Accueil » Chaussures de running (route) » Nike Joyride Run Flyknit

Nike Joyride Run Flyknit : test et avis ! (2022)

Nike Joyride Run Flyknit

Publié le : 2019-08-12

La Nike Joyride Run Flyknit est une très bonne chaussure de route confortable et low drop avec une nouvelle technologie d'amorti.

Le consensus

9Note globale

Très bonne chaussure de route confortable au look épuré

Grande sensation de l’été 2019, la Joyride Run Flyknit est la toute dernière nouveauté de la gamme Nike. C’est une chaussure de route avec une semelle fine qui propose une nouvelle technologie d’amorti composée de minuscules billes en mousse. Ces dernières sont censées épouser les formes du pied et offrir ainsi un cushioning personnalisé au coureur. La grande majorité des athlètes ayant testé la Joyride ont été convaincus par son amorti qui absorbe efficacement les chocs lors de la course. Cependant, il faut noter que quelques coureurs ont été déçu par le dynamisme de la chaussure : d’après eux, le retour d’énergie n’est pas optimal. Pour le reste, on retrouve le savoir-faire de Nike avec une empeigne Flyknit respirante au maintien très agréable. En outre, on ne peut qu’être séduit par le design épuré de la chaussure. Vous pourrez sans aucun doute porter ces chaussures dans la vie de tous les jours une fois leur carrière running terminée. Heureusement, celle-ci s’annonce de durée satisfaisante grâce à une bonne durabilité, notamment au niveau de la semelle extérieure qui affiche un caoutchouc résistant pour affronter les surfaces urbaines. Notons enfin que la chaussure est low drop avec une inclinaison de seulement 3 mm entre le talon et les orteils. En résumé, la Nike Joyride Run Flyknit est une très bonne chaussure de route confortable et innovante qui apporte un vent de fraîcheur dans la gamme running de Nike.

Confort
9
Dynamisme
9
Maintien du pied
9
Stabilité
9
Durée de vie
9
Rapport qualité-prix
8.5
Design
9.5

POUR

  • Grand confort
  • Amorti confortable avec une bonne absorption des chocs
  • Bonne aération et maintien du pied
  • Joli design

CONTRE

  • Cushioning qui manque de dynamisme d’après quelques coureurs
  • Chaussure pas aussi légère qu’elle en a l’air
  • Prix élevé

Technologies

Semelle extérieure

  • La semelle extérieure de la Nike Joyride Run Flyknit utilise un caoutchouc résistant stratégiquement positionné pour protéger les zones de forte usure. Celui-ci doit permettre de prolonger la durée de vie de la chaussure en isolant la partie intermédiaire de la semelle qui est plus vulnérable.
  • Par ailleurs, les reliefs de la semelle permettent d’assurer une traction optimale sur les surfaces urbaines. La Joyride offre ainsi une bonne adhérence, y compris sur les routes mouillées.

Semelle intermédiaire

  • De minuscules billes en mousse à base de copolymère équipent la semelle intermédiaire de la chaussure. En théorie, elles doivent se comprimer et s’épandre à chaque foulée pour offrir un amorti confortable lors de la course. Ainsi, leur but est d’absorber efficacement les impacts tout en maximisant le retour d’énergie.
  • Ces billes en mousse sont réparties dans des poches placées stratégiquement sous le pied. Il faut noter que la configuration s’adapte en fonction de la pointure de la chaussure. Ainsi, les petites tailles affichent trois poches de billes contre quatre pour les modèles plus grands.
  • Les poches sous le talon sont transparentes et exposent ces fameuses billes d’amorti, ce qui donne un design très réussi.
  • Il s’agit d’une toute nouvelle technologie développée par Nike en 2019. Elle complète la gamme déjà très fournies de technologies de cushioning de Nike parmi lesquelles on compte Zoom Air, React et ZoomX.

Partie supérieure (empeigne)

  • L’empeigne de la Nike Joyride Run Flyknit utilise la célèbre technologie de maille développée par la marque américaine : Flyknit. Cette matière ultra-légère enveloppe le pied confortablement et le laisse respirer pendant l’effort.
  • Le design du col en mousse d’une seule pièce offre un maintien du pied à la fois souple et efficace. L’empeigne est basse sur ce modèle pour un chaussage plus facile.
  • D’autre part, une matière en synthétique améliore le maintien au niveau du médio-pied.
  • Enfin, une boucle équipe l’arrière de la chaussure pour pouvoir rapidement enfiler et retirer la chaussure.

Foire aux questions (FAQ)

Quel type de soutien offre la Nike Joyride Run Flyknit ?

Cette chaussure affiche un soutien standard, c’est-à-dire pour foulée universelle. En effet, la technologie d’amorti Joyride et ses milliers de minuscules billes procure un grand confort mais elle n’a pas pour but de corriger la foulée du coureur pour éviter la pronation ou supination excessive.

Quelle est la différence entre ce modèle et la Nike Air Zoom Pegasus 36 ?

Bien qu’elles utilisent toutes les deux la technologie d’empeigne Flyknit (mailles respirantes et extensibles), ce sont des chaussures très différentes. En effet, tout d’abord, la Joyride est low drop avec une inclinaison de seulement 3 mm entre le talon et les orteils. À l’inverse, la Pegasus affiche un drop classique de 10 mm. D’autre part, la première affiche une semelle relativement fine (21 mm sous le talon) tandis que celle de la seconde atteint 28 mm. Le cushioning est confortable dans les deux cas mais on donne un léger avantage à la Pegasus qui offre des sensations de course plus dynamique avec un meilleur retour d’énergie. De plus, cette dernière est plus légère de 40 grammes en dépit de sa semelle plus épaisse. Enfin, autre élément important, la Pegasus en est à sa 36ème version. Réfléchissons-y un moment : cela fait plus de 30 ans que la Pegasus existe sans que son succès ne faiblisse. La Joyride quant à elle fait ses débuts et a donc tout à prouver. Visitez cette page pour une comparaison détaillée de ces deux modèles.

Comment taillent les chaussures running Nike Joyride Run Flyknit ?

D’après les avis et tests que nous avons passés en revue, le consensus est que c’est un modèle qui enveloppe le pied de manière plutôt ajustée. Ainsi, si vous avez des pieds larges, il peut être judicieux d’opter pour une demi-taille au-dessus. Dans le doute, choisissez votre pointure Nike habituelle. Si c’est votre première chaussure de course Nike, un essai en magasin est de mise.

Où acheter la Nike Joyride au meilleur prix ?

Ci-dessous vous trouverez une comparaison des offres de plusieurs commerçants en ligne très sérieux qui offrent une livraison rapide, un retour gratuit et des prix compétitifs. Notez cependant que ce modèle est très récent et que le prix est donc assez élevé. Il devrait baisser dans les mois à venir, notamment avec les périodes de promotions. [content-egg-block template=custom/all_merchant_widget] Nike Joyride Run Flyknit test chaussure route Nike Joyride Run Flyknit semelle

Où l’acheter ?

Nous faisons confiance aux marchands suivants :

>> i-Run <<

>> Alltricks <<

Note : ce site existe grâce à votre soutien. Nous recevons une commission lorsque vous utilisez les liens vers nos partenaires pour vos achats. Cela ne vous coûte pas plus cher et n’influence pas nos analyses.

Description technique

Caractéristiques

TerrainRoute
Type de soutienUniversel (neutre)
Inclinaison de la semelle3 mm
Épaisseur de la semelle (talon)21 mm
Épaisseur de la semelle (avant-pied)18 mm
Poids (modèle homme)293 g
Poids (modèle femme)264 g
Année de sortie 2019

Technologies

Semelle extérieure
Semelle intermédiaire
Tige

Amorti

Douceur
Dynamisme

Utilisation

Distance
Allure
Type d'entraînement
Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

4 réflexions au sujet de “Nike Joyride Run Flyknit”

  1. Très mécontent de ces chaussures. Je cours régulièrement soit entre 100 et 150 kms par mois. Cette chaussure, outre son faible drop, ne maintient pas du tout l’avant et le medio pied. Impossible de serrer les lacets sans couper la circulation, les lacets sont trop fins. Le pied n’est donc pas maintenu. La semelle n’accroche pas, elle est très glissante sur le mouillé. La chaussure se salit égale ment très vite.
    Tres déçu de cet achat. Le concept est purement marketing, je vais reprendre des asics ou des hoka.

    Répondre
  2. Habituée à Nike mais déçue de ce modèle. Impression qu’elles sont pronatrices et non universelles. Je n’ai jamais eu de douleurs de tendon d’Achille avant la course avec ce modèle.

    Répondre
  3. Pour moi sûrement le pire modèle que j’ai eu et très différent des autres modèles nike que j’ai toujours apprécié, glissante sur route mouillée, manque de dynamisme et stabilité. Je me suis forcé à quand même faire 800km avec mais vivement les prochaines

    Répondre
  4. Impression de ne pas être maintenu et aucun rebond. Très glissantes. Coup de comm avec ses billes mais elles ne font qu’absorber l’énergie. On a l’impression de ne pas avoir courir.

    Répondre

Laisser un commentaire