Touristes randonnant le long des belles cotes de Bretagne

GR34 ou sentier des douaniers : le guide complet pour partir à l’aventure !

Publié le : 29/05/2022

Le GR34, aussi connu sous le nom de sentier des douaniers, relie le pont de Saint-Nazaire au mont Saint-Michel. Pour cela, il longe l’ensemble de la côte Atlantique sur près de 2000 kilomètres. Nous allons ici vous raconter l’histoire de ce chemin mythique, vous transmettre les principales informations concernant son parcours et les étapes à ne pas manquer. Vous découvrirez à la fin de cet article un certain nombre de données pratiques afin de préparer au mieux votre prochaine randonnée dans l’ouest de la France.

Le GR34, un chemin chargé d’histoire

Le sentier GR34 en France

L’histoire du sentier des douaniers

Les origines de ce sentier de grande randonnée remontent au XVIIIe siècle. À cette époque, de nombreux contrebandiers sévissent et les commerces illégaux fleurissent petit à petit. Afin de lutter contre ces personnes malintentionnées, la Régie nationale des douanes est créée le 23 avril 1791. L’assemblée constituante décide également d’abolir toutes les frontières intérieures pour que les douanes se retrouvent toutes au niveau des frontières du pays.

C’est dans ce contexte national particulier que le sentier des douaniers a vu le jour en 1791, le long du littoral breton. Il longe toutes les criques et les avancées de mer, afin d’épouser parfaitement la frontière du pays. Les hommes y assurent le contrôle, en binôme, et se relaient sans relâche. Ils sont chargés de surveiller les côtes. De petites habitations sont peu à peu construites le long du chemin afin de les héberger : cabanes, huttes, paillotes. Elles sont encore visibles aujourd’hui.

L’histoire récente de ce chemin de randonnée

Vue panoramique du Cap dErquy

Au début du XXe siècle, la nature reprend ses droits et il faut attendre 1968 pour que le véritable GR 34, avec ses célèbres balises rouges et blanches soit créé par des passionnés. Le tronçon relie alors Beg Leguer et Pors Mabo (près de Lannion), et longe la côte de granit rose.

Quelques années plus tard, en 1974, le Comité national des sentiers de grande randonnée y ajoute un tronçon dans le Finistère, entre Douarnenez et Faou. Peu à peu, des sections sont ajoutées afin que les randonneurs puissent longer l’ensemble des 2000 kilomètres des côtes bretonnes.

Le GR34 : élu préféré des Français

Le GR34 offre une variété de paysages impressionnante : pointes rocheuses, côtes sauvages, zone de dunes, etc. Il est l’un des sentiers de randonnées les plus appréciées en France et la section finistérienne a même été élue GR préféré des Français en 2017. Ce tracé a devancé le GR70, plus connu sous le nom de chemin de Stevenson, et le GR20, en Corse mondialement célèbre pour ses difficultés et la beauté de ses paysages.

En 2018, une étude a estimé que près de 9 millions de marcheurs avaient emprunté au moins une partie de ce sentier pendant l’année. Elle précise que parmi ces usagers, 40 % seraient des locaux et 60 % seraient des personnes qui visitent la région. Il s’agissait cette année-là du 50e anniversaire de ce grand sentier.

Parcours

GR 34 Bretagne France

Le GR 34 relie le mont Saint-Michel au pont de Saint-Nazaire. Il peut s’effectuer dans un sens ou dans l’autre, et a la particularité de longer l’ensemble du littoral. De ce fait, une grande partie de ce sentier se parcourt en Bretagne. Les départements qu’il traverse sont la Loire-Atlantique, le Morbihan, le Finistère, les Côtes-d’Armor, l’Ille-et-Vilaine et enfin la Manche.Certaines villes notables se trouvent également sur le tracé du GR 34 ou à proximité : Saint-Malo, Saint-Brieuc, Saint-Pol-de-Léon, etc.

Les principales difficultés

La principale difficulté du GR34, si vous souhaitez le faire en entier, est très certainement la distance à parcourir. En effet, c’est au total près de 2 000 km qu’il faut marcher pour aller de Saint-Nazaire au mont Saint-Michel, en Normandie. Il est évidemment possible de diviser le parcours en tronçons afin de traverser le chemin en plusieurs fois, un peu à l’image de celui de Saint-Jacques de Compostelle.

Même si on peut communément penser qu’il n’y a pas de dénivelé en Bretagne, certaines étapes en comportent. Il ne s’agit évidemment pas d’étapes très techniques comme on en trouve en montagne, mais il ne faut pas s’imaginer que les chemins à traverser sont tous très plats. Malgré tout, le GR34 reste accessible à tous les niveaux sportifs.

GR 34 sentier de grande randonnee

Lorsque l’on marche pendant plusieurs jours le long d’un GR, il est important de bien gérer sa fatigue, tout en avançant à un bon rythme. Cela vous prendra donc peut-être plusieurs jours avant de parvenir à vous coucher tôt, vous lever sans trop de difficultés, et à enchaîner les kilomètres de marche. Vous devez également vous hydrater très régulièrement, mais également manger suffisamment de calories pour compenser au maximum l’immense dépense énergétique liée à votre activité physique quotidienne. Là encore, vous devez trouver le parfait équilibre entre le poids que vous devez porter et la nourriture que vous avez besoin de prendre avec vous. Si vous n’en prenez pas assez, vous risquez d’avoir faim rapidement, mais si vous en emportez trop, vous porterez une charge inutile sur votre dos. Avec l’expérience, vous finirez par savoir ce dont vous avez besoin chaque jour.

Étapes recommandées

Pour une journée

Si vous souhaitez passer une seule journée sur le GR 34, il serait extrêmement difficile de faire un choix… nous avons donc décidé de vous présenter 3 étapes particulièrement intéressantes sur le célèbre sentier des douaniers.

La baie du mont Saint-Michel

Impossible de ne pas mentionner la première — ou la dernière — étape de ce sentier de Grande Randonnée. Au départ du mont Saint-Michel, vous pouvez suivre les balises sur ce site mondialement connu.

Vous êtes forcément entouré de quelques touristes, français ou étrangers, lors de vos premiers pas. Malgré cela, le parcours vaut le coup : il vous emmène rapidement sur des chemins plus isolés. L’étape peut se composer de 6 kilomètres, mais si vous le souhaitez, vous pouvez continuer une quinzaine de kilomètres sur le sentier. La charmante ville de Cancale se trouve en chemin, ainsi que la belle pointe du Grouin.

Iles Vierges

La baie de Paimpol

Si vous souhaitez parcourir une étape un  peu plus calme que le mont Saint-Michel, vous pouvez découvrir la baie de Paimpol et son petit port. En continuant sur le GR 34 en direction de l’île de Bréhat, vous apprécierez certainement les paysages fleuris et verdoyants de la côte. Cette étape est ressourçante.

La Presqu’île de Crozon

Si vous aimez la nature sauvage et que vous appréciez le calme, vous pouvez vous lancer sur une étape située vers la Presqu’île de Crozon. Vous apprécierez sans aucun doute la découverte de ses falaises abruptes, les côtes escarpées, ainsi que les plages de sable fin, désertées par les touristes (car elles ne sont pas accessibles en voiture). Cette étape se situe entre Camaret-sur-Mer, la pointe de Pen Hir et Morgat. La beauté de ses paysages et les vues en valent vraiment le détour. Il est très fréquent de pouvoir y admirer un beau coucher du soleil.

Si vous souhaitez vous lancer sur d’autres étapes du GR 34, n’hésitez pas à vous renseigner, beaucoup d’entre elles sont très belles : la baie de Morlaix ou la pointe du Raz en sont de bons exemples.

Pour un weekend

Lile de Vierge sur la cote de la Bretagne

Si vous avez deux ou trois jours devant vous, vous pouvez effectuer une belle boucle au départ de Plouharnel. Il s’agit du Tour de la presqu’île de Quiberon. Ce parcours de 55 km est en réalité une branche du GR34. Elle conduit à l’intérieur et sur les côtes de cette fabuleuse presqu’île. Les paysages sont magnifiques et laissent de fabuleux souvenirs aux marcheurs : la côte est sauvage et les plages de sable fin, tout au long du chemin. Vous en prendrez plein les yeux et reviendrez avec de somptueuses photos.

Si vous avez le temps, vous pouvez dormir deux nuits afin de faire la boucle en 3 jours. Dans ce cas, vous pouvez partir de Plouharnel, aller jusqu’à Kerhostin pour y dormir. Le deuxième jour vous mène jusqu’à Quiberon, et le troisième vous ramène à Plouharnel. C’est un itinéraire assez pratique puisqu’il décrit une boucle. Des chambres d’hôtes se trouvent en chemin.

Pour une semaine : le tour de Basse Cornouaille

Si vous avez plus de temps à consacrer à la marche (5 à 7 jours selon votre rythme), vous pouvez envisager de faire le Tour de Basse Cornouaille, en suivant le GR34 et ses variantes 34E et 34I. L’avantage est que cela vous permet d’effectuer une boucle, et donc de revenir à votre point de départ. Cela facilite grandement la logistique de votre semaine de randonnée.

groupe de personnes marchant sur le sentier GR34 en Bretagne.

Le départ et l’arrivée se trouvent à Quimperlé, dans le Finistère sud. C’est un endroit relativement accessible en transport et en voiture. Il est très intéressant, car il combine plusieurs types de paysages : campagne, mer, forêt. Le cadre est extraordinaire, vous passerez donc de l’un à l’autre en très peu de temps. Vous commencez par la forêt de Carnoët, puis les rives de la Laïta pour le côté campagne, puis vous longez des ports comme celui de Doëlan. Le tout en moins d’une semaine.

L’ensemble de cette boucle fait une centaine de kilomètres, que vous pouvez facilement couper en 5 ou en 7. Différents types d’hébergements (comme des chambres d’hôtes ou des campings) peuvent vous accueillir pour une nuit en chemin.

Conseils pratiques

Comment s’y rendre ?

Beaucoup de villes sont accessibles en train depuis Paris, via la gare Montparnasse. De plus en plus de lignes de bus se développent également pour proposer des trajets aux voyageurs qui souhaitent se rendre sur la côte Atlantique.

Même si le voyage peut nécessiter un changement de train, nous vous recommandons, pour des raisons logistiques, de privilégier les transports en commun plutôt que la voiture pour vous rendre au départ de votre randonnée. En effet, garer une voiture à un endroit nécessite d’y retourner pour aller la chercher… cette logistique n’est pas toujours évidente et peut vous faire perdre un temps conséquent à la fin de votre marche.

randonnee cotiere en Bretagne

 Où séjourner ?

De façon générale, il est assez facile de trouver des hébergements sur les sentiers de Grande Randonnée en France. L’offre est assez variée : auberges, campings, refuges, gîtes et parfois même hôtels. Le bivouac est également possible à certains endroits, à condition de respecter des règles strictes, par exemple ne pas monter sa tente avant 19 h et la démonter avant 9 h.

La majorité des topoguides propose une liste des hébergements en fonction des étapes. Vous pouvez vous y référer, en choisissant vos lieux d’arrêt en fonction du nombre de kilomètres que vous prévoyez d’effectuer chaque jour. Si cela est possible pour vous, réservez au moins quelques jours avant, surtout en haute saison. Cela vous permet d’éviter les mauvaises surprises liées aux hébergements complets. De tels événements compliqueraient grandement votre randonnée.

L’équipement à prévoir

Partir en randonnée sur plusieurs jours nécessite un minimum d’équipement. Vous devez cependant trouver le juste équilibre afin de n’emporter dans vos bagages que le matériel dont vous avez réellement besoin et ne pas porter une charge trop lourde sur votre dos. Un poids trop important peut entraîner des douleurs au niveau du dos, des épaules, mais également au niveau des jambes, puisque votre corps n’a pas l’habitude de supporter autant de kilos.

randonneurs sur un sentier du littoral

Voici une liste non exhaustive de ce que vous devez emporter avec vous :

  • Un sac à dos spécifiquement créé pour la randonnée. Il doit être à la fois résistant, pratique et léger.  Cet élément est essentiel si vous souhaitez aller au bout de votre projet.
  • Des chaussures de randonnées. C’est sans doute l’élément le plus important pour un marcheur. Hautes ou moyennes, selon vos préférences, mais il faut qu’elles soient robustes et qu’elles maintiennent correctement votre cheville.
  • Des vêtements pour marcher, à savoir un pantalon et/short, un ou deux tee-shirts, une polaire, des sous-vêtements. N’oubliez pas de prendre des vêtements de pluie bien imperméables, et éventuellement une doudoune pour les soirées fraîches.
  • Des bâtons de marche. Même si ce n’est pas obligatoire du tout pour marcher, cela reste une aide importante pour tout randonneur. Cela soulage vos membres inférieurs, notamment dans les montées et les descentes.
vue le long du sentier GR34
  • Votre équipement de bivouac si vous choisissez de dormir dehors. Tente, réchaud, duvet, matelas, et éventuellement un oreiller et un drap de soie. Vous aurez certainement besoin de porter quelques provisions de nourriture également.
  • Une trousse de secours. Vous pouvez aussi prendre une trousse de toilette comprenant le strict minimum.
  • Un topoguide de ffrandonnée Bretagne ou une carte afin de ne pas prendre le risque de vous perdre en chemin.
  • Un petit carnet et un stylo pour tout noter de l’incroyable aventure que vous vivez.

Conclusion

Vous avez désormais beaucoup d’informations concernant le GR34. De Saint-Nazaire au Mont Saint-Michel en longeant toute la côte atlantique, ce sentier vous fera découvrir une grande variété de paysages.

Si vous n’avez pas le temps de parcours l’intégralité de ses 2 000 kilomètres, vous pouvez tout de même profiter de belles randonnées sur un week-end prolongé ou même une semaine complète.

Côte de granit rose, Côte d’Émeraude, île de Bréhat, Presqu’île de Crozon, Pointe du Grouin, cap Fréhel : le choix est grand tout au long de la côte sauvage. Le plus dur sera certainement de choisir quelle partie du GR 34 vous souhaitez parcourir.

Références :

Charlène Bertein

Charlène Bertein

Charlène est une rédactrice web passionnée par le sport depuis plusieurs années. Elle a couru son premier 10 km en 2014 et son premier marathon en 2017. Elle a par ailleurs organisé une course à pied en relais entre Montréal et New-York en 2015, travaillé pour le Marathon de Paris en 2016, et pour une application de running jusqu’en 2020. Elle pratique aujourd’hui différents sports outdoor : trail, snowboard/splitboard, ski de fond, escalade, randonnée, etc.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Chaussure Running
Logo
Comparer les chaussures
  • Total (0)
Comparer