Des runners engagés sur les pistes sableuses

Le marathon des Sables : une aventure extraordinaire à vivre !

Mise à jour : 28/05/2022

Le Marathon des Sables, dit MDS, est une course à pied de type trail voire d’ultra-trail, en autosuffisance alimentaire, qui se pratique dans des conditions extrêmes dans le beau pays marocain et plus précisément dans le désert du Sahara. Le mot marathon est trompeur puisque la distance à parcourir, en quelques jours, est de 250 kilomètres environ.

Cette épreuve sportive se déroule tous les mois d’avril, sauf imprévus tels que la pandémie de la Covid-19 qui a provoqué l’annulation de l’édition de 2020. 

Le marathon des Sables, connaissez-vous ?

Le départ des coureurs du Marathon des Sables
© Marathon des Sables / Cimbaly

L’histoire du Marathon des Sables

Créé en 1986 par Patrick Bauer, le Marathon des Sables a connu un succès fou au fil des années. Pour la première édition, en 1986, le Marathon des Sables avait attiré 23 participants dont deux femmes. En 1989, 170 coureurs s’étaient alignés sur la ligne de départ. Lors de l’édition 2005, plus de 700 challengers avaient couru cette vingtième édition. En 2010, le Marathon des Sables avait permis à plus de 1000 coureurs de fouler le sol marocain. Quant à l’année 2015, celle-ci a recueilli 1330 inscriptions.

Des runners vus de dos pendant leur traversée du Sahara

Par ailleurs, au fil des décennies, l’organisation du Marathon des Sables a su évoluer et se moderniser. En 1999, un hôpital mobile a pu être aménagé avec les moyens humains et des instruments de pointe. En 2000, Internet a fait son apparition au bonheur de toutes les comporte un volet « solidarité » pour aider le peuple marocain dans le besoin à la fois sur le plan médical et de l’éducation.

L’organisation qui a en charge cette aventure unique est Atlantide Organisation Internationale. Celle-ci comprend aujourd’hui 600 personnes environ, dont 150 pour l’encadrement des courses. Cette organisation est dirigée par Patrick Bauer, fondateur du MDS.

Le déroulement de la course

Le Marathon des Sables peut s’effectuer soit en courant, soit en marchant, soit en alternant la course et la marche. Aucun chrono n’est imposé, la cadence est libre.

Pour participer à cet événement sportif haut en couleur et en émotions, vous devrez vous libérer durant une dizaine de jours entre l’arrivée au Maroc, les contrôles administratifs et médicaux, les différentes étapes dont celle de « Solidarité », la journée off et le retour en France.

Différents pelotons de runners en pleine course
© Marathon des Sables / Cimbaly

Le MDS se déroule en six étapes avec un impératif pour chaque concurrent de porter son paquetage complet pour toute la semaine (vivres alimentaires et équipements). L’organisation impose une liste de matériels obligatoires. Par ailleurs, elle fournit gratuitement l’eau dont la quantité varie en fonction des étapes. En effet, la distance est différente d’une étape à une autre.

Des runners et des supporters le long du parcours traversant le Sahara (édition 2022)

Les trois premières étapes sont similaires avec une trentaine de kilomètres chacune. La quatrième correspond à un parcours de 82 kilomètres qui se déroule en partie de nuit. La cinquième correspond à la distance d’un marathon classique. La dernière étape est la étape Solidarité avec une course de 7,7 kilomètres.

En concourant à cette épreuve hors du commun, vous découvrirez des paysages atypiques tels que des dunes, des montagnes, des passages rocailleux, des petites rivières sèches, des pistes et des palmeraies. Tout ce décor paradisiaque fait du MDS un ultra-trail atypique, entre sable et dunes.

Une anecdote marquante

Pour participer au Marathon des Sables, il ne suffit pas de savoir courir. Il faut également bénéficier d’une capacité d’adaptation hors du commun. Certains concurrents ont vécu des moments à la fois inoubliables et intraitables.

Des coureurs qui courent dans les dunes (éditions du MDS). Cette course demande un bon niveau de préparation.
© Marathon des Sables / Cimbaly

Par exemple, en 2009, le Maroc a connu des crues inédites qui ont perturbé le déroulement du Marathon des Sables. Des nouvelles étapes ont dû être improvisées avec une étape de presque 100 kilomètres composée de sable, de caillasses et des obstacles escarpés. Certains coureurs faisant partie des plus habitués et des mieux armés ont dû abandonner tels que le champion Lahcen Ahansal.

Les rois et les reines du MDS

La fratrie Ahansal a ébloui dans le palmarès du Marathon des Sables. Lahcen Ahansal a remporté une dizaine de fois le MDS tandis que Mohamad l’a gagné cinq fois. Depuis 2014, Rachid El Morabity conserve la première place du classement. Quant aux français, ils ont gagné les premiers MDS entre 1986 et 1991 grâce à Michel Galliez, Bernard Gaudin et Hassan Sebtaoui.

Coureur de marathon parcourent l'environnement aride du Sahara

Les femmes françaises n’ont pas également à rougir de leurs palmarès. Marie-Ange Malcuit, Monique Frussote et Laurence Klein ont toutes gagné le MDS à plusieurs reprises. Le MDS d’avril 2022 a été décroché par une espagnole, Anna Comet Pascu.

Vous pouvez retrouver tous les résultats sur le site Live Trail.

Le physique et le mental, deux conditions sine qua non

Une coureuse de marathon équipée pour affronter le sable du désert. Une expérience ardue en autosuffisance.

Participer à cet événement insolite se prépare en amont avec un planning rigoureux à respecter, afin de pouvoir en profiter au maximum dans de bonnes circonstances.

Les conditions météorologiques

Un feu allumé dans le camp pendant le Marathon des Sables (humidité ambiante)
© Marathon des Sables / Cimbaly

Dans le désert du Sahara, la météo peut être hostile, compliquant la course des concurrents jusqu’à parfois les emmener à la capitulation. Les tempêtes de sable sont très contraignantes et obligent les concurrents à revoir leurs priorités du moment. Les températures peuvent également être insoutenables, en avoisinant les 50 degrés. Cette forte chaleur peut provoquer des hyperthermies à tout le monde.

La durée du Marathon des Sables

Le marathon des sables, avec une distance de 250 kilomètres achevés en une semaine, exige un physique et un moral résistants. Tout le monde n’en est pas capable. Le MDS est une épreuve sportive titanesque.

Allier confort et esprit stratège

Un groupe de runners en train de courir à travers le sable

L’autre difficulté de cette compétition est le port du sac sur le dos. Celui-ci doit peser entre 6,5 kg et 15 kg. Il doit comprendre la nourriture, le matériel obligatoire tel qu’un sac de couchage pour dormir dans le bivouac et le kit course fourni par l’organisation. Par conséquent, il faut savoir jongler entre les besoins alimentaires, le confort et le poids du sac.

Ainsi, tous les participants rencontrent les mêmes difficultés :

  • Mettre dans le sac plus d’équipements pour un meilleur confort et porter un sac à dos plus lourd ?
  • Alléger le sac en réduisant le stock de nourriture ?

Ce n’est pas si aisé que ça en a l’air, c’est un véritable défi. Il faut être un fin stratège pour aller au-delà de ses performances sans se « griller ».

Et si vous participiez au prochain Marathon des Sables ?

Des runners font un effort intense en pleine course au milieu du désert

Vous êtes convaincu. Vous vous sentez prêt à affronter le Sahara, ses dunes et son sable. Les températures chaudes ne vous font pas peur. Vous vous êtes correctement entraîné. Vous allez vous inscrire et vous êtes preneur de conseils pratiques.

La première recommandation à vous donner est de vous rendre sur le site internet du Marathon des Sables. Ce dernier fourmille de multiples informations fiables. Vous devriez y trouver toutes les réponses à vos questions.

En ce qui concerne la logistique, l’organisation du Marathon des Sables propose un pack d’inscription à un prix d’environ 3 000 euros. Il comprend le trajet aller/retour depuis Paris, le bivouac, les frais d’hôtellerie, l’approvisionnement en eau, les assistances médicales, le rapatriement, la médaille du finisher, le diplôme du finisher et la vidéo souvenir.

Les coureurs traversent un petit village du Sahara lors du MDS, une véritable course running de survie.
© Marathon des Sables / Cimbaly

Si vous faites partie d’un club de running, vous pouvez constituer une équipe pour partir ensemble vivre quelque chose de remarquable qui vous rapprochera dans l’effort. Il ne faut pas oublier que le Marathon des Sables est également une belle aventure humaine avec un concept de solidarité reconnu.

Depuis quelques années, le MDS a un petit frère qui réside au Pérou, dans le désert d’Ica. L’objectif est identique à celui du Marathon des Sables du Maroc avec une course de 250 kilomètres à arpenter en six étapes et en autosuffisance.

Notons que la date de la prochaine édition du Marathon des Sables est déjà connue. La compétition se tiendra du 21 avril au 1er mai 2023.

Vous en voulez encore ? Découvrez d’autres ultra-trails incroyables !

Références :

Kevin Le Gall

Kevin Le Gall

Kevin est le créateur et éditeur de Chaussure Running. Il a débuté la course à pied en 2015 et couru son premier marathon à Rotterdam en 2016. Par ailleurs, il pratique et enseigne le yoga (diplômé de la formation 300h de Sivananda), ce qui se reflète dans son approche du running qui privilégie le bien-être à la performance.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Chaussure Running
Logo
Comparer les chaussures
  • Total (0)
Comparer