le mérite en revient quasi exclusivement à la semelle intermédiaire, sublimée par le retour d’énergie impressionnant qu’elle procure.

Ainsi, l’amorti est doux sans être spongieux. Associé à la vivacité du rebond, il permet d’absorber les kilomètres dans un confort de course fort appréciable, sans fatiguer vos jambes.

Les sensations du sol sont également bonnes malgré l’épaisseur de la semelle. Certains trailers estiment que la conception de la tige ne permet pas à ce modèle de trail de s’exprimer pleinement sur des sentiers techniques ou escarpés, à cause du problème d’ajustement. Elle ravira cependant les fans d’Altra à la recherche d’une chaussure pour les longues distances sur sols à peu près lisses.

Conclusion

Mont Blanc Altra

Si le but affirmé de l’Altra Mont Blanc était de proposer (enfin !) une chaussure de trail destinée aux courses ultra, le succès est en demi-teinte.

Certes, elle possède de nombreux atouts qui en font un modèle tout à fait adapté aux longues distances : une adhérence efficace sur sols variés, un amorti confortable et dynamique, une tige légère et respirante. Cependant, ceux-ci mis ensemble ne provoquent pas la synergie attendue. Et en même temps, les sensations de course sont plutôt bonnes dans l’ensemble, ce qui rend difficile d’avoir un avis complètement tranché sur la question.

Peut-être que les fans d’Altra mettaient trop d’espoir dans cette Altra Mont Blanc ? Cela ne rend que plus vive l’attente de la 2ème itération !

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainTrail
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle0 mm
Épaisseur de la semelle (talon)32 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)32 mm
Poids (modèle homme)272 g
Poids (modèle femme)238 g
Année de sortie 2022

Technologies

Semelle extérieureVibram LiteBase
Semelle intermédiaireEgoMax, Natural Ride System (NRS)
TigeMesh technique

Amorti

DouceurDoux
DynamismeÉlevé

Utilisation

DistanceMoyenne, Longue, Marathon
AllureModérée, Rapide
Type d'entraînementEntraînement quotidien

Comparaisons – Altra Mont Blanc vs :

Altra Olympus 4

L’Olympus est plus lourde avec un amorti moins dynamique mais elle a l’avantage de mieux maintenir le pied. Voir la comparaison détaillée.

Hoka Speedgoat 4

À venir.

Altra Lone Peak 6

À venir.
Aurore Rousseau

Aurore Rousseau

Aurore est rédactrice web. Elle est tombée dans la course à pied et le trail en 2013. Depuis, le plaisir de courir au milieu de beaux paysages ne l’a plus quittée et s’est allié à celui de voyager. Les quelques médailles de finisher dont elle est le plus fière : ses 2 marathons “bitume” (Rome 2015, Copenhague 2019); le Trail du Ponant à Belle-Île (2016); le Marathon du Mont Blanc (2017).

Laisser un commentaire