Boston Marathon : la course la plus prestigieuse ?

Mise à jour : mars 2022

Il n’est pas possible de parler de l’histoire du marathon sans évoquer le marathon de Boston. Celui-ci est en effet mondialement célèbre, tant pour son aspect légendaire que pour la ferveur populaire qui entoure cette épreuve. Y participer est pour certains l’objectif sportif d’une vie.

En lisant cet article, vous allez en apprendre plus sur ce marathon mythique et les différents événements qui l’ont marqué. Nous vous donnerons également les informations essentielles concernant les inscriptions aux prochaines éditions. Enfin, vous trouverez à la fin des conseils pour bien préparer votre séjour et ne rien rater une fois sur place.

Le marathon de Boston, qu’est-ce que c’est ?

Boston Marathon bannière officielle john hancock
© baa.org

Histoire et origine

Le marathon de Boston est mondialement célèbre. Il attire chaque année des milliers d’athlètes venus du monde entier, heureux de se confronter à la distance reine de la couse à pied, dans une ville chargée d’histoire. Le premier marathon de Boston a lieu en 1897. 18 coureurs y ont participé. On fêtera en 2022 sa 126e édition, ce qui fait de lui le marathon annuel le plus ancien du monde.

Il fait également partie du Abbott World Marathon Majors, un circuit international qui regroupe les marathons les plus importants du monde. Les cinq autres sont Berlin, Chicago, Londres, New York et Tokyo. Les championnats du monde d’athlétisme, disputés tous les deux ans, et les Jeux olympiques, tous les quatre ans, viennent compléter cette compétition. Depuis 2015, Abbott sponsorise la course.

À l’origine, cette course s’appelait le marathon américain (American Marathon). On le connait désormais sous le nom de Boston Marathon. L’entreprise John Hancock Financial le sponsorise depuis plus de 35 ans.

La course a une distance de 42,195 km et se déroule habituellement le jour de Patriots Day, soit le 3e lundi d’avril.

Les éditions marquantes

arrivée du boston world marathon

1967 : le courage de Kathrine Switzer

Le marathon de Boston était historiquement réservé aux hommes. À l’époque, on considérait en effet, dans le monde entier, que les femmes n’étaient pas capables de courir une telle distance, voire que cela pouvait être dangereux pour leur santé.

Bobbi Gibb est la première à courir ce marathon mythique en 1966. Le parcours étant interdit aux femmes, elle l’a effectué sans dossard. Elle a réitéré cela en 1967 et 1968. Elle a finalement été déclarée vainqueur féminine a posteriori.

Kathrine Switzer attaquée par Jock Semple au Boston Marathon 1967
Kathrine Switzer au Boston Marathon de 1967

Kathrine Switzer, quant à elle, a nettement marqué l’histoire de son sport en devenant la première à le faire avec un dossard. Grâce à un subterfuge, elle est parvenue à se faire enregistrer pour la course en inscrivant uniquement ses initiales sur son dossier. Elle obtint ainsi le précieux sésame. Sa tâche fut difficile, puisque le directeur de la course lui-même, Jock Semple, a essayé de lui arracher son dossard alors qu’elle courait. Cette photo a fait le tour du monde. Elle a finalement réussi à aller au bout de son marathon en 4 h 20.

Elle fut ensuite une grande fervente de l’ouverture de toutes les épreuves de course à pied aux femmes. Le marathon de Boston autorisa enfin officiellement les femmes à partir de 1972, soit 5 ans après sa course. Elle s’est ensuite battue pour l’entrée du marathon féminin aux Jeux olympiques. Ce sera le cas en 1984, à Los Angeles.

2013 : un double attentat près de la ligne d’arrivée

mémorial au marathon boston

L’édition 2013 du marathon de Boston est restée dans toutes les mémoires pour une bien triste raison. Le 15 avril, alors que se déroulait la 117e édition de ce marathon mythique, deux explosions de bombes ont eu lieu, à 14 h 50, non loin de la ligne d’arrivée. 3 personnes furent tuées dans l’attaque et 260 ont été blessées.

2018 : la victoire étonnante d’un athlète non professionnel

Yuki Kawauchi boston marathon sur route

Le 16 avril 2018, un athlète non professionnel, le japonais Yuki Kawauchi, remporta le marathon de Boston. Celui-ci a bouclé la distance en 2 h 18 min 59 s Il a posé sa démission le lendemain pour devenir athlète à temps plein. Il était jusqu’alors un employé de bureau.

Autres anecdotes marquantes

En 1980, le marathon de Boston a été marqué par une tricherie sans précédent. En effet, Rosie Ruiz a remporté la course féminine, alors que la deuxième femme pensait avoir fait la course en tête. On s’apercevra finalement que Rosie avait passé la matinée dans sa chambre d’hôtel et n’en était sortie que pour franchir la ligne d’arrivée, un verre d’eau versé sur la tête. Elle n’avait pas anticipé que son temps serait de 2 h 31 min 56 s, un record pour l’époque.

On peut également évoquer l’édition 2007. L’astronaute Sunita Williams y a participé de façon virtuelle depuis la Station Spaciale Internationale (ISS) en courant sur un tapis roulant.

Les records de l’épreuve

Rita Jeptoo Boston Marathon
Rita Jeptoo

Le premier vainqueur du marathon de Boston a été l’Américain John J. McDermott, en 1897, en 2 h 55 min 10 s Le record de l’épreuve est désormais détenu par le kenyan Geoffrey Mutai en 2011. Il a alors franchi la ligne d’arrivée en 2 h 3 min 2 s.

La première femme à avoir terminé ce marathon (sans dossard) a été l’Américaine Roberta Gibb en 3 h 21 min 40 s. La première marque officielle a été réalisée en 1972, car pour la première fois les femmes étaient officiellement autorisées à prendre le départ avec un dossard. Nina Kuscsik s’était alors imposée en 3 h 10 min 26 s. Le record féminin est désormais de 2 h 18 min 57 s Il a été réalisé en 2014 par Rita Jeptoo.

Il faut noter que même si un record du monde venait à être établi lors du marathon de Boston, celui-ci ne pourrait pas devenir officiel. En effet, les règles de validation d’un record mondial interdisent le fait d’avoir une arrivée située à une altitude bien moins élevée que le départ, ce qui est le cas à Boston.

Ce qui fait du marathon de Boston une couse prestigieuse

vue aérienne des coureurs au boston marathon hopkinton

Cette course est mondialement connue et revêt une place particulière dans l’histoire de la course à pied puisqu’il s’agit du plus ancien marathon annuel du monde. Le courir permet donc de fouler le parcours des premiers marathons de l’ère moderne.

Tous les ans, ce sont un peu plus de 30 000 participants qui se réunissent sur la ligne de départ de l’épreuve. En 1996, ils étaient même plus de 38 700. 500 000 spectateurs se déplacent sur les bords du parcours pour voir passer les coureurs le jour de Patriots Day.

Enfin, participer à cette épreuve est prestigieux en soi, en raison des conditions d’inscription. En effet, il ne suffit pas d’avoir envie d’y participer pour pouvoir le faire. Il faut avoir réalisé un temps de qualification sur un autre marathon, dans les 18 mois qui précèdent l’épreuve. Seuls les meilleurs sont sélectionnés. Nous reviendrons un peu plus en détail sur les spécificités de l’inscription au marathon de Boston.

Le parcours du marathon de Boston

Heartbreak Hill Boston Marathon coureurs

Le départ du marathon de Boston se situe dans le village d’Hopkinton, à une quarantaine de kilomètres de la ville. Le parcours décrit donc presque une ligne droite.

Ce marathon est réputé pour ne pas être très facile. Pourtant, le dénivelé négatif cumulé est de 280 m. Le dénivelé positif est de 165 m. Une portion particulièrement difficile attend les athlètes entre les kilomètres 26 et 33. Ils doivent alors enchainer 4 cotes, à Newton. La dernière porte le nom de Heartbreak Hill et est la plus difficile.

Comme on l’a dit précédent, le parcours de Boston ne permet pas de valider un record du monde. Plusieurs raisons expliquent cela. La première est que la différence entre le dénivelé négatif et le dénivelé positif est trop importante (115 de D – en plus). Le maximum autorisé est de 42 m. La distance entre le départ et l’arrivée ne doit pas dépasser 21 km, afin de limiter la possibilité de bénéficier d’un vent dans le dos pendant toute la course. À Boston, il y a 40 km entre ces deux points.

En 2011, le Kenyan Geoffrey Mutai a couru plus vite que le record du monde de l’époque. Profitant d’un fort vent de dos, il avait terminé la course en 2 h 3 min 2 s. Le record du monde n’a pas été validé. Il reste cependant le détenteur du record de l’épreuve.

Informations sur les éditions 2020 à 2023

arrivée race finish line du boston marathon événement

Les éditions 2020 et 2021 perturbées par la pandémie

En avril 2020, le maire de Boston, Martin Walsh, a pris la décision d’annuler le marathon. Pour la première fois depuis sa création en 1897, celui-ci est donc reporté au 14 septembre 2020. Il a finalement été annulé, pour la première fois de son histoire. Les organisateurs l’ont remplacé par une course sur route virtuelle, ponctuée d’une semaine d’événements (conférences, discussions virtuelles avec des champions, etc.). Toutes les personnes qui étaient inscrites à la course ont été intégralement remboursées et ont eu la possibilité de s’inscrire pour 2021. De plus, ceux qui ont parcouru les 42,195 km en moins de 6 heures pendant cette semaine-là ont pu recevoir un programme officiel du Boston marathon, un tee-shirt finisher, un dossard et une médaille.

L’édition 2021 a également été perturbée par les mesures sanitaires liées à l’épidémie de COVID-19. Quelques mois avant l’événement, la Boston Athletic Association (BAA), organisatrice du marathon, a choisi de déplacer la date au mois d’octobre 2021. Le but était de se laisser le plus de chances possible de voir la course se maintenir. Ainsi, un peloton réduit à 20 000 participants a été convié à courir sur place, et plus de 70 000 personnes l’ont fait ailleurs grâce à l’application du marathon virtuel.

Éditions 2022 et 2023

En 2022, le marathon de Boston peut enfin se tenir au mois d’avril. Il a lieu le 18 avril 2022. Un certain nombre de personnes, déjà enregistrées en 2020, étaient prioritaires sur les inscriptions. En 2023, en revanche, le format habituel devrait être remis en place.

S’inscrire au marathon de Boston

runners qui passent sous un pont au marathon de Boston près de l'arrivée

Une des particularités de ce marathon est qu’il n’est pas possible de s’y inscrire si vous n’avez jamais parcouru la distance auparavant. Il faut ensuite avoir déjà réalisé un certain temps, qu’on appelle « qualificatif » pour pouvoir soumettre votre candidature auprès de l’organisation. Ce temps doit avoir été réalisé sur une course certifiée par l’USATF ou l’AIMS, dans les 18 mois qui précèdent l’inscription. Les temps minimum sont de plus en plus difficiles à atteindre, puisqu’ils ont tendance à baisser ces dernières années à cause des fortes demandes.

Temps qualificatifs

Pour l’édition 2022 par exemple, les temps minimum exigés étaient les suivants.

Pour les hommes :

18 à 34 ansmoins de 3 h
35 à 39 ansmoins de 3 h 5 min
40 à 44 ansmoins de 3 h 10 min
45 à 49 ansmoins de 3 h 20 min
50 à 54 ansmoins de 3 h 25 min
55 à 59 ansmoins de 3 h 35 min
60 à 64 ansmoins de 3 h 50 min
65 à 69 ansmoins de 4 h 5 min
70 à 74 ansmoins de 4 h 20 min
75 à 79 ansmoins de 4 h 35 min 
80 ans et plusmoins de 4 h 50 min

Pour les femmes :

18 à 34 ansmoins de 3 h 30 min
35 à 39 ansmoins de 3 h 35 min
40 à 44 ansmoins de 3 h 40 min
45 à 49 ansmoins de 3 h 50 min
50 à 54 ansmoins de 3 h 55 min
55 à 59 ansmoins de 4 h 5 min
60 à 64 ansmoins de 4 h 20 min
65 à 69 ansmoins de 4 h 35 min
70 à 74 ansmoins de 4 h 50 min
75 à 79 ansmoins de 5 h 5 min
80 ans et plusmoins de 5 h 20 min

Une inscription au mérite

runners sur la route du marathon de boston

Attention : ce n’est pas parce que vous réalisez le temps demandé que vous êtes automatiquement qualifié. En effet, en fonction du nombre de demandes dans votre catégorie, il est possible que le temps des personnes acceptées soit 5 à 10 minutes inférieur à ceux inscrits dans le règlement. Plus le nombre de personnes ayant réussi à atteindre ces temps est élevé, moins vous avez de chances de vous qualifier…

L’attribution des dossards se fait en 4 étapes. Lors de la première, seules les personnes ayant réalisé un temps au moins 20 minutes inférieur au temps requis peuvent postuler sur le site web. Le lendemain, ce sont ceux qui ont au moins 10 minutes de moins qui peuvent le faire. Ensuite, ceux qui ont 5 minutes, et enfin, ceux qui ont atteint le temps qualificatif, s’il reste des places.

Pour résumer, si vous souhaitez avoir une chance de participer au marathon de Boston, vous devez réaliser un temps inférieur au temps qualificatif. Mais celui-ci ne vous assure pas une place : si trop de personnes de votre catégorie font mieux que vous, ils prendront votre dossard. Le simple fait de s’inscrire au marathon de Boston nécessite donc des mois, voire des années de préparation physique.

Autres informations importantes concernant les inscriptions

coureurs au boston marathon

Certains rares Tour Opérateur permettent de s’inscrire à ce marathon légendaire sans avoir à passer par l’étape drastique des inscriptions basées sur des temps qualificatifs. C’est par exemple le cas de l’organisme France Marathon, qui est accrédité pour l’événement. Il s’agit alors de dossards « invitation », qui vous permettent de participer à la course et de prendre part à ce marathon légendaire.

Il existe également un nombre restreint de « dossards solidaires ». Pour en obtenir un, vous devez réaliser une récolte de minimum 1500 $ pour une association. Nous vous invitons à vous renseigner davantage sur cette possibilité en vous rendant sur le site web officiel de l’épreuve. Il y a généralement 5 000 dossards de ce type chaque année.

Informations pratiques

marathon boston participants runners

Comment s’y rendre ?

Boston est une ville des États-Unis située dans l’état du Massachusetts, sur la côte est. Depuis la France, il est presque obligatoire de prendre l’avion pour s’y rendre. Il existe des vols directs qui vous mènent depuis Paris jusqu’à l’aéroport international Logan de Boston.

Pour vous rendre jusqu’au centre-ville, vous pouvez ensuite prendre un taxi ou emprunter les transports en commun. Sachez que pour vous déplacer dans la ville, vous n’aurez pas de mal à les utiliser également. Avec 4 lignes de métro, un certain nombre de lignes de bus et même 3 lignes de ferry, il est très facile de se déplacer dans la ville de Boston sans voiture.

Où séjourner ?

Boston est une des quatre grandes villes américaines de la côte est, avec New York, Philadelphie et Washington. Les options d’hébergement sont très nombreuses, et vous trouverez toutes les gammes de prix. Auberge, location d’appartement sur Airbnb, hôtel : les options ne manquent pas et vous en trouverez assez facilement une qui vous convient. Attention cependant à vous y prendre suffisamment en avance : avec plus de 30 000 participants et leur famille attendus, cet événement est populaire. Il est fortement déconseillé de s’y prendre au dernier moment si vous souhaitez avoir le choix.

boston skyline sur la rivière

Quelques activités à faire à Boston après votre course

Pour profiter pleinement de la ville après votre course, voici une liste de quelques activités que vous pouvez faire à Boston, seul ou en famille.

Le Freedom Trail

Afin de découvrir les endroits les plus incontournables, vous pouvez commencer par vous rendre sur le Freedom Trail. Il s’agit d’un sentier de 2,5 km. Tout au long de l’itinéraire, vous passez devant les monuments et sites de la Guerre d’Indépendance. Cette promenade permet de découvrir l’histoire et la culture de la ville, tout en vous faisant passer par différentes rues des quartiers bien connus.

Il est très facile de suivre l’itinéraire : une ligne rouge (ou fil rouge) est tracée au sol. Des cartes gratuites sont également à votre disposition au Boston Common Visitor Center. C’est un très bon moyen de récupérer de votre effort tout en découvrant la ville.

rues de boston

Le Boston Common et le Public Garden

Si vous avez plutôt besoin de vous détendre après votre marathon, vous pouvez vous rendre dans l’un des deux magnifiques parcs de la ville. Le Boston Common est le plus ancien parc public des États-Unis. Il existe depuis 1634. Le Public Garden, quant à lui, est le premier jardin botanique du pays. Il date de 1837.
Ces deux espaces verts vous permettront de faire une pause bien méritée parmi les arbres, les fontaines, les lacs. Différents événements ont également lieu tout au long de l’année, n’hésitez donc pas à vous renseigner davantage.

Les musées

Quelques musées notables se trouvent dans la ville de Boston. On peut notamment citer le Museum of Fine Arts et le Museum of Science.

Le Museum of Fine Arts a été fondé en 1870, et est considéré comme l’un des plus prestigieux musées d’Amérique du Nord. De nombreuses œuvres y sont exposées, datant de différentes époques. Il comprend notamment une grande collection d’art américain, de l’époque précolombienne au XXe siècle. Elle s’étend sur plusieurs galeries.

Le Museum of Science comprend plusieurs centaines d’expositions interactives. Biologie du corps humain, électricité, monde animal, dinosaures : peu importe vos passions, vous pourrez trouver de quoi satisfaire votre curiosité dans ce musée. On y trouve également un planétarium et un jardin des papillons. Faisant partie d’une association, plus d’une centaine d’animaux sauvés et réhabilités y sont logés.

runners au marathon de boston

Vous connaissez à présent les informations essentielles concernant un des marathons les plus prestigieux de monde : celui de Boston. C’est un marathon de légende pour différentes raisons. Il est tout d’abord historique, puisqu’il s’agit du plus vieux marathon annuel du monde. La ferveur autour de lui est incroyable car il réunit près de 500 000 spectateurs chaque année. Le fait qu’il faille se qualifier pour pouvoir y participer le rend quelque peu élitiste. Y participer est donc un objectif pour beaucoup d’athlètes passionnés de course à pied. Enfin, il fait partie des Abbott World Marathon Majors et donc beaucoup d’athlètes de haut niveau s’y inscrivent tous les ans.

Références

Le site officiel du Boston Marathon : https://www.baa.org

La page Wikipedia de l’évènement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marathon_de_Boston

Charlène Bertein

Charlène Bertein

Charlène est une rédactrice web passionnée par le sport depuis plusieurs années. Elle a couru son premier 10 km en 2014 et son premier marathon en 2017. Elle a par ailleurs organisé une course à pied en relais entre Montréal et New-York en 2015, travaillé pour le Marathon de Paris en 2016, et pour une application de running jusqu’en 2020. Elle pratique aujourd’hui différents sports outdoor : trail, snowboard/splitboard, ski de fond, escalade, randonnée, etc.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Chaussure Running
Logo
Comparer les chaussures
  • Total (0)
Comparer